Transports (03/03/2011)

 

Jeudi 03.03.11 - 12.06h

 

Donc, des contrôleurs TPG auraient utilisé de fausses cartes de police pour obtenir toutes sortes de faveurs. Y compris, murmure-t-on, de professionnelles.

Les transports sont payants, c'est sûr. Mais avoir, avec une telle ferveur, réhabilité l'acception racinienne du mot...

Du transport à l'étreinte, nos contrôleurs ripoux auront ouvert des voies. Impénétrables, depuis le Grand Siècle.

 

Pascal Décaillet


 

 

12:06 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |