Crime de lèse-épicène (02/03/2011)

 

Mercredi 02.03.11 - 16.03h

 

En exergue d’un document de dix pages du parti socialiste genevois sur la politique de sécurité, publié ce matin, il est précisé, noir sur blanc, ceci : « Pour des raisons d’efficacité de rédaction, l’auteur du présent regrette de n’avoir pu utiliser systématiquement le langage épicène ».

 

Il est très clair que cet individu doit être immédiatement exclu du parti. Exécuté d’une balle dans la nuque facturée à sa moitié. Ses membres, déchiquetés. Jetés aux quatre vents. Sa mémoire, damnée. Son sexe, neutralisé. Dans du formol.

 

Un peu sévère ? Non.

 

La loi du genre, tout simplement.

 

Pascal Décaillet

 

16:03 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Imprimer |  Facebook | |