Sommes-nous bêtes !

Imprimer

 

Sur le vif - Dimanche 16.02.20 - 07.59h

 

Le rédacteur en chef du Temps est un grand démocrate. Dans un texte publié hier, consacré à condamner les trolls, il donne comme exemples de ces derniers "les commentaires à la noix sur le féminisme ou le climat".

Vous voilà avertis. Si vous émettez, sur ces deux sujets, une pensée dissidente à la vérité révélée, celle que le Temps étreint avec une telle ferveur, alors votre discours ne peut être le fruit d'une démarche rationnelle. Mais évidemment d'un troll, sommes-nous bêtes !

Dans ces deux domaines, il y a la vérité du Temps, face à l'hérésie rampante des trolls. La pensée saine, hygiénique, face à l'opinion malade, dévoyée. La pensée qui doit s'imposer, une et indivisible, face aux ferments de dispersion de la parole diabolique. Le diable : celui qui divise !

En matière de climat, de féminisme, pour le patron du Temps, tout commentaire contrariant la pensée dominante, tiens celle que véhicule son journal par exemple, est "à la noix".

Et le contraire des "commentaires à la noix", structuré, lui, par la plus haute et la plus convenable des pensées, celle qui n'omet jamais la révérence devant la mode du moment, vous le trouverez où ? Mais dans le Temps, pardi ! Sommes-nous bêtes !

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • « Sommes-nous bêtes ! », s'écrie, consterné, Pascal Décaillet.
    Si nous venons du singe c'est un fait, autrement...
    « L'homme est un Dieu déchu qui se souvient des cieux » a dit Lamartine.
    Les premiers législateurs religieux, en faisant des lois morales pour entraver les fonctions sexuelles, n'avaient visé que le sexe mâle. C'est aux hommes que l'on recommandait de combattre l'instinct et d'obéir à la raison qui en est, pour ainsi dire, le pôle opposé.
    L'instinct, en effet, c'est l’abandon de soi-même aux impulsions de la Nature. Or, depuis le moment où les sexes se séparent, le mâle est poussé par le besoin qu'il ressent d'éliminer l'élément sensitif, à s'enfoncer dans une voie décroissante qui lui donne des caractères physiques qui le rapprochent de l'animal, de l'Anthropoïde. (C'est alors qu'il affirme que le singe est son ancêtre, pour justifier cette ressemblance).
    On a dit, depuis des siècles, que l'homme livré à ses instincts se rapproche de la brute, et ce n'est pas une figure, c'est l'expression d'une vérité physiologique. Il n'y a que le Darwinisme qui ait nié cette vérité, et l'ai renversée.
    L’homme décroit moralement, c'est-à-dire sensitivement, à mesure que la sexualité s'accentue en lui. Dans l'enfance il possède une douceur de caractère, une vivacité d'imagination, une rectitude de jugement, une lucidité d'esprit qui s'atténuent peu à peu, et disparaissent dans l'homme livré à ses passions.
    C'est pourquoi tant d'hommes, qui n'ont pas su mettre un frein aux impulsions de leur instinct sont devenus des êtres dégradés chez lesquels tous les bons sentiments ont disparu et qui n'ont plus en partage que la brutalité, l’orgueil, l'envie, l'égoïsme. Chez eux, plus rien de l'exquise sensibilité de l'enfance et de l'activité intellectuelle qui en résulte, plus aucune élévation d'esprit, plus aucune notion de justice.
    En considérant un homme arrivé à cet état de déchéance, dans son évolution sexuelle, on est forcé d'affirmer une loi toute contraire à celle de la théorie Darwinienne.
    L'homme qui s'abandonne aux impulsions de sa nature, c'est-à-dire qui agit selon la sélection naturelle, cet homme-là ne vient pas du singe, il y va.
    Mais, à côté de ces futurs primates (peut-être le sont-ils déjà), qui perpétuent et propagent la censures, les erreurs et les mensonges de toutes parts nous voyons également s'élever une légion d'hommes sages, aimant et cherchant le progrès moral, avant-garde de l'armée intellectuelle, élite des nations.

  • Le Temps, c'est ce journal dont la rédaction se caractérise par une absence totale de "diversité" ? Voilà qui n'est pas très progressiste.

  • Bien dit Monsieur Décaillet. Vous visez juste. Cette émision très appropriée vous plaira:

    https://www.youtube.com/watch?v=2eVpZlYgCYY

Les commentaires sont fermés.