Ueli le climatique

Imprimer



Sur le vif – Mardi 29.07.08 – 10.25h

On connaissait déjà Ali le chimique, voici Ueli le climatique.

Transfiguré par sa nouvelle passion d’été, la politique suisse de sécurité, l’homme-pastèque de notre luxuriant potager politique se surpasse, jusqu’à pulvériser son record.  Devenu Philippulus le Prophète, le président des Verts suisses annonce aujourd’hui, dans le Matin, que le principal ennemi de notre pays, aujourd’hui, est… la catastrophe climatique ! Le gris-vert, selon notre stratège, en est donc quitte pour abandonner le gris, et orienter toutes ses énergies contre la putative irruption d’une mousson, d’une inondation, ou d’un glissement de terrain.

Après le climat de guerre, voici donc la guerre au climat. Et mes confrères, mes consoeurs, l’univers médiatique de Suisse romande, le laissent proférer de tels ouragans sans les assortir, tout au moins, d’un commentaire. C’est assez fou, d’ailleurs, cette immunité d’Ueli Leuenberger dans la presse. De lui, et des Verts en général : le parti du bien, de la bonne cause. La version moderne, au fond, de l’hygiénisme, la salubrité, la morale. On attaque volontiers le politique, on épargne le grand-prêtre.

Il est vrai que Samuel Schmid n’est pas un bon ministre de la Défense, avec ses amitiés de colonel, ses onéreux achats d’armement, ses blindés dont l’utilité reste à démontrer, sa conception frontale de la ligne de bataille. Mais il est tout aussi vrai que ses deux prédécesseurs, Kaspar Villiger et Adolf Ogi, avaient entamé de réels et considérables efforts pour moderniser l’armée suisse. Commission Schoch sous Villiger avec Armée 95, commission Brunner sous Ogi avec Armée 21, réduction drastique des effectifs, redéfinition de la menace après la chute du Mur. Peu de pays, autour de nous, ont à ce point repensé leur système de sécurité, dans le même temps.

Tout cela, comment Ueli Leuenberger ose-t-il l’ignorer ? Soit par crasse incompétence dans le domaine, et absence totale de culture sur ce qui s’est passé avant lui, soit par mauvaise foi pour servir la seule cause qui le meut vraiment : la conquête d’un siège par les Verts au Conseil fédéral. Lorsqu’il ose avancer qu’on en est resté à la guerre froide et aux années 50, il énonce, tout simplement, quelque chose de faux. Comment se fait-il, à ce moment, que personne, nul intervieweur, nul commentateur, ne le contredise, ne lui brandisse le miroir de sa falsification ? Seraient-ils tous, comme à la fin du si beau film de Rohmer, sous l’emprise du Rayon vert ? Ou alors, on épargnerait cet homme parce qu’il est aimable et attentif aux gens, ce que je reconnais bien volontiers.

Que l’armée suisse soit au-devant de réformes majeures, c’est certain. Que l’ère de Samuel Schmid, par rapport à ses deux prédécesseurs, ait été celle d’un recul et d’une pétrification des audaces, il faut aussi en convenir. Qu’il faille se poser la question de la conscription obligatoire, redéfinir sans cesse la menace, en finir avec les achats insensés de blindés, tout cela oui. Mais on s’en était rendu compte avant l’irruption de Philippulus le Prophète, et ses tirades d’Apocalypse. Tout cela, tout cet engouffrement dans la brèche, suite à l’affaire Nef, suinte tellement l’opportunisme qu’il fallait une fois le dénoncer. Même si l’homme est aimable. Même s’il cuisine bien. Même s’il sait user, à l’image du renard de la fable, de ces tonalités doucereuses et trompeuses qui endorment les méfiances.

Pascal Décaillet




Lien permanent Catégories : Sur le vif 20 commentaires

Commentaires

  • Ueli le climatique... Excellent sobriquet, bravo!

    Mais Ueli, il n'ignore rien! Il est un idéologue pur et dur; les contre-vérités, l'ignorance feinte, la perfidie et les coups bas de toutes sortes font partie, si l'on ose dire, de son arsenal...

    Rayon vert, petit livre vert, Khmer vert... c'est la ligne droite de Leuenberger. En gris-vert ou en bleu, dangereux tous les deux.

  • Si Ueli devient, hélas, Conseiller Fédéral, cela fera un romand de moins !! C'est complétement ridicule de prétendre, comme le fait la presse, que ce type est Genevois ! C'est un bourbine pure souche ! Regardez sa tête carrée ! Il ne lui manque que le casque à boulons d'appointé (c'est ce qu'il prétend être à l'armée) ! Qiel gâchis politique.

  • L'évolution du monde actuel doit finalement vous faire assez mal, et en ce sens vous me faites de la peine.

    Tout le modèle économique libéral sur lequel se fonde votre pensée est entrain de s'écrouler et d'avoir des conséquences dramatiques pour la planète.

    Ce modèle a promu la liberté pour chacun de consommer toujours plus et se base sur la croissance économique infinie. Mais Adam Smith n'avait ni anticipé la déplétion des ressources fossiles ni l'incapacité de la biosphère à assimiler les quantités gigantesques de carbone rejetées par les activités humaines.

    Que vous le vouliez ou non, c'est une réalité : une croissance économique infinie est impossible dans un monde fini. Il ne sera physiquement pas possible aux 6.5 mia d'habitants actuels de la planète (ni aux 9 mia demain) de consommer et de vivre comme les occidentaux. Ueli Leuenberger l'a bien compris : ce qui pose problème, c'est notre mode de vie, nos luxes inutiles, notre armée désuète et inutilement polluante.

    Et la plus grande menace qui pèse sur l'avenir de l'humanité, à moyen terme, c'est effectivement le changement climatique, qui va faire fondre nos glaciers et donc changer complètement le paysage de la Suisse.

    Vous pouvez essayer de ignorer cette réalité tant que vous voudrez, mais si ce n'est le climat, c'est la déplétion des ressources fossiles qui va causer la ruine progressive de notre mode de vie irresponsable.

    Malheureusement, votre idéologie vous aveugle. Elle vous aveugle au point d'ignorer le fait que le libéralisme dont vous vous réclamez peut aussi avoir des conséquences dramatiques : les accords négociés en ce moment à l'OMC vont signer la mort de l'agriculture suisse si rien n'est fait. À l'heure où il serait tellement plus logique et normal de consommer des aliments locaux, nos magasins vont être plus envahis que jamais par des produits provenant des 4 coins du globe. Et ceci à l'heure du pétrole cher, du réchauffement climatique et des crises alimentaires (qui sont justement la cause directe de l'absence de souveraineté alimentaire).

    L'ultra-libéralisme capitaliste est entrain de tous nous mener droit dans le mur, mais il est bien plus facile d'avoir la foi en la "main invisible" pour venir réguler tout ça, et continuer son train-train comme d'habitude.

    Je m'éloigne du sujet de votre note, mais c'est parce que je ressens bien ce malaise dans vos notes récentes. Au fond, vous savez bien que vous avez tort, mais vous n'osez pas l'admettre.

  • Il suffit d'analyser le parcours de M. Leuenberger pour comprendre qu'il est un opportuniste de la plus pure espèce.
    Le climat est le sujet porteur du moment alors autant l'utiliser à toutes les sauces. Prétexte à toutes les interdictions (inutiles?) et a soutenir toutes les ambitions personnelles.

  • "Il ne sera physiquement pas possible aux 6.5 mia d'habitants actuels de la planète (ni aux 9 mia demain) de consommer et de vivre comme les occidentaux. Ueli Leuenberger l'a bien compris : ce qui pose problème, c'est notre mode de vie, nos luxes inutiles, notre armée désuète et inutilement polluante."

    Si les biens se raréfient ainsi que vous le décrivez, une armée n'en sera que plus nécessaire. Quoi de plus évident ?
    30 à 100 millions d'Africains en attente de déferler sur l'Europe, tous convaincus à 200% de leur droit de le faire...

  • Ueli Leuenberger n'est pas gentil à l'instar de sa voix doucereuse. C'est un opportuniste pure souche. Ni sympa, ni visionnaire, très carré et désagréable au contact, il est d'une vacuité sans fond.

    Après le sujet des "Kosovars" avec son petit livre vert sur les soi-disant réfugiés de troisième zone et la création de l'UPA (et ce qu'elle est naturellement devenue aux frais du contribuable), le climat est le sujet porteur du moment.

    Ses propos souvent idéologiquement orientés n'ont rien de politique ni d'éthique même si ça fait chic, ça fait bien pour conserver sa place de la caste des décideurs. Ah, le pouvoir sans conscience n'est que ruine de la société!

  • Enfin un journaliste responsable, qui ose critiquer le président des Verts lui-même...Chapeau !

  • Monsieur Ueli Leuenberger, futur Conseiller fédéral et .. romand ! çà, c'est
    l'imposture du siècle. Pour se faire élire, il utilise ce stratagème (et ce ne sera pas le premier à le faire) de se déclarer "romand". Son esprit est suisse allemand à 100%, il n'a aucune sensibilité romande sur les questions environnementalistes, il suit la ligne dure de ses confrères alémaniques. Les Romands sont sous-représentés à Berne, évitons d'y mettre des pseudo-romands... Méfions-nous de ces transfuges des extrêmes (Verts ou UDC) qui veulent simplement imposer en Suisse des idées de croissance zéro, de planète aseptisée et d'autres inepties, genre interdire les 4X4, dépénaliser le cannabis. les verts sont enfermés dans des convictions dangereuses qui divisent au lieu d'unifier notre société.

  • C'est vrai qu'à lire les commentaires ici, on voit qu'on se focalise sur la personne, mais pas sur ce qu'elle dit de fondamental: que la vraie menace est climatique. Du coup, on le trait d'opportuniste, de menteur ou pire: de suisse-allemand!

    Mais c'est seulement que vous appartenez à une génération du passé, incapable de se rendre compte de la menace qui vous semble lointaine, hypothétique, fumeuse. Ce que dit Ueli Leuenberger passe à des km au-dessus de vos têtes, alors vous le trouvez inutile, dérangeant.

    Mais en réalité c'est vous, tels des boulets réactionnaires, qui ne servez à rien.

  • VINCENT, nous aussi on lit des revues scientifiques sur la question, on a vu le film d'Al GORE et plus concrètement, on fait attention aux autres en ne pas achetant des 4x4, éteindre les lumières en partant de notre domicile, acheter des appareils moins gourmands, prendre les transports publics pour aller en ville, trier nos déchêts,..... Evidemment que l' on focuse sur Ueli Leuenberger puisque c'est lui qui a la prétention de sauver la planète depuis ce minuscule point qu'est la Suisse grâce à l'initiative anti 4X4. D'ailleurs des "Ueli" il y en a plein en Suisse, pas forcément affiliés au parti Vert car nous sommes tous des ECOLOGISTES parce que la prise de conscience est maintenant généralisée dans notre pays pour diverses raisons.
    Ueli Leuenberger va t'il s'attaquer au cartel des électriciens en Suisse qui détiennent le nucléaire, va t'il aborder la question des énergies renouvellables auprès des grands patrons ? Si cela est son but alors BRAVO, mais je pense les VERTS avec leur initiative contraignante ne font qu'alimenter une crispation infructueuse pour la "bonne cause".

  • Vincent, il y a de nombreuses années (c'est le moins que l'on puisse dire) Genève était recouverte de glace ! Tout a fondu ! Ueli n'était pas encore conseiller national suisse allemand et pourtant le réchauffement existait peut-être déjà ! C'est drole que les Khmers Verts ne disent rien sur ce suhet car ils ont la science infuse !

  • Ueli le climatique...Ce surnom va lui rester!!!!!!

    Bravo pour votre billet. Mr Leuenberger est en effet un extrémiste Vert......
    Sans doute il aimerait un vert au conseil fédéral, mais lorsque l'on ne représente qu'une faible part des Suissesses et Suisses, on ne devrait pas vouloir ce que l'on ne peut avoir! Les verts ont voulus "fausser" le jeu démocratique en participant à l'exclusion de C. Blocher du CF alors que son parti avait plus que clairement gagné les élections. Les verts ne représentent même pas le tiers de l'UDC et voudraient avoir un siège. Ils ne sont pas cohérents!

  • Monsieur Décaillet – il m'est en effet actuellement, après vos tirades de ces derniers jours contre moi, difficile de vous donner du «cher Pascal»,
    Vous avez rédigez en quelques jours plusieurs «blogs» plutôt désagréables. Ils contribuent, paradoxalement à une médiatisation de ma personne, médiatisation que vous êtes le premier à critiquer tout en l'alimentant.
    Que vous détourniez mes propos concernant l’armée, les dangers liés aux changements climatiques, et les positions des Verts en général, peut encore passer...bien que sur certains points vous me donnez raison.Mais que vous associez mon nom à celui d' «Ali le chimique» ce criminel de guerre irakien, responsable du meurtre cruel de dizaines de milliers de Kurdes, cela n'est pas acceptable ! Vous connaissez mon parcours et mon engagement pour les droits des migrantes et migrants et pour les droits humains. En d’autres occasions, vous avez rendu hommage à mes engagements. Je vous laisse la responsabilité de vos propos dans vos derniers blogs et vous invite à relire la réaction de certains «blogeurs». Réfléchissez à l’intolérance et la haine que vos billets réussissent à faire jaillir contre les Verts, les Alémaniques et moi-même comme individu. Que de dégâts ! Pour que je puisse à nouveau écrire «cher Pascal», vous me devez, si ce n’est des explications, au moins des excuses.
    Ueli Leuenberger, Conseiller national

  • Je pense plutôt qu'il voulait vous associer à "Ali le Comique" (Mohammed Saïd al-Sahaf) qui fut le très amusant ministre de l'information de feu saddam hussein.
    Ne vous souvenez vous pas de cet homme qui clamait sur toutes les télévisions du monde que les troupes irakiennes controlaient la situation et infligeaient d'importantes pertes aux forces de la coalition alors que Bagdad était sur le point de tomber?

    http://www.youtube.com/watch?v=s27Oq5ot0ZI

  • "Vous connaissez mon parcours et mon engagement pour les droits des migrantes et migrants et pour les droits humains."

    Et bien Ueli le climatique, qui vous a élu ?
    Ce sont bel et bien les autochtones, ceux qui ont le droit de voter, pas les migrants !

    "Réfléchissez à l’intolérance et la haine que vos billets réussissent à faire jaillir contre les Verts, les Alémaniques et moi-même comme individu. Que de dégâts !"

    Ah oui...un peu comme Christoph Blocher et l'UDC, voyez...être dans la peau des "mal aimés"...

  • Cher Ueli,
    En parlant d'idéologie, de respect des autres (et bla et bla), j'aimerais que vous nous éclairiez sur quelques points:

    - Lors de votre manifestation de soutien au Liban, durant "l'agression" israélienne, comment se fait-il qu'une grande partie des agent affiliés à la sécurité portaient les insignes du Hezbolla, organisation terroriste islamique?

    - Comment se fait-il que vous ayez été vu soutenant des gens ayant marqué le drapeau israélien de croix gammées nazies?

    - Comment se fait-il que vous ayez donné la parole à une terroriste (définie comme telle par le tribunal fédéral) affiliée à ce mouvement?

    - Comment se fait-il que vous ayez défilé sous des portraits de Hassan Nasrallah, chef de ce mouvement terroriste islamique?

    M. Leuenberger, êtes-vous membre ou soutenez-vous le Hezbolla?
    M. Leuenberger, êtes-vous antisémite, donc raciste?
    Faites-vous en sorte, dans vos multiples "combats idéologiques" de faciliter l'installation de gens faisant partie de ce mouvement de terroristes islamiques sur notre territoire?
    Contrairement à certains commentaires, je pense que vous n'êtes nullement signe d'avenir, vous êtes représentatif d'un passé nauséabond, un passé qui s'étendait sur toute l'ex URSS, pays européens occupés compris.
    Vous êtes une pastèque indigeste.
    Votre place n'est nullement au sein du conseil fédéral, Blocher c'était du centre droit à côté de l'idéologie que vous défendez. Vous fustigiez les autres mais c'est votre génération qui est responsable du climat actuel.

  • Ueli le climatique, ne pourras rien dire à cette accusation basée sur des photos, des vidéos, visibles sur internet.

    Les Verts soutienne le Hezbollah, c'est un fait.
    Ils sont antisémites, c'est un fait.

    Critiquer l'état d'Israël est une chose, s'allier à ces pires ennemis, qui ont juré de le voir disparaître en est une autre.

    Racisme, antisémitisme, la frontière est très, mais alors très mince.

    Après cela, ont entend encore et toujours : "UDC racistes et xénophobes"...c'est celui qui le dit qu'il l'est...visiblement.

    Mais le racisme et la xénophobie de gauche n'est jamais dénoncée par nos journalistes et journaleux de bas étage, ils ne s'attaquent qu'à l'extrême-droite de leurs rêves...

    Laurent Moutinot veut poursuivre les clients étrangers des dealers étrangers, dans le canton et la ville de Genève...mais cela ne fait réagir aucun journaliste...n'est pas là une preuve de xénophobie institutionnalisée ?

  • Signé par des grands partis, rédigé par le groupe pour une Suisse sans armée, un tract dénonçant la guerre en Irak dérape.

    Après l'intervention de la CICAD, seuls les socialistes se sont distanciés publiquement du texte.
    Elle était pourtant aussi intervenue auprès des Verts.

    L'appel à manifester contre la guerre en Irak, demain à Genève, est très clair : «Pour le retrait immédiat des troupes d'occupation d'Irak!»

    Lancé notamment à l'initiative du Forum social mondial, des mouvements antiguerre des Etats-Unis et de Grande-Bretagne, ce rassemblement avait trouvé un soutien auprès des grands partis de gauche helvétiques et de diverses associations et mouvements sociaux.

    Problème et de taille: un texte accompagnant le tract en français comporte des propos mensongers et diffamatoires: «Israël va construire à Jérusalem un tramway qui reliera les colonies au centre ville en traversant des quartiers arabes, mais qui sera réservé uniquement aux citoyens juifs»

    «Citoyens juifs?» Jusqu'à nouvel avis, l'Etat d'Israël se compose de nombreuses communautés religieuses. De plus, vérification faite auprès de la Municipalité de Jérusalem et de l'Ambassade d'israël, «le tracé de ce futur tramway profitera tant aux palestiniens qu'aux israéliens.».

    La CICAD s'était tournée vers l'Ambassadeur de l'Etat d'Israël, Aviv Shir-On. Ce dernier avait "mené une enquête au sujet de la ligne de tramway à Jérusalem", et a confirmé à la CICAD que les allégations selon lesquelles ce tramway serait réservé aux citoyens juifs, sont fausses.

    L'Ambassadeur d'Israël a ensuite adressé une lettre au Parti Socialiste de Genève, aux Jeunesses Socialistes Suisses, aux Verts Genevois, aux Verts Vaudois ainsi qu'au Syndicat UNlA:
    "Nous avons été très étonné qu'un parti Suisse important signe un appel qui contient des allégations fausses, absurdes concernant l'Etat d'Israël et qui lui attribue des intentions malveillantes.(...)

    Des stations d'arrêt importantes de ce tramway se trouvent dans les quartiers de Jérusalem ayant une population arabe très dense, tels que Schoafat, Sheik-Jarach ou près de la porte de Naplouse, à côté du terminus de bus le plus important dans la partie arabe de Jérusalem Est.
    Les habitants arabes palestiniens sont parmi ceux qui empruntent le plus souvent les transports publics, et le nouveau tramway devraient leur offrir une meilleure liaison entre les différentes parties de la ville.
    Par exemple, les passagers tant palestiniens qu'israéliens peuvent atteindre plus vite et plus confortablement 4 hôpitaux à Jerusalem : Hadassah-Mount Scopus, Notre-Dame, Bikur Cholim et Shaarei-Zedek".

    Comment expliquer ce dérapage ? «Nous avons repris le texte de Out Now, l'association anti-guerre américaine", explique le Groupe pour une Suisse sans armée.

    Via un communiqué, le Parti socialiste genevois (PSG)et la Jeunesse socialiste suisse se distancient de "ces raccourcis douteux". Extraits :

    "Le Parti socialiste genevois (PSG)et la Jeunesse socialiste suisse (JSS) ont récemment décidé de soutenir la manifestation, prévue le 18 mars à Genève, contre les guerres et les occupations (...).

    Le PSG et la JSS ont signé l'appel à manifester avec les motivations précédemment exprimées.
    Ils n'ont pas pris part à la rédaction du texte qui l'accompagne et n'ont pas eu la possibilité d'en amender la version finale.
    Ils prennent clairement leurs distances à l'égard de certains raccourcis douteux que ce texte contient, notamment la phrase suivante: « l'Etat d'Israël va construire à Jérusalem un tramway qui reliera les colonies au centre-ville en traversant des quartiers arabes, mais qui sera réservé uniquement aux citoyens Juifs.
    Un tel amalgame entre les actes d'un Etat et la confession de certains de ses citoyen-ne-s est inacceptable.
    La Coalition contre la guerre a accepté, suite notamment à une intervention du PSG et de la JSS, de remplacer «citoyens Juifs» par « citoyens israéliens ».
    La version corrigée figure en bonne place sur le site du GSsA et a été renvoyée aux organisations signataires.

    D'autre part, le texte litigieux ne figurera pas au dos du tract distribué samedi.
    Nous remercions la coalition, mais déplorons cependant qu'aucune source ne soit citée pour étayer l'affirmation selon laquelle le tramway serait réservé uniquement aux citoyens israéliens.

    En guise de conclusion, le PSG et la JSS refusent de cautionner la phrase citée ci-dessus, mais soutiennent cependant la manifestation du 18 mars à Genève.
    Ils tiennent également à rappeler l'importance de la lutte contre l'antisémitisme et toute forme de racisme, ce qui implique d'éviter soigneusement les amalgames abusifs et les raccourcis douteux".

    Ambassade d'Israël - jeudi 16 mars 2006, CICAD - vendredi 17 mars 2006, Le Temps - vendredi 17 mars 2006, 24 Heures - vendredi 17 mars 2006, Parti socialiste suisse - vendredi 17 mars 2006


    http://www.cicad.ch/printable/E0610E957ABE44648C8F8D42C009D7EE_7FC7492F11D447D6BCC84E8DF996B2F3.htm

  • J'ai beaucoup aimé votre billet, tout simplement: le style, l'allant, les audaces linguistiques, l'esprit, le contenu. Pas d'autre commentaire, désolé...

  • Dommage que Monsieur Ueli Leuenberger soit moins enclin à comprendre les jeux de mots que son homonyme Conseiller fédéral, ...je l'ai entendu l'année passée dans un speech ...en français... c'était hilarant. Donc, pas de panique, vous pouvez toujours lui demander quelques conseils pour gérer votre sens de l'humour.

Les commentaires sont fermés.