Haras qui rit (05/05/2010)

 

Alors que son parti cantonal est à feu et à sang, la jeune (et, je l’affirme, prometteuse) députée UDC Céline Amaudruz, nullement effarouchée par le fatras et le fracas du combat des étalons suprêmes, dépose au Grand Conseil une résolution (610) visant à « maintenir durablement le Haras national d’Avenches ».

A l’UDC genevoise, on a le sens des priorités. Entre deux charges de hussards qui s’étripent, certains savent maintenir la quiétude du trot. C’est peut-être un peu plus lent. Mais au moins, on va quelque part. Et « quelque part », dans ce parti-là, c’est toujours mieux qu’ici.

 

PaD

 

15:52 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |