Des pistes ? Volontiers ! (23/09/2020)

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 23.09.20

 

Vous en voulez, des pistes d’économies, dans le train de vie de l’Etat ? Mais très volontiers ! Il faut d’abord que la démocratie directe, à Genève, empoigne avec férocité les sujets financiers, fiscaux et budgétaires. Ensemble à Gauche le fait, avec talent. Mais enfin, il y a d’autres partis ! On pourrait par exemple imaginer que l’UDC et le MCG (si ce dernier veut bien se sortir de sa léthargie gouvernementale) lancent des initiatives pour un Etat redimensionné sur quelques secteurs-clefs, régaliens, comme la sécurité des personnes et des biens, et la santé.

 

Je ne dis même pas « la formation » ! Et Dieu sait si je suis pour l’Ecole ! Mais le DIP doit impérativement faire sa mue, s’il ne veut pas affronter, dans les années qui viennent, une opposition viscérale, frontale, venue d’en bas. Il doit cibler toutes ses priorités sur le front, entendez les classes, la transmission du savoir, la qualité de ce lien magique, entre maîtres et élèves, dont parle Péguy, en 1913, dans les Cahiers de la Quinzaine.

 

Ce DIP-là, qui place au centre de tout le contact maître-élève, nous le défendrons toujours. Mais celui des appareils internes, des organigrammes byzantins, des systèmes de contrôle où on s’y perd, je dis non. Et nous disons tous non ! Le Département n’est pas, en tant qu’organe, un but en soi. Le but, c’est l’enseignement ! Et il m’est parfaitement égal, disant cela avec force, de déplaire aux syndicats. S’il faut déplaire, eh bien déplaisons !

 

Pascal Décaillet

 

13:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |