Un syndic inspiré

Imprimer

Il y a parfois, comme cela, de minuscules mais nucléaires déclarations, denses comme un éclair d’été, qui valent tous les discours. Ainsi, tout à l’heure, au 1230h RSR, le syndic radical d’Aigle, Frédéric Borloz, résumant avec génie l’autisme de son parti en matière de communication électorale : « On s’est un peu congratulés entre nous », a-t-il bien voulu concéder.

 

Donnez-nous dix Borloz, et le grand vieux parti est sauvé. Non, deux ou trois, ça suffira déjà. Pourvu qu’ils réapprennent à parler au peuple. En une formule, qui volera de clocher en clocher, toute de cruauté et de bonhomie mêlées, l’oracle d'Aigle a tout dit, tout résumé. Franchement, bravo.

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.