Lapin, chapeau, Joseph

Imprimer


Édito Lausanne FM – Vendredi 02.11.07 – 07.50h


J’ai beaucoup de respect pour Marianne Huguenin et Joseph Zisyadis. Mais il faut le dire clairement, ce matin, le tour de passe-passe d’hier pour permettre à l’un de reprendre la place de l’autre au National relève du scandale politique. Imaginez, un seul instant, qu’une telle combinazione eût été le fait de personnalités UDC : nous en aurions eu pour des kilomètres de condamnations éditoriales, pendant des jours. Alors que je trouve très gentille (pour parler par euphémisme) la manière dont certaines interviews de Madame Huguenin, hier, ont été conduites. À coup sûr, le ton, face à un élu homme et de droite, eût été infiniment plus musclé.

Pour résumer, le dimanche des élections fédérales, seule Marianne Huguenin a été élue par le peuple. Joseph Zisyadis, lui, ne l’a pas été. On peut le regretter, car l’homme est talentueux et charismatique, mais c’est ainsi. Quelques centaines de voix le séparent de l’onction populaire. Et hier, on apprend, comme par hasard, que Madame Huguenin aura, tout compte fait, beaucoup trop de travail à l’exécutif de la ville de Renens, ne pourra donc pas conjuguer les deux charges. Elle renonce à siéger sous la Coupole. Et hop, magie, lapin, chapeau, revoilà Saint-Joseph, auréolé de Providence.

Joseph Zisyadis, dans cette affaire, a-t-il mis Marianne Huguenin sous pression ? Je n’en sais rien, et de toute façon, ça n’est pas lui le problème. Il y a, clairement, une responsabilité morale, devant le peuple qui l’a élue elle (et nul autre) de Madame Huguenin. Trop de travail à Renens ? Possible, mais alors il fallait s’en rendre compte plus tôt, et renoncer à une candidature au National. Non, se faire élire, avec tout ce que ce mot implique de confiance, de lien, avec le peuple, et se démettre juste après, est tout simplement indigne de la démocratie. Que Madame Huguenin soit quelqu’un de très bien, de courageux, de minoritaire, n’y change rien : ce qu’elle a fait là n’est pas acceptable.

Ce qui nous amène à la position de certains journalistes. On a eu l’impression, hier, qu’il fallait certes condamner Marianne Huguenin, mais pas trop. Parce qu’elle est femme, parce qu’elle est bien. Cela, dans notre univers éditorial, s’appelle une surprotection. On la surprotège, comme on a, pendant une décennie, surprotégé, par exemple, Ruth Dreifuss. Encore une fois, imaginez le traitement qu’aurait subi, dans les mêmes circonstances, un ignoble UDC, homme, fumeur de tortilleux cigarillos, suintant les soirées d’arrière-salle champêtre et l’accordéon folklorique ? Il aurait été, tout simplement, exécuté.

Tandis que là, mansuétude, retenue. Alors qu’il y a, clairement, déni démocratique. Notre système politique, fondé sur la qualité du lien entre les élus et leurs électeurs, mérite mieux que ce genre de manipulations.






Lien permanent Catégories : Editos Lausanne FM 11 commentaires

Commentaires

  • tout à fait d'accord, l'électeur n'est pas une marchaandise que l'on aché te, revend . nous avons une droite peu intelligente et maintenant une gauche affairiste . quelle misère

  • Alors, là, chapeau ! Monsieur Décaillet, vous me réconciliez avec le métier de journaliste, dont certains représentants sont effectivement partis en dérapage. Quant au monde politique, hélas, les choses sont claires depuis longtemps. J'admire votre courage de dire leur fait aux uns et aux autres.

  • Amusant que certains semblent découvrir aujourd'hui seulement, profondément surpris, que les marxistes, quelles que soient leurs tendances, c'est à la fois l'utilisation et le mépris de la démocratie.

  • Tout d'abord, j'aimerais préciser qu'il est légal de laisser sa place aux viennent-ensuite, néanmoins il faudrais changer la loi. Je n'aime pas non plus revoir Josef STALINE - Zisydis sous la coupole fédérale, mais acceptons...pour le peu de dignité qu'il lui restait...gageons qu'il abandonne sa place lui aussi à un autre viens-ensuite...

  • l'attitude de madame Huguenin complète le tableau brossé par le chef de la police lausannoise également du pop, qui refusait la venue à Lausanne d'un élu n'appartenant pas à sa caste! Bravo, belle image d'à gauche toute, le goulag c'est la porte à côté!

  • Magnifiquement drôle le titre de ce billet

  • Demandez-donc Mme Huguenin, à MM. Brélaz et Français s'ils ont des problèmes avec la cumulation des mandat ? Votre gymnastique antidémocratique éloigne encore un plus les citoyens des urnes. Vous voulez nous faire croire que vous vous êtes mis sur la liste de votre parti pour le Conseil National en pensant, voire même, en espérant perdre ? Vous vous êtes tout simplement effacée pour votre camarade, suivant une stratégie orchestrée très probablement par les instances de votre parti. Bravo ! Mme Hugenin pour votre discipline, vous êtes une bonne militante, grâce à vous M. Zysiadis rentrera au Conseil National, mais par la petite porte.... Au fait, qui en sort grandi ?

  • Monsieur Dixit,

    Vraiment formidable le boulot de PD?
    Faire son édito après avoir senti le vent sur un site qui, dès le 1er novembre "bourdonnait" de textes ou de commentaires d'électeurs très déçus (un euphémisme) ne me semble pas nécessité un courage admirable. Monsieur Décaillet a fait son travail correctement, c'est tout!
    Pour s'en convaincre lire deux blogs écrits le 01.11.07:
    1) Le site de Madame Huguenin et les commentaires des électeurs (plus de 50 en deux jours)
    2) Celui d'un amateur intégral qui signe aussi ce commentaire.

    Si faire son métier correctement, c'est avoir du courage, les plus courageux sont probablement les plus défavorisés. Ceux qui tous les jours font correctement un boulot de m... Et non pas les journalistes!
    Sauf, bien entendu, ceux qui risquent leur vie sur le terrain, lors de conflits armés par exemple. Ce n'est pas (encore) le cas présentement. Bien qu'il est possible de penser que MH et Z ont "flingué" définitivement le POP !

  • La tolérance de la gauche aux dictatures n'est pas pour surprendre. en bon soldat, Marianne H. s'efface devant le chef historique comme avant elle Christiane Jaquet et M. Pinson. Le POP est-il plus près de Fidel Castro ou de Cravanzola?

  • Ne faites pas tant de commentaires, Madame Huguenin ne sera pas réélue aux prochaines votations à Renens, elle aura ainsi le temps de réfléchir à sa trahison et à sa forfaiture. Quant à Monsieur Zysiastine, il ne dérangera pas beaucoup de monde à Berne...

  • ce soir je rêve que les électeurs vaudois ont enfin compris qu'il ne sert à rien d'élire des donneurs de leçons dont les bilans ne sont guère brillants voire inexistants, tels que ruey, favre, zyziadis.
    donnez-moi un point positif résultant de leur action politique pour chacun d'eux...??? Il est temps d'avoir des gens qui agissent au lieu de parler
    à propos que fait leuba ? , il est actuellement inexistant....

Les commentaires sont fermés.