Pitoyable Nancy Pelosi !

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 05.02.20 - 13.07h

 

Pitoyable Nancy Pelosi, qui, de son perchoir, dans le dos de Donald Trump, déchire publiquement le discours du Président ! Geste totalement indigne de sa haute fonction de Présidente de la Chambre ! Indigne de son intelligence, à elle, indigne de sa classe !

Geste qui affaiblit la dignité parlementaire, au lieu de l'affirmer.

Pitoyables Démocrates, qui auront tout entrepris, sans répit, avec une hargne vengeresse sans comparaison, depuis le jour de son élection, pour avoir la peau de Trump. Et qui ne font, à mesure qu'ils s'agitent et gesticulent, que creuser leur propre tombe politique.

Le spectacle donné, depuis 2016, par cette grande famille politique américaine, qui fut celle de Roosevelt, est l'un des plus lamentables de l'après-guerre. Il faut bien que, d'ici, quelqu'un le dise, puisque 99% des médias de Suisse romande sont, depuis des décennies, alignés couverts derrière les Démocrates.

En 1974, j'avais seize ans, je suivais passionnément le Watergate, c'était déjà le même alignement, docile et moutonnier, derrière les deux grands journaux de la Côte-Est qui, pour des raisons très précises, voulaient à tout prix la peau de Nixon.

A moins d'une énorme bêtise (qui n'est pas à exclure) sur le théâtre du Proche-Orient, Trump sera réélu, début novembre.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • Mais que dire du Président Trump qui a ostensiblement refusé de serrer la main tendue par Mme Pelosi ? Trouvez-vous cela digne de sa fonction à lui, et respectueux de sa fonction à elle ?

  • Dans le même style:

    https://twitter.com/derspiegel/status/1225067445372817408?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1225067445372817408&ref_url=https%3A%2F%2Fdemocratieparticipative.me%2Fallemagne-la-faction-nationaliste-de-lafd-renverse-la-majorite-bolchevique-qui-tenait-le-parlement-regional-de-thuringe%2F

  • Un geste symbolique qui nuira aux Démocrates (pas auprès de leurs groupies, qui trouveront cela formidable, mais auprès de ceux qui pourraient être hésitants). On ne déchire pas un discours (speech) dans un pays qui se fait fort (1er amendement de la constitution) de protéger la liberté d'expression (freedom of speech). C'est aussi le geste de dépit d'un perdant (personne ne la soupçonnait de vouloir garder le discours pour l'encadrer; c'est un geste impuissant, inutile), et les Américains détestent les perdants, surtout les mauvais perdants.

  • En fait, l’attitude symétrique de Trump refusant de serrer la main de Pelosi, et de celle-ci déchirant le discours de celui-là révèle le faible niveau de tenue morale et de dignité atteint de part et d’autre chez les dirigeants nord-américains. Mais qui a jamais pensé que les politiciens avaient de la vertu ?

    Pas le bon peuple en tout cas qui, lors de sondages, les classent régulièrement parmi les gens les moins crédibles, les moins dignes de confiance (juste en-dessous des journalistes !). D’ailleurs, ceux d’entre-eux qui essayent de garder un peu d’éthique sont toujours mis de côté, qualifiés de faibles, voyez Carter, voyez Mendès-France, etc.

    Par ailleurs, je m’étonne du semblant de défense que vous accordez à Nixon, qui était réellement un sacré gredin, lié au crime organisé et sans scrupules. Vous me direz qu’il n’était pas le seul, certes, mais disant cela, vous confortez ma thèse précédente...

Les commentaires sont fermés.