Lukrezia Meier-Schatz: la sanction

Imprimer




Premier grand test depuis les élections fédérales, les élections cantonales à Saint-Gall voient, ce soir, une impressionnante victoire de l’UDC, qui gagne neuf sièges au parlement et devient le premier parti du canton. Surtout, le candidat de l’UDC, Stefan Kölliker, jusqu’ici inconnu en politique, devance nettement la conseillère nationale PDC Lukrezia Meier-Schatz dans la course au Conseil d’Etat. Cet événement dépasse les frontières de Saint-Gall, et mérite réflexion au plan national. Christophe Darbellay, à l’instant (18.42h), reconnaît d’ailleurs l’échec du PDC.

On sait le rôle qu’avait joué Lukrezia Meier-Schatz pour déstabiliser Christoph Blocher en pleine campagne fédérale, l’automne dernier, avec de très étranges propos tenus, un soir, dans une non moins étrange conférence de presse, à propos de liens supposés entre le conseiller fédéral et un banquier zurichois. On sait à quel point ces propos ont été inopportuns, la chose a d’ailleurs été partiellement reconnue plus tard par la principale intéressée. Il n’en fallait pas moins pour qu’elle devînt la tête de Turc de l’UDC, la femme politique à abattre.

De fait, ces élections saint-galloises ont été un duel entre l’UDC et le PDC. Christoph Blocher et Christophe Darbellay s’y sont rendus pour soutenir leurs candidats. Il y avait, en Suisse orientale, comme un air de revanche à prendre pour les partisans du conseiller fédéral déchu. Ce soir, c’est en partie gagné, en attendant le deuxième tour.

À en juger par la tonalité des propos que vient de tenir Lukrezia Meier-Schatz, à 18.05h, sur les ondes de la RSR, cet éternel registre de victime, regrettant l’ « agressivité » de la campagne à son égard (elle aurait peut-être souhaité recevoir des roses de ses adversaires), on se dit que le personnage, décidément, n’entreprend rien pour conquérir les sympathies. C’est son droit. Celui du peuple saint-gallois, c’est de procéder, en toute souveraineté, à ses choix. Ce soir, c’est chose faite.


Lien permanent Catégories : Sur le vif 23 commentaires

Commentaires

  • Voilà une très bonne nouvelle. La prochaine, c'est quand Christophe Darbellay va devoir se reconvertir à la garde des moutons en altitude. Ne me dites pas que ce sera dangereux pour le gibier. Un braconnier de plus ou de moins en VS, quelle importance ?

  • Une fois de plus la démocratie suisse donne une belle leçon d'indépendance aux politiciens.

    Cette vitalité met encore plus l'accent sur le total manque de réalisme des politiciens genevois qui ont pris le risque d'envoyer l'initiative 139 (pour un meilleur tracé du CEVA) aux orties.

    Contrairement à ce que prétend le marxiste reconverti aux délices de la bourgeoisie, Andréas Auer, en Suisse la primauté de la volonté du Peuple est la seule qui vaille.

    J'ai lu il y a quelques temps déjà un commentaire fort pertinent à propos de M. Darbellay lui annonçant un avenir plutôt sombre. Je crois que cet internaute était assez proche de la réalité politique de cet intriguant apprenti sorcier.
    A mon tour de prédire aux Verts (tendance Recordon/Cramer) que leurs prochaines confrontation électorales coïncideront aussi avec leur premier recul. Pas pour la seule raison d'avoir collaboré à la nuit des longs couteaux, mais aussi et en plus pour leur désinvolture politique

  • Je le vois plutôt gardez les Suisses à Rome. Soeur Lukrezia va elle ouvrir un stand d'hostiles sur la place Saint Marc. Les loups valaisans n'ont plus rien à craindre, sans compter qu'ainsi les contactes avec Monsieur Recordon et les verts sera toujours des meilleurs.

  • Je peux comprendre que les personnes aisées votent à droite, autant que je peux comprendre que les autres votent à gauche. Mais je ne comprendrais jamais comment on peut voter pour un parti sans programme, qui fait de la peur son cheval de bataille. Pourtant dans les pays limitrophes ils ont tous ouverts les yeux sur la politique populiste et ses méfaits! Les suisses moins intelligents? J'espère vraiment pas!

    Au début on pensait que c'était un vote sanction, mais là ça dure... C'est dangereux d'avoir l'UDC au pouvoir, il faut que les suisses ouvrent les yeux! Sinon on finira comme aux US!

  • Quel bonheur tous ces pataquès !
    Je remercie Cramer, Mugny, Couchepin et les autres qui ont eu la sagesse de glisser un peu pour le plus grand plaisir des journalistes et des blogueurs et des bla bla bli bla bla !
    Que ferions-nous sans eux ?
    Etre sur la brèche sans le moindre dérapage, ça c'est le cauchemar.
    Allez, on va se bouger pour que ça continue !

  • Entre nous, ca va durer encore longtemps, car l'avenir des Suisses est ni comme aux US et ni comme en Chine!
    L'UDC est le plus proche des intérêts du citoyen Suisse. La gauche ne représente que les fonctionnaires. Les CFF, entreprise notoirement de gauche, démontrent avec la fermeture de Bellinzona et Fribourg, comment cela fonctionne. Monsieur Weibel, éminent membre du PSS, n'a rien vu venir, étonnant non ? Après moi le déluge, belle esprit.

  • J'avais pourtant entendu sur la RSR que le CA des CFF est présidé par un radical je me trompe?

  • Quel plaisir que cette garce ait reçu une gifle tellement méritée !

  • Et voilà qu'un correspondant se prend pour Dieu le Pè're !

    Justice immanente ! C'est vraiment n'importe quoi !
    ça vaut le "rupestre" attirbué au canton de Vaud par le maire de Genève que j'ai connu plus intelligent lorsqu'il était journaliste.
    Quant à la victime visée par ces commentaires idiots et déplacés (qui n'ont rien de vraiment suises, car la Suisse ce n'est pas cette façon d'agir), elle n'était pas seule dans la fameuse commission qui a discuté de l'affaire Blocher/Roschacher. Il fallait bien un bouc émissaire pour St-Christophe et ses sbires.
    Mais en arriver à ce qu'une personalité politique dans ce pays doive être pendant des mois protégée par la police, jusqu'où cette branche zuricoise de l'UDC nous mènera-t-elle ?
    Agrariens romands réveillez-vous avant quil y ait des morts. !

  • Dans le même temps, l'UDC a gagné 14 (quatorze !) sièges au Grand Conseil schwitzois, devenant, là aussi, avec 41 élus sur 100, le premier parti politique du canton. Et là aussi à la place du PDC !!!

    Qui paie le prix de son alliance contre-nature avec les Leuenberg-Zysiadis et cons saurs, du 12 décembre. Comme quoi, il y a une justice et elle est particulièrement réjouissante quand elle est administrée par le peuple.

  • Le slogan d'une eau minéral bien connue dit "Buvons, éliminons".
    Le slogan des Suisses est "Votons, éliminons".

    La GRoll du CN, Mme Meier-Schatz, Recordons et Co, le count down tourne. Il ne suffit d'avoir des chromosmes différents et connaître un châtelain aux Grisons (non pas Blocher, l'autre du PS, le Dr. Bio) pour tout se permettre et baffouer 1/3 du peuple Suisse.

  • Gamine, surveillez un peu votre langage! Vous traitez une CN PDC de bouc, soyez un peu humaine, on ne tire pas sur une ambulance!
    Les seuls morts qu'il y aura heureusement seront les morts dans les âmes des gauchistes verdoyants et du PDC. Le peuple sait ce qu'il veut et encore plus ceux et celles qu'il ne veut pas. Faite lui donc confiance, Merci au nom de la démocratie.

  • Citoyensuisse, il y a des incapables partout en plus il était tant occupé à trouver des mandats pour sa femme, la famille avant tout! Il n'empêche que le CEO était de puis plus d'une décennie le Genosse Weibel. Les grandes régies fédérales ont ou ont été dirigée par des Genosses. Les situations de monopoles, centraliste, ils aiment ça!

  • Le PS et le PDC se plantent pour le moment dans 2 cantons allémaniques et prochainement dans les autres cantons y compris les romands. C'est le retour de manivelle d'un certain 12 décembre ! Cela ne fait que de commencer. La "bande des 4" à des soucis à se faire quand à leurs prochaines ré-élections. C'est bien pour cela que le Tartarin-de-Martigny espère revenir en Valais, c'est tout ce qu'il lui reste à faire avant de tout perdre. Et dire qu'il ne pourra pas compter sur ses alliés préférés, les gauchistes ! Du balai les faux-culs !

  • Octave, les gardes Suisses ne cherchent-ils pas un nouveau chef, pardon colonel. C'est exactement ce qui lui faut. Et puis le costume lui irait si bien. Bon pour le casque il faudra prendre du XXL, il a vraiment la grosse tête. Et dans quatre ans le premier CN venant du Vatican, quelle carrière. Je vois déjà Recordon enlasser Joseph et Hämmerli.

  • Ma parole, mais ce simple billet de P. Décaillet déclanche l'artillerie UDC faite d'anonymes bien "pensant" sur l'avenir du PDC ! Quant à moi, je défends toujours le fait que l'éviction de Blocher est la meilleure chose qui est arrivée au pays, et que même si l'on assiste à la jouissance des revenchards, nous nous souviendrons longtemps encore du courage des hommes et des femmes qui ont si bien fait fonctionner la démocratie helvétique !

  • Chr. Darbellay nous prouve une fois de plus son absence de courage politque : alors qu'il se servait de Mme Meier-Schatz pour porter des coups (de face) à M. Blocher avant de s'allier aux socialo-écolo-marxistes pour l'achever par derrière, il lâche maintenant sa marionnette saint-galloise au premier vent contraire... A bientôt son tour de recevoir la fessée en Valais ?

  • Courage, vous plaisentez, la troll grisonnes courageuse! La Meier-Schatz couragues, le châtelain Dr. en paysannerie Grison, et le chef PDC qui sent revenir la manivelle, et va aller se refaire un santé chez les gardes Suisse au Vatican! La république et Canton de Jenaeeve fait bientôt partie du tiers monde grâce à ses gauchistes verdisants ou inversément, qui doivent en venir à importer les ordures napolitaines pour survivre et sauvez des places de travails au SIG! Je vois déjà les touristes arrivant avec leurs sacs à ordure à Cointrin, de dieu de dieu sa va schlinger à Meyrin!

  • L'andouille qui prétend que l'éviction de Blocher est une bonne chose trouve certainement que le nivellement par le bas est très positif pour la Suisse ! Je préférerais voir Blocher discuter avec les dirigeants étrangers que de voir Cruella se déguiser en rideau de salle de bain !

  • En fait de nivellement par le bas, les commentaires de ce site en sont un exemple parfait. C 'est triste.
    Comment le titulaire de ce site, dont le langage est quelquefois d'une recherche qui frise la préciosité, peut-il admettre une telle grossièreté ? Je croyais, d'ailleurs, que les insultes et les obscénités étaient interdites dans les blogs de 24 H.

  • Citoyen Suisse, lorsque vous parliez d'un parti sans programme, j'ai vraiment cru que vous parliez des verts. L'UDC est le seul parti gouvernemental ayant un programme clair et qui s'y tient, d'où son succès auprès des citoyens de ce pays.

  • Gamine, si cela froisse quelque peu vos oreilles délicates et sensibles d'entendre un langage, certes fleuri, mais de facture humaine et populaire, langage reflétant la pensée de gens ayant tout autant le droit à la parole que des érudits au langage littéraire et classique tels que vous ( :)) ), allez jouer ailleurs, avant la fessée, certes lourde et pleine de vigueur mais amplement méritée...
    La Judas en jupon a payé un prix mérité pour sa conception de la politique, du droit et pour le peu de respect montré aux institutions de ce pays, tout cela dans une dynamique politique totalement partisane. De plus cette personne chiale comme jamais ses larmes indécentes, cela à la face de ce pays. Elle a montré non seulement qu'elle était incompétente, sans stature et qu'elle avait tendance à la perfidie et au mensonge, mais elle s'est montrée aussi mauvaise perdante et faible pas ses propos post-électoraux.
    Bref, qu'elle crève!

  • Que de lâcheté chez ces politiciens! Notre siècle mérite mieux. D'accord avec l'avis d' Alain Piller...

    En fin d'après-midi, je suis tombée par hasard avec un ancien maire avec qui j'ai eu quelque contact, utile pour lui à défaut d'être agréable, et il a changé de trottoir. C'est choquant de voir de tels comportements, ingrats, égotiques, incompréhensibles vu la générosité dont j'ai eu fait preuve à son égard!

    Le PDC Darbellay est une girouette qui tourne au gré du vent. En ourdissant le complot anti-CB, il s'est fait valoir au travers du travail de cette femme, candidate dans son canton. Au lieu d'être vue comme une héroïne - dans la logique politicienne - elle est cassée publiquement alors que, lui, il fait avancer sa carrière. A ce stade, il ne fait pas de doute de sa capacité de s'allier avec son ex-ennemi pour sa cause!

    Espérons que la vie lui réservera une bonne claque; l'ayant rencontré chez des connaissances à Martigny, je ne l'ai jamais trouvé brillant. Faux-cul, il sait se hisser mais il n'a pas le change! Il a eu la chance d'être le plus jeune haut fonctionnaire de la Confédération, grâce à l'aide de Couchepin mais il n'a rien à donner!

    La foule applaudit décidément n'importe quoi! Quand changerons-nous de profil politique?


Les commentaires sont fermés.