Choux de Bruxelles (09/04/2020)

 

Sur le vif - Jeudi 09.04.20 - 15.36h

 

Au fond, si le PLR voulait bien juste renoncer à la libre-circulation, au libre-échange, à la tyrannie des exportations, aux modèles multilatéraux, à la mondialisation, à la défense des Caisses privées et de leur lobbying à Berne, à la privatisation des services publics, à cirer les pompes des multinationales, à grader dans l'armée juste pour faire carrière (et non pour servir le pays), à se coucher derrière l'atlantisme, l'Otan, les États-Unis d'Amérique ; à signer des Accords de libre-échange totalement contraires à l'honneur de la Suisse, au respect des peuples et des paysans du monde, contraires aussi à la protection de l'environnement ; à se lier avec la finance spéculative mondialisée ; si l'aile libérale du PLR voulait bien admettre qu'elle se fourvoie depuis plus de trente ans ; si l'aile radicale voulait bien couper les ponts avec certaines obédiences relevant plus de la Secte que de l'intérêt général, et dans la foulée nous lâcher un peu les baskets avec des querelles datant de 1905 ; si le PLR voulait bien mettre en avant la nation, comme lieu de référence de la mémoire et de la projection sur l'avenir ; couper avec l'idéologie supranationale ; envoyer Bruxelles dans les choux ; s'il acceptait l'absolu primat de la souveraineté (alimentaire, sanitaire, sécuritaire) ; s'il daignait s'intéresser au sort de nos paysans...... eh bien, ma foi, je me découvrirais, si ces minimes conditions étaient remplies, de magnifiques proximités avec ce parti !

 

Pascal Décaillet

14:17 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |