Les élus : des citoyens comme les autres !

Imprimer

 

Sur le vif - Dimanche 29.12.19 - 11.06h

 

Toutes les citoyennes, tous les citoyens qui se sentent insultés peuvent saisir la loi. Et c'est très bien ainsi.

Pas question de créer un statut spécial pour protéger les élus.

Les élus ne sont pas une caste à part. Ils sont des citoyennes, des citoyens, parmi d'autres, choisis par le corps électoral pour accomplir une tâche législative.

Ils sont cela, et rien d'autre. Ils ne doivent bénéficier d'aucun privilège, d'aucun traitement spécial, qui les différencieraient du corps des citoyens.

Au demeurant, le débat politique ne leur appartient pas. Pas plus qu'à l'ensemble des citoyennes et citoyens. Ils sont juste là pour faire des lois. Si ces lois nous déplaisent, nous les attaquons en référendum. Ils sont là, aussi, pour appliquer sans détour la volonté du peuple, lorsqu'il s'est exprimé par voie d'initiative.

On fait beaucoup trop de cirque, en Suisse, autour des élus. On leur accorde beaucoup trop d'importance, au détriment du fond, au détriment des thèmes.

La démocratie directe (dont je souhaite le renforcement) met en avant les thèmes. La démocratie représentative laisse une place démesurée à l'exposition de personnes, qui sont juste des citoyens comme les autres, délégués pour accomplir un boulot législatif. La parole ultime devant toujours revenir au suffrage universel.

La pierre angulaire de notre démocratie suisse, c'est le citoyen, la citoyenne. En aucun cas, l'élu.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 6 commentaires

Commentaires

  • "On fait beaucoup trop de cirque, en Suisse, autour des élus. " Ouais, disons plutôt autour des élues. Z'avez vu le Matin dimanche ? Bonjour l'hystérie, et au sens propre, cette fois-ci...

  • "La pierre angulaire de notre démocratie suisse, c'est le citoyen, la citoyenne. En aucun cas, l'élu." Merci, Pascal Décaillet, entièrement d'accord avec vous! Bien à vous, et bonne et heureuse année!

  • Fn ce cas difficile de ne pas penser à la France avec un président au mépris affiché concernant les non premiers de cordée…

    On peut également au passage observer la différence qu'expriment au public les présentateurs et présentatrices de la météo en disant "votre" météo comme si eux-mêmes présentateurs et présentatrices n'étaient pas concernés par la même météo…

    N'est-il pas venu le temps de ce Royaume annoncé par les évangiles lorsque nous vivrons enfin non les uns contre ou sans les autres mais les uns avec les autres!?

    En vous exprimant Pascal Décaillet ainsi qu'à vos lecteurs et lectrices mes meilleurs voeux pour l'année qui nous attend.

  • Excellent !!!

    Excellent Année 2020 à tous !!

  • Je suis d'accord avec M. Décaillet. Néanmoins, je vis dans une commune lémanique où une initiative communale acceptée par les autorités (législatif, commissions, exécutif) en 2016 n'a pas été suivie d'effet, donc les autorités n'ont RIEN fait (initiative sur la pérennité des établissements publics). Le peuple n'a jamais voté, puisque les autorités ont acceptée l'initiative. La commune compte plus de 3000 habitants, mais nous n'avons aucun établissement public dans son centre historique...
    Dans les années 1990, l'initiative des Alpes a été acceptée par le peuple et les cantons. Y a-t-il eu un vrai transfert de la route au rail?
    Cordialement,
    Martin

  • Paul Valéry a dit: "La politique est tout un art pour que les politiciens et les élus font tout afin que les citoyens soient empêchés de se mêler de ce qui vous regarde"

    Bonne année 2020.
    Bien à vous.
    Charles 05

Les commentaires sont fermés.