15/10/2011

Avec ou sans chapeau?

 

Samedi 15.10.11 - 08.59h

 

Grande annonce, ce matin, dans la Tribune de Genève: "Face aux abus des bailleurs", il faut voter Carlo Sommaruga. Fort bien. Mais le même candidat réveillera-t-il un jour les bâilleurs?

 

Pascal Décaillet

 

08:59 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Imprimer |  Facebook | |

03/03/2011

Transports

 

Jeudi 03.03.11 - 12.06h

 

Donc, des contrôleurs TPG auraient utilisé de fausses cartes de police pour obtenir toutes sortes de faveurs. Y compris, murmure-t-on, de professionnelles.

Les transports sont payants, c'est sûr. Mais avoir, avec une telle ferveur, réhabilité l'acception racinienne du mot...

Du transport à l'étreinte, nos contrôleurs ripoux auront ouvert des voies. Impénétrables, depuis le Grand Siècle.

 

Pascal Décaillet


 

 

12:06 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

02/03/2011

Crime de lèse-épicène

 

Mercredi 02.03.11 - 16.03h

 

En exergue d’un document de dix pages du parti socialiste genevois sur la politique de sécurité, publié ce matin, il est précisé, noir sur blanc, ceci : « Pour des raisons d’efficacité de rédaction, l’auteur du présent regrette de n’avoir pu utiliser systématiquement le langage épicène ».

 

Il est très clair que cet individu doit être immédiatement exclu du parti. Exécuté d’une balle dans la nuque facturée à sa moitié. Ses membres, déchiquetés. Jetés aux quatre vents. Sa mémoire, damnée. Son sexe, neutralisé. Dans du formol.

 

Un peu sévère ? Non.

 

La loi du genre, tout simplement.

 

Pascal Décaillet

 

16:03 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Imprimer |  Facebook | |

19/02/2011

Quand s’épient les queues-de-pie

 

Epigrammes à 3 grammes - Samedi 19.02.11 - 17.50h


L’excellent Rolin Wavre, secrétaire général des radicaux genevois, me racontait l’autre matin, devant un café, son expérience de délégué du CICR au Rwanda, quelques années après l’horreur du génocide, dont « on sentait encore partout la trace ». Au Rwanda, explique-t-il, tout le monde s’épie. Tout le monde sait ce que fait son voisin. Et le note.

 

A coup sûr, cette expérience douloureuse a dû être enrichissante. Et ô combien préparatrice pour entraîner l’ancien humanitaire à gérer les rapports actuels, à Genève, entre libéraux et radicaux.

 

Pascal Décaillet

 

17:50 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

31/10/2010

Les débats con-sanguins de l’UDC GE

 

Avec une délicieuse et citronnée pointe d'inceste - Dimanche 31.10.10 - 12.05h

 

Dans la série « On n’est jamais mieux servi que par soi-même », l’UDC genevoise, qui est désormais à la politique ce que l’ordre équestre était à la République romaine, s’apprête à frapper un grand coup. Le duel Blocher-Pelli, mardi soir à Uni Dufour, sera animé par……… Yves Nidegger !

 

Question : pour aller au bout de la logique, M. Pelli est-il vraiment indispensable ? Se vexerait-il, si on le remplaçait par Oskar Freysinger ? Avec Eric Bertinat pour le service d’ordre, Yvan Perrin à la régie, Jacques Pagan aux éclairages, Jean-François Rime pour les costumes, André Reymond pour les mots d’esprit, et les vins d’Eric Leyvraz pour la verrée.

 

Et si M. Pelli, vexé d’être écarté, monte sur ses grands chevaux, alors là, oui, à l’UDC genevoise, on saura immédiatement qui appeler.

 

Pascal Décaillet

 

12:05 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

30/08/2010

Mâtin, quel destin !

 

 

Toujours à la pointe de l’actualité, le Matin nous apprend aujourd’hui, en page 3, que la Saint-Galloise Karin Keller-Sutter, candidate au Conseil fédéral, est … démocrate-chrétienne !

 

A coup sûr, une conversion récente. A côté de laquelle le Chemin de Damas apparaît comme une promenade de santé sur les contreforts du Toggenburg. En tout cas, Christophe Darbellay pourra triompher : le deuxième siège reconquis, par la seule grâce de l’Esprit.

 

Quant au Matin, il écrivait déjà, le 19 août, que KKS était « à la tête, depuis 10 ans, du Département fédéral de justice et police ». Mâtin, quelle promotion ! Candidate à une fonction qu’elle exerce déjà depuis une décennie. Il faudra bien tous les Matins du monde pour comprendre. Et le génie d’Alain Corneau*, désormais candidat à l’éternité.

 

Pascal Décaillet

 

* Alain Corneau, oui, qui était né le 7 août 1943 à ... Meung-sur-Loire! Sans doute l'enfant Corneau a-t-il croisé sur ses chemins de jeu un retraité nommé Jules Maigret...

 

 

15:45 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

27/05/2010

Madame l’Amère

 

Epigrammes à trois grammes - Jeudi 27.05.10 - 15.38h

 

A mon excellent confrère Simon Matthey-Doret lui demandant ce matin comment il faudrait l’appeler à partir du 1er juin, Sandrine Salerno, folle d’épicène comme il y a des fous d’épicéas, avait le choix entre « Madame le Maire » et « Madame la Maire ». Avec la fulgurance de l’aiglonne avisant un souriceau, elle a immédiatement opté pour la seconde solution.

C’est bien.

Mais a-t-elle pensé, une seule seconde, à l’euphonie ? A la perverse duplicité des sens ? A Verlaine ? A la musique, avant toute chose ? A la primauté de l’impair ? A la jouissance de l’amertume, lorsque les maux, sous les mots, viennent doucement se glisser ? Comme sous un édredon. En rêvant.

Hmmm ?

 

Pascal Décaillet

 

15:38 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Imprimer |  Facebook | |

05/05/2010

Haras qui rit

 

Alors que son parti cantonal est à feu et à sang, la jeune (et, je l’affirme, prometteuse) députée UDC Céline Amaudruz, nullement effarouchée par le fatras et le fracas du combat des étalons suprêmes, dépose au Grand Conseil une résolution (610) visant à « maintenir durablement le Haras national d’Avenches ».

A l’UDC genevoise, on a le sens des priorités. Entre deux charges de hussards qui s’étripent, certains savent maintenir la quiétude du trot. C’est peut-être un peu plus lent. Mais au moins, on va quelque part. Et « quelque part », dans ce parti-là, c’est toujours mieux qu’ici.

 

PaD

 

15:52 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

30/12/2009

Emplois ou mirages ?

Au cours d’une interview vidéo réalisée dans le train qui le mène à Berne pour briser la marmite de l’Escalade, le ministre genevois des Affaires sociales, François Longchamp, déclare triomphalement que Genève est l’une des villes, dans l’univers habité, qui créent le plus d’emplois.

On s’en félicite, of course. On s’en pourlèche les babines de contentement.

Et, comme nous ne faisons en aucun cas partie de ces esprits malins, chagrins, atrabilaires qui veulent toujours chercher la petite bête, nous ne poserons pas la question suivante : « Si Genève est si dynamique, quelqu’un pourrait-il nous expliquer, gentiment, sans s’énerver, pourquoi ce canton a toujours le plus fort taux de chômage de Suisse, près de deux fois la moyenne du pays ? ».

Hmmm ?


Pascal Décaillet

11:17 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

30/11/2009

L’homme des missions spéciales

 

Sur son blog « Vu du Salève », dans un texte mis en ligne ce matin à 07.25h, mon confrère Jean-François Mabut nous apprend que Bernard Favre, secrétaire adjoint du Département de la Solidarité et de l’Emploi à Genève, serait, à ce titre « homme des missions spéciales de François Longchamp ».

Peu au parfum des arcanes de la politique genevoise, et en vertu d’une inexpérience que le lecteur voudra me pardonner, j’avoue ne pas connaître ce poste, ni cette fonction, « homme des missions spéciales », dans l’organigramme de l’Etat.

J’aimerais bien, moi aussi, avoir un homme pour mes missions spéciales. Il serait Iago, je serais Othello. Il serait Peyrolles, je serais Gonzague. Je lui glisserais, au creux de la main, des ordres de mission cachetés, et parfumés. Aussitôt après lecture, il n’aurait qu'une minute pour les avaler.

Il a beaucoup de chance, François Longchamp. Non ?

 

Pascal Décaillet

 

08:59 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

13/06/2009

Lièvres et lapereaux

 

Départ du Bol d'Or, ce matin.

Tout est là, sauf le vent.

Devant ces voiles immobiles, allez savoir pourquoi, je pense soudain à Messieurs Luscher et Hiltpold.



Epigrammes à 3 grammes – No 1 - Samedi 13.06.09 - 14h

14:01 Publié dans Epigrammes à 3 grammes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |