Et une gaffe du Conseil fédéral, une!

Imprimer


Le Conseil fédéral fait très fort, ce matin, dans le texte de la concession qu’il renouvelle, pour dix ans, à la SSR. Il fixe à cette dernière des contraintes en matière de qualité, « afin de garantir qu’elle se distingue clairement des offres commerciales ».

 

Autrement dit, le gouvernement suisse estime, noir sur blanc, que les radios et télévisions privées produisent, jour après jour, une offre de qualité inférieure.

 

Les radios et télévisions privées, qui luttent jour après jour pour survivre, faire vivre la culture et le débat citoyen dans leurs régions, apprécieront.

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • La concession que les autorités fédérales accordent décennies après décennies à la SSR constitue l'iillustration la plus criarde de tous les méfaits liés à la Suisse que les politiciens veulent "consenuelle" pour s'épargner d'aborder les questions qui dérangent et qui peuvent fâcher. La TV et la radio officielle helvétiques sont obèses, médiocres et excessivement coûteuses. Certains rêvent depuis longtemps que toutes les chaînes de TV et de radio soient à péage ? Chaque auditeur, chaque téléspectateur serait alors amené à choisir et la vérité, cruelle certes, apparaîtrait.

  • Et les recommandations concernant Moritz Leuenberger pour accélerer la construction des usines à gas ?
    Et l'idée de Moritz Leuenberger d'introduire les péages urbains ?
    Cela n'est pas mauvais à vos yeux ?

  • Monsieur Décaillet,
    Vous ne comptez réellement qu'une seule erreur au Conseil Fédéral ?
    Vous êtes vraiment par trop indulgent avec nos sept Sage, même si, à vous lire, vous avez un "faible" pour notre "Céline Dion Nationale" !
    Imaginez qu'il n'y aie pas de concession aucune chaîne privée ne vous aurait permis de voir et d'entendre votre idole de la chanson!

  • Voir, sur cette question, le communiqué de presse de ce jour de l'UDC :

    http://www.svp.ch/?page_id=3434


  • Soyons sérieux, personnellement je regarde probablement plus souvent Léman Bleu que TSR, mais due à la population cible limitée et au clivage linguistique, une TV commercial spécifiquement suisse d'envergure n'a aucune chance d'exister.

    Maintenant si l'on compare TSR à TF1, je comprends très bien ce que le CF veut dire. C'est un bel exemple du "donner au peuple du pain et des jeux" au détriment de toutes valeurs culturelles, citoyennes ou éducatives.

    AF

Les commentaires sont fermés.