La Ville de Genève, chevalier blanc de l’univers

Imprimer


 

Sur le vif, mardi 29.04.08, 17.10h

 

Il y a sans doute bien des raisons de ne pas voter, le 1er juin prochain, l’initiative de l’UDC « pour des naturalisations démocratiques », qui propose de donner aux communes le pouvoir de décider librement, par l’instance qu’elles choisiront elles-mêmes (exécutif, législatif, commission, voire suffrage universel) d’accorder ou non le passeport suisse. L’idée qu’en milieu urbain, par exemple, les citoyens soient appelés à se prononcer sur des gens qu’ils ne connaissent pas du tout, pose en effet problème, et sera, pendant un mois encore, au centre de tous les débats.

 

Fallait-il, pour autant, le communiqué étonnamment hargneux que vient de publier le gouvernement de la Ville de Genève, avec mise en évidence du nom de Pierre Maudet, sur ce qui est, jusqu’à nouvel ordre, un objet fédéral démocratiquement soumis au peuple et aux cantons, dans un peu plus d’un mois ? « Lancée xénophobe », « Canons du nationalisme antiparlementaire » (diable, on croit voir réapparaître les Ligues et la Cagoule!), initiative « anticonstitutionnelle » et qui « détourne le droit sous des prétextes antidémocratiques ». Tout cela en un peu plus d’une page A4, et sous les couleurs officielles de la Ville de Genève.

 

J’ignorais qu’il appartenait aux différentes autorités communales (on se réjouit des réactions officielles du Locle, de Coire et de Tolochenaz) de se prononcer sur des objets de votations fédérales. Mais évidemment, Genève, c'est Genève, capitale de l’univers, grande redresseuse de torts, donneuse de leçons à l’univers. Dont acte. Reste à savoir si ce genre de communiqué aux grandes ailes généreuses n’ira pas, finalement, exactement à fins contraires. Et si cette prose si ambitieuse ne finira pas par donner des voix aux initiants.

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 10 commentaires

Commentaires

  • J'ai perdu mon Debeauvais, mais comment dit-on "il faut détruire Carthage", pardon, "il faut bouter Genève hors de la Confédération" en latin ?

  • Oui il est plus qu'utile de voter l'initiative de l'UDC, la refuser, c'est se museler soi-même, la refuser c'est interdire aux autres communes d'avoir le droit de choisir. Ce n'est pas parce que le choix pourrait être très difficile voir impossible dans les municipalités villes, que les petites communes ne pourraient, elles, avoir le droit de s'auto-déterminer. Rien dans l'initiative n'empêchera aux villes comme Genève de choisir une méthode autre que celle des urnes pour naturaliser. Il n'y a donc aucune raison pour enlever cette possibilité aux autres.
    Refuser cette initiative, c'est mettre un point final à la démocratie directe.
    Il ne faut pas que les opposants l'oublie.

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour M. Décaillet,

    au delà, je comprends pas bien pourquoi on dit de cette initiative qu'elle xénophobe.

    L'initiative, sauf erreur de ma part, prévoit de donner l'autorité de naturalisation aux communes... pas d'interdire les naturalisations ?

    Lorsque l'UDC Genève, défend une initiative populaire acceptée par le peuple et présentée par le PS, personne n'en fait l'écho... parce que lorsque l'UDC défend la démocratie on n'en parle pas...

    Cette initiative représente un transfert de compétence, rien de plus, il n'y a rien de xénophobe dans son texte.

    Au contraire, il revient à celles et ceux qui connaissent le mieux le demandeur d'avaliser cette naturalisation... il est où le problème ?

    M'enfin, c'est vrai, c'est une idée issue d'un "parti qui pue" pour reprendre l'argumentaire habituel de certains politiciens. Xénophobe, raciste... les qualificatifs sont légions... en attendant c'est une initiative populaire et nous nous devons de la respecter, comme ses initiants.

    La moindre de respect pour la volonté populaire, un respect qui se perd... mais qui change la Vie !

    NON MAIS :o)

    Bien à vous,

    Stéphane

  • Je me demande quand ce Pierre le Maudit va prendre son courage à 2 mains et déclarer au nom de la Genève Internationale, reconnaître le Génocide Ukrainien infligé par les socialistes, bolchéviques, soviétiques ???

    L'initiative de l'UDC, ne demande rien de plus, que dans les 9 cantons qui pratiquait la naturalisation par les urnes, ce droit revienne, comme avant 2003.
    Ces citoyens là, se sentent floués et volés.
    Le Tribunal Fédéral, leur a volé un mode de vie, une tradition.

  • Non, rien de xénophobe dans l'initiative UDC (qui d'ailleurs n'a jamais véhiculé une once de xénophobie, c'est bien connu): juste une belle et pure démarche à la gloire de la démocratie.
    Ben voyons.
    Il m'intéresserait de savoir ce que les quatre commentateurs précédents pensent de l'affiche UDC, celle où des mains basanées et noires agrippent cupidement des passeports suisses. Des affiches qui en rappellent d'autres, comme M. Décaillet, si féru d'histoire et de livres, le sait.
    La xénophobie, ça se voit et ça se sent. Ces Messieurs, qui aiment tant dénoncer "l'angélisme" des anti-UDC, seraient-ils de grands naïfs?

  • Lausanne: 1 municipal a été désigné pour approuver (ou non) les demandes de naturalisation. 1...
    Lausanne: droit de vote et éligibilité pour les étrangers, ceci au niveau municipal.
    Lausanne, donc, municipalité où il est possible, légal et constitutionnel qu'un étranger élu, sans passeport Suisse, puisse naturaliser!
    Ceci est-il plus légitime que la possibilité donnée à une commune de choisir le mode de naturalisation?
    Etrangement, pas de réaction du tribunal fédéral socialiste dans ce cas présent.
    Cherchez l'erreur...

  • Vous n'avez rien compris...

    La gauche et le PS ( en particulier ), c'est des gentils.
    La droite et le SVP-UDC ( en particulier ), c'est des méchants.

    C'est bien ça la démocratie, laisser des élus étrangers, naturaliser des étrangers, pour les faire suisses !
    Qui mieux qu'un élu peut faire cela ?

    Un suisse ? Non, mais vous rigolez, ces racistes, xénophobes, qui votent tout le temps SVP-UDC ? A la tête du client...aucun respect du Droit International...je dirais même que si cela continue, on va permettre à ces pauvres étrangers déboutés, d'aller jusqu'au Tribunal de Strasbourg...si c'est ça que vous voulez, que l'opinion publique internationale pointe du doigt la Suisse...vous y pensez au coup que la Suisse va prendre dans son image de marque ?...
    [ je précise pour ceux qui ne me connaissent pas encore, cela est une fiction ].

  • N'ayez crainte, cher Victor, on vous connaît. C'est ça qui vous rend si prévisible.
    D'ailleurs, DUMITRESCU n'est-il pas l'anagramme de TRUISME UDC ?

    Je constate, sans surprise, que vous ne répondez pas sur la question des affiches, et plus généralement de la propagande UDC, selon vous totalement exempte de xénophobie.

  • @ juste pour dire.
    Affiches UDC...chacun y voit ce qu'il veut voir, comme les intégristes musulmans, qui interprètent le Coran comme ils le veulent. Crimes, attentats kamikaze.
    Selon la famille Ramadan, l'islam c'est pas ça.
    Que voulez vous, il y a des gens comme ça, qui défendent leur idéologie.
    Pour ma part, dans le "mouton noir", je vois l'expression familiale, "le mouton noir de la famille"...dans la Bible, le diable, n'est-il pas noir ?
    Donc, tout ce qui est noir, est mauvais, dans le concept même des chrétiens.
    Est-ce bien, est-ce mal ?
    A chacun d'apprécier...également sur l'affiche UDC avec les mains noires tendues vers les passeports suisses...

  • Bien sûr bien sûr. Mouton noir = brebis galeuse, expression courante de la langue française. D'accord. Pourquoi pas? En tout cas, on ne peut pas prouver le contraire, c'est cynique mais de bonne guerre, et du reste je ne suis pas plus scandalisé que ça par cette affiche-là.

    Curieux de savoir, tout de même, quelles "expressions familiales" courantes de la langue française font référence à :
    - des mains noires dans un bac de passeports.
    - des salariés noirs attendant tranquillement le bus à Bienne, dans le film UDC qui présentait cela comme un exemple de l'enfer (!) en Suisse.
    - une célèbre annonce présentant une statistique grossièrement mensongère qui affirmait que la population musulmane double tous les 10 ans (jusqu'à atteindre 144% en 2040, 288% en 2050, etc)
    - les campagnes de la section SVP zurichoise, systématiquement orientées contre la population étrangère. Allez voir sur leur site.
    - etc.

    Pas besoin d'être assujetti à une "idéologie" pour repérer la xénophobie. Il suffit d'un minimum de lucidité -ou d'honnêteté.

    Après, on peut l'approuver si on veut...

Les commentaires sont fermés.