La Soupe à l'huile

Imprimer

Chronique publiée dans la Tribune de Genève de ce lundi 09.06.08

 

Il devait être la tête de Turc, il s’est révélé grand vainqueur : ce fut un réel plaisir, hier, d’entendre Yves Nidegger déjouer, les unes après les autres, les ficelles et chausse-trappes du gourou militant Flutsch et de ses acolytes. De quoi en perdre son latin : pour un archéologue, un cauchemar.

Dur, pour la puissance invitante, gorgée de missionnaires certitudes sur l’équation « UDC = peste brune », lorsque les réponses de l’invité surpassent nettement, en humour et en finesse, le degré zéro des questions et provocations. Dur, d’avoir face à soi un UDC convenable : il est tellement plus aisé de s’offrir Fattebert.

La civilité de la forme est, nous l’avons déjà souligné, le grand atout de Nidegger. Hier, l’étoile montante (et sans la moindre rivalité interne, d’ailleurs) de l’UDC genevoise n’eut qu’à tendre à la Soupe le miroir de ses préjugés. Le miroir fut tendu, la Soupe se renversa.

Quand je pense à Flutsch, je me dis souvent que le problème du missionnaire, c’est sa position. Dominante, en l’occurrence, horizontale comme le niveau de ses attaques. Tellement confortable, la chaire offerte, dimanche après dimanche, pour s’en aller prêcher. Héros de l’antifascisme, humoriste salarié, en pantoufles. Et nul, en Suisse romande, qui n’ose l’attaquer. On n’attaque pas un missionnaire. On prépare juste une Soupe d’huile bouillante. Et on l’y installe, délicieusement.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Chroniques Tribune 14 commentaires

Commentaires

  • Pour ceux qui n'auraient pas eu la chance d'écouter l'émission...
    (attention 1 heures, 26 minutes, 30 secondes )

    http://real.xobix.ch/ramgen/rsr/rsr1/la_soupe/2008/la-soupe20080608-110000-56k-001.rm?start=00:03:29.000

  • Cher Pascal,
    En levrette, le même Nidegger a osé dans l'émission cette judicieuse et savoureuse métaphore : "des Portugais shootés à la morue et des Turcs pétés aux loukoums". ça fleure bon son petit caca raciste, non ? Soupe à la grimace.

  • J'ai ressenti tout ce que vous écrivez. Ce M. Nidegger s'est montré excellent, avec une finesse et un sens de la répartition qui a bien mis en relief la balourdise des deux gros patauds d'extrême-gauche, Flütsch et Meury. Il faudrait peut-être ajouter que son travail a été facilité par le fait de la répétition et du caractère obsessionnel (monomaniaque, comme le relevait M.Nidegger) de leurs lourdes plaisanteries sur l'UDC, qui se répètent de dimanche en dimanche depuis si longtemps maintenant...

  • Il est vrai que la finesse et l'intelligence d'Yves Nidegger sont incontestables. Il est un vrai démocrate et un vrai libéral. Donc on peut se demander, avec une certaine légitimité, ce qu'il fait parmi les dinosaures plastronneurs et nationalistes de l'UDC.

  • Et surtout M. Flutsch sent des pieds et boit passablement d'alcool

  • Après avoir écouté les 1h26min30sec d'émission, je ne peut que vous féliciter, cher Pascal, pour votre article.
    Bravo !

  • "Et surtout M. Flutsch sent des pieds et boit passablement d'alcool"
    Cela n'aurait aucune importance s'il était drôle...

  • Et voilà ! Dès que M . Décaillet lance ses piques sur les adversaires de l'UDC, V.D. et Geo rappliquent pour lâcher leur bave fielleuse. Et Scipion, il est en vacances ?
    Quand vous dites que Flütsch fait une fixation sur la "peste brune" en parlant de l'UDC, il me semble que les petits soldats blochériens font ausi une fixation : tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont des gauchistes. Même vous M. Décaillet, je l'ai lu quelque part, même Pascal Cuchepin, même Mme Widmer-Schlumpf. Donc, c'est match nul, chacun ramasse ses "nius" !

  • Gamine@ J'ai beau relire, on ne comprend pas ce que vous voulez dire. On vous a déjà dit que vous étiez légèrement confuse ? Comment comprendre cela :
    "Même vous M. Décaillet, je l'ai lu quelque part, même Pascal Cuchepin, même Mme Widmer-Schlumpf." ???

  • Ce que personne n'a relevé, c'est que Monsieur Décaillet admet explicitement que toute une partie de l'UDC n'est pas convenable, Fattebert en tête!

    "Dur, d’avoir face à soi un UDC convenable : il est tellement plus aisé de s’offrir Fattebert."

    Monsieur N. Chauvet pose la bonne question dans le commentaire à lire ci-dessus.

    Je constate aussi que l'humour n'est pas le même pour tous, tant mieux!
    Mais lorsque je lis:
    "Et surtout M. Flutsch sent des pieds et boit passablement d'alcool"
    Je suis en droit de me poser des questions au sujet de la balourdise et de la "patauderie" (pléonasme redondant avec vocable inconnu en français) de chacun et même de tous! (sachant que je fais partie de tous)

    Desproges l'a dit: "On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde!" et souvenons nous que Madame Calmy-Rey, qui se dit de gauche, n'en a aucun!

    Pour terminer, je félicite Monsieur Yves Nidegger d'avoir accepté l'invitation à cette émission tout en sachant de quel côté allait souffler le vent.

  • Al fiatar de le morti.

    Sì ridente par de' sogni quasi in
    candido rumor l'adorabil nostalgia,
    che intanto fulge, al passar de
    nugoletti, ove il flebil cantileno
    muta in pianto la parvenza.

    Francesco Sinibaldi

  • Geo, on vous a déjà dit que vous êtes légèrement mauvais en lecture de texte?

    Pour votre gouverne, en français, le passage:

    "...tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont des gauchistes. Même vous M. Décaillet, je l'ai lu quelque part, même Pascal Cuchepin, même Mme Widmer-Schlumpf"

    signifie :

    "...tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont des gauchistes. Même vous M. Décaillet vous êtes considéré par eux comme un gauchiste, je l'ai lu quelque part, même Pascal Couchepin est considéré par eux comme un gauchiste, même Madame Widmer-Schlumpf est considérée par eux comme une gauchiste."

    Des problèmes avec la grammaire? N'hésitez pas à demander.

  • "Des problèmes avec la grammaire? N'hésitez pas à demander."
    Ah ben on va demander : ainsi Pascal Décaillet gauchiste. Votre grammaire inclut-elle ce cas d'espèce ? Ce n'est pas de la grammaire dont nous avons besoin mais de psychopathologues...

  • Article après article, jour après jour, M. Chauvet "NE COMPREND PAS..."
    Beaucoup de choses doivent dépasser votre pensée étriquée, compressée dans le petit récipient rouge vermillon-trotskiste qui vous sert de crâne, M. Chauvet.
    En effet, l'UDC change, l'UDC est en pleine mutation et non pas "au bord de l'éclatement" comme certains journalistes de gauche en rêvent, laissant dégouliner leurs phantasmes obsessionnels sur la place publique.
    En ce moment, beaucoup de transformations s'opèrent au sein de l'UDC. M. Nidegger en est un des plus brillant exemple. Des milliers de jeunes, sans crânes rasés ni chemises brunes aussi, M. Chauvet. Quel âge avez-vous, 55-65 ans?
    Tout le contraire d'un parti socialiste (Leuvrat) ou des verts (le Ueli-pastèque faisandée).
    Excellent article, M. Décaillet. Il n'y a donc pas que moi qui n'ai pas (encore et toujours) trouvé cette émission drôle, d'un niveau à vous briser les dents contre un trottoir. Comme chaque dimanche, d'ailleurs.
    Flutsch a-t-il encore des dents?

Les commentaires sont fermés.