France, souviens-toi de l'Orient compliqué !

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 07.01.20 - 09.18h

 

Face aux événements du Proche-Orient et du Moyen-Orient, une grande voix fait défaut : celle de la France. La voix de Charles de Gaulle, ou même encore celle de MM Chirac et Villepin, qui avaient su dire non à l'impérialisme américain, et rappeler la proximité intellectuelle, spirituelle, culturelle, affective, de la France avec les mondes arabe et persique, qui constituent la richesse de l'Orient compliqué.

Hélas, Macron est un atlantiste. Comme l'avaient été Mitterrand, ou Sarkozy. Dans l'affaire iranienne, il multiplie (bien avant l'assassinat de Soleimani) les déclarations d'obédience à la "coalition" (terme totalement foireux) occidentale au Proche-Orient, entendez qu'il se donne en valet des Américains. Soleimani assassiné, il s'empresse d'appeler l'Iran à ne surtout pas riposter. Imaginez qu'un général cinq étoiles français soit froidement liquidé par une puissance étrangère : la France devrait rester inerte ?

Sur l'obédience atlantiste de Macron, pour comprendre, il faut remonter à sa campagne électorale de 2017, à ceux qui l'ont financée. Il faut remonter aux adhésions libérales, financières, de Macron, à ses liens avec la haute finance internationale. Eh oui, cet homme qui se dit indépendant est en réalité celui d'un clan bien précis, d'une faction, de l'adhésion politique déterminée à un système militaro-industriel, financier aussi, qui tient les Etats-Unis sous sa coupe et fait à peu près ce qu'il veut, en laissant les locataires successifs de la Maison Blanche discourir ou pérorer.

De la France, celle de l'expédition d'Egypte en 1798, celle de Champollion, celle des grands diplomates, celle de Jules Ferry, Mendès France, Claude Cheysson, Chevènement, celle de Jean Lacouture, et bien sûr avant tout celle de Charles de Gaulle, nous attendons une autre voix, d'autres intonations, que l'alignement derrière la simplicité manichéenne, impérialiste, et finalement destructrice des liens du cœur et des âmes, de l'Oncle Sam.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • Macron le mondialiste poursuit la braderie honteuse de la France. Malheureusement, les opposants souverainistes - à gauche et à droite - avancent si divisés qu'ils sont inopérants. Une large alliance des patriotes français semble aujourd'hui utopique pourtant le souverainisme compte de beaux esprits... trop prompts à ces querelles d'égos qui font le jeu du pouvoir élyséen. Quel gâchis !

  • Les Inconnus avaient déjà très bien résumé la situation au Moyen-Orient il y a une petite trentaine d'années.

    https://www.youtube.com/watch?v=WjwNAt1nek8

  • L'Europe reste partie prenante avec l'Iran sur le nucléaire, elle n'est pas inféodée aux US sur ce thème. Ce qui montre que l'Europe unis peut résister.
    Quant à Chirac, autre époque, où l'ONU était respectée.
    Nous sommes dans une époque de force, et la France n'a plus guère d'influence. Les pays qui souhaitent se protéger, vont chercher les russes qui croient t'ils, n'hésiteront pas à utiliser la force.

    La voix de la France ne vaut rien, et d'ailleurs, ces pays en appelle à l'UE, pas la France.

    Quant à l'atlantisme, clairement Macron n'y croit plus du tout et à raison, il veut une armée européenne indépendante des US. J'y adhère.

    Chirac était influent parce qu'il était un homme qui savait lié des amitiés sincères avec des dictateurs qui étaient depuis longtemps en place. Il avait une philosophie "chinoise", fermer les yeux.
    La françafrique, c'est du passé. Que ferait un Chirac face à la situation algérienne entre son amitié des élites et la rue ?

    Je rappelle que l'assassinat est la décision seule de Trump. Avant son élection, c'est bien son comportement irréfléchi qui faisait craindre un monde moins sûr. On peut soutenir sa philosophie politique, mais lui, c'est un danger.

  • Je viens d'apprendre, en lisant ce soir, que les voix manquantes viennent de s'annoncer présentes en soutien indéfectible à la folie de Trump.

    http://www.france-irak-actualite.com/2020/01/apres-l-assassinat-de-soleimani-londres-et-paris-se-rangent-derriere-washington.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

  • Cette affaire est compliquée, effectivement.

    Comme beaucoup, j'ai été désagréablement surpris par Donald Trump quant à cet acte d'agression militaire.

    Mais si je prends ma boussole qui indique le sud, je constate que "le meilleur allié" des USA le soutient "comme la corde soutient le pendu"...

    https://twitter.com/NTarnopolsky/status/1214247277096779779?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1214247277096779779&ref_url=https%3A%2F%2Fdailystormer.name%2Fyikes-bibi-netanyahu-distances-himself-from-soleimani-assassination%2F

    ... que les "néo-cons" semblent ne pas être de son côté...

    https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-impeachment/bolton-says-he-is-willing-to-testify-in-trump-impeachment-trial-idUSKBN1Z510V?il=0

    ... et que "ceux" qui veulent sa destitution...

    https://i.ylilauta.org/71/c1410b02.jpg

    ... enfin bref.

    Tout cela mis ensemble, même si je ne comprends pas plus ce qui se passe, tendrait à me faire penser que Trump a fait ou fait peut-être quelque chose de bien, au-delà des apparences de surface.

Les commentaires sont fermés.