Ueli Leuenberger vert de rage

Imprimer



Ou : les maux sous les mots

Sur le vif – Jeudi 31.07.08 – 20.20h

J’ai beaucoup attaqué le président des Verts suisses, Ueli Leuenberger, ces derniers jours. Comme dans toutes mes chroniques et tous mes éditos, depuis plus de vingt ans, j’ai attaqué le comportement politique, en aucun cas l’homme, à l’amabilité duquel il me semble même avoir rendu hommage.

Je respecte l’homme Ueli Leuenberger, comme je respecte tous les politiques de ce pays. Mais j’attaque l’homme politique, oui. Je dénonce et démonte l’opportunisme de sa récupération de l’affaire Nef, et je dévoile sa finalité ultime: faire entrer l’un des siens (si possible lui-même) au Conseil fédéral. Proposer des lectures, des interprétations, lever des maux sous les mots, ne pas être dupe, décrypter, exercer son esprit critique, voilà qui me semble, bien au-delà de mon métier d’ailleurs, le droit de tout citoyen. J’ai ajouté mon étonnement face à une certaine « immunité » d’Ueli Leuenberger devant la presse.

Et voilà qu’Ueli Leuenberger, sans doute étonné que, pour une fois, un commentateur de la vie politique ne chante pas ses louanges, me demande des excuses. Pour avoir titré mon papier « Ueli le climatique » ? Il me semblait que l’art de la satire (lequel n’a jamais gêné Ueli Leuenberger lorsqu’il se dirigeait contre ses ennemis politiques) pouvait s’accomoder d’une telle formule. La comparaison avec l’odieux responsable irakien n’étant là, le président des Verts l’a d’ailleurs très bien compris, que pour la formule. Mais enfin, si Ueli l’intouchable y tient absolument, alors je veux bien briser les ellipses, et déclarer, au premier degré : non, Ueli, je ne vous assimile pas au boucher des Kurdes.

Dans mes papiers, je n’ai jamais, une seule seconde, utilisé l’attaque « ethnique » contre Ueli Leuenberger, cela n’est ni mon style, ni ma pensée, ni mon langage. Que certains commentateurs l’aient fait, je le désapprouve, mais n’ai pas à les censurer.

Quant à attaquer les Verts, oh oui, je pense bien réitérer maintes fois. Et j’attends avec impatience qu’on me brandisse l’article du Code pénal interdisant de commettre un aussi terrible crime.

Pascal Décaillet




Lien permanent Catégories : Sur le vif 17 commentaires

Commentaires

  • Sur la liste "commentaires récents", on voit apparaître le nom de Ueli Leuenberger, mais vous ne l'avez pas autorisé à la lecture. Je me suis délecté à la lecture du commentaire parfaitement grotesque de ce pauvre M. Rossi - que le Seigneur vienne à l'aide des malheureux qui votent pour ce genre de chose -, mais j'avoue que j'attends avec gourmandise de lire les stupidités de son patron.

  • Bonjour !
    Comment ? Vous ne saviez pas que les politiques, tous bords confondus, ont une sainte horreur du rire (surtout quand c'est d'eux qu'on rit) ?

    Eh bien en ce qui ME concerne (et n'oublions pas, s'il-vous-plaît, que je suis un presque huit millionième de Peuple Souverain), vos titres et vos billets me font souvent rire et toujours réfléchir.

    Alors continuez, je vous prie, Monsieur Décaillet, "car tel est notre bon plaisir."

    :o)

  • Monsieur Décaillet,

    A mon avis vous n'avez fait que votre métier et comme d'habitude avec une petite pointe d'humour forte agréable ! M. Leuenberger serait-il un peu "soupe au lait" que cela ne m'étonnerais pas !

    Ne changer rien, au plaisir de vous relire !

  • Personnellement j'ai bien aimé votre jeu de mot, mais à voir il nous faut désormais attendre que le terme "écolophobie" fasse son apparition, nouvelle anthème qui sera brandi par de nouveaux prétendant à la victimisation et aux exigences de réparation morale généralisées... Bentôt vous serez traité de raciste pour le simple fait de rire des naïvetés répétées du chef des verts. On se souviendra alors de vous comme le père de tous les écolophobes... Mais je suis sûr que, en bon homme de droite, vous assumerez face à ces pantins verdâtres dénués d'humour... Et pour finir, il me semble difficile de séparer le politique de l'homme... Dans le cas de Ueli le Pathétique, la naïveté est bien ancrée dans les gênes...

  • Etrange, personne ne relève les erreurs et les incohérences de Monsieur Décaillet, sa rationalité serait-elle intouchable?
    Il faudrait pourtant qu'il nous explique comment dans son billet du 25 il peut affirmer qu'Ueli veut in fine supprimer l'armée et en même temps briguer un siège au conseil fédéral. Dans un pays où il faut au moins l'accord de trois partis, dont deux bourgeois, pour devenir ministre, l'accession à un tel poste nécessite une certaine rondeur dans l'affirmation des opinions en particulier sur l'armée. Tel n'est pas la démarche d'Ueli l'antimilitariste assumé.
    Je ne peux pas croire qu'une telle incohérence puisse échapper à Monsieur Décaillet et dès lors constate que nous sommes simplement témoins d'une perfidie, d'une attaque non pas journalistico-citoyenne mais platement politicienne.

  • Je vous félicite pour avoir fait éclater au grand jour la vrai nature de cet opportuniste.

    Je pense que le renommer Ueli l'opportuniste ne risque pas de le véxer étant donné que ce n'est que vérité.

    Ainsi après l'affaire Khadafi voici l'affaire Ueli le climatique. Que va t'il se passer maintenant? Le Guide Suprème de la révolution climatiques va-t-il mettre votre tête à prix pour blasphème contre sa personne? Va-t-il falloir mettre Micheline sur l'affaire?

    C'est de l'HUMOUR Ueli, pas la peine d'appeler Greenpeace ou Amnesty International à la rescousse.

    A part ça vous avez tout à fait raison par rapport à l'absence croissante d' objectivité des médias (tout support confondus) c'est le nivellement par le bas avec les gratuits. Au lieu de vouloir s'en distancer les payants commencent tous (ou ont commencés depuis longtemps)à les imiter en ne proposant que des articles en parfaites adéquation avec la ligne orthodoxe du Parti. Aucune réflexion aucune critique n'est admise.

  • "Je ne peux pas croire qu'une telle incohérence puisse échapper à Monsieur Décaillet"

    Sauf que dans ce genre de pamphlet on s'attaque justement à l'idéologie sous-jacente au discours d'un homme politique, et à ses intention. Ainsi pendants des années en France Jean-Marie le Pen a fait l'objet de nombreux pamphlet alors que tout le monde savait, au moins jusqu'en 2001, qu'il ne serait jamais président. Et après? On se prend juste à imaginer que les idées d'un Ueli devienne majoritaires et soient appliquées dans leur intégralité, et ça fait réfléchir. A l'heure oû il semble évident que l'armé doit se profesionnaliser, et s'orienter vers les nouvelles menaces, des conflits asymétriques et urbains, Ueli ne nous parle que de catastrophes naturelles, il semblent évidemmment que par antimilitarisme primaire, il négliges les catastrophes sociétales et provoquées par des humaines fanatiques...

  • Après Carlo Sommaruga, qui s'en prend à Philippe Souaille, maintenant Ueli le climatique s'en prend à Pascal Décaillet...ah puis, pour pas oublier...Pascal Couchepin s'en est pris à Michel Zendali (Infrarouge)...

    Sale temps pour les journalistes ?
    Nos politiciens (élus par nous, les autochtones, au cas ou ils oublierait et s'occuperait trop des migrants) devraient relire la Constitution et la liberté d'expression...des fois...

    Pascal, même si des fois je ne "goûte" pas vos articles, je suis de tout cœur avec vous...

  • Ueli Leuenberger ne peut pas comprendre les jeux de mots en français et celui-ci n'est pas très méchant. De toute évidence, il manque d'humour mais c'est normal les Verts préfèrent dépeindre le monde en noir pour mieux faire passer leurs idées. C'est pourquoi il aimerit aller à Berne car là-bas on ne rigole pas...

  • Victor à écrit :

    "[...]élus par nous, les autochtones,[...]"

    La définition d'autochtone est : "qualifie une personne originaire du pays qu'il habite"

    Alors Victor, tu es originaires de suisse ???? C'est nouveau ça !

  • Tiens ?
    Dji est raciste et xénophobe ?
    C'est pas nouveau ça...

    Dji, sur mes papiers d'identité, c'est marqué originaire de : Vernier...je vous laisse imaginer la stupéfaction des douaniers français, qui me demandait...mais votre nom de famille est un nom balkanique...et vous êtes suisse ?...

    Ils voulaient, en fait, connaître mon lieu de naissance, mais ça, les suisses, n'en veulent pas, eux...ils ne sont pas xénophobes, eux...les suisses...que je remercie de bien vouloir m'accepter parmi eux, avec ma mentalité de suisse toto (mes origines bernoises, sûrement)...

    C'est pas moi, qui vais vous apprendre, mon cher ami Dji, qu'il fût un temps, nous, les suisses, nous immigrâmes ailleurs, en Europe...
    Certains (dont mes ancêtres) se sont arrêtés en Roumanie (royaume de Roumanie vers 1870)...
    Les communistes, décidaient alors de roumaniser tout le monde (juifs, allemands, bulgares, grecs, russes...la liste est longue, je m'arrête là)...

    Je suis bel et bien né en Roumanie (sans que cela me fasse un quelconque honneur particulier [contrairement à supercitoyensuisse] Michel Tedeschi), de parents roumains (selon les papiers d'identité, ils sont nés en Roumanie, mes parents...), d'arrières grands parents, bernois, de la commune de Heiligenschwendi, district de Thoune, canton de Berne...

    Les arrières grands parents, portaient, à l'origine, évidemment, un nom bernois...que je en vous dévoilerais pour rien au monde...

    Vous connaissez le pointillisme suisse, tout comme moi, c'est pourquoi, j'ai choisi, en mon âme et conscience, de rester roumain et de me naturaliser (au bout des 12 années prescrites par la loi) suisse...

    Autre chose ?

  • Et cela, ça s'appelle une belle paire de claques ou je n'y connais rien...

  • J'aime bien Uli Leuenberger, c'est un des derniers verts de gauche dans un parti qui tend de plus en plus au centre. Mais je regrette qu'il n'ait pas le sens de l'humour. Pierre-Yves Maillard a été affublé du surnom de PYM-il-sung et n'en a pas fait un caca nerveux. Pourtant, kim-il-sung est encore plus détestable que Ali le chimique.
    Bravo à Pascal Decaillet pour cet excellent jeu de mot, qui fera date. Et pour un vert, c'est plutôt bien de se faire appeler "le climatique"?!

  • Victor,

    Ne joue pas avec les définitions : Il y a les "originaire" au sens de l'administration fédérale, qui indique (en fait je ne sais pas trop quoi exactement) plus ou moins ou son déposé tes papiers, actes de naissances.

    Il y a le "originaire" de la langue francaise, qui indique plutot le pays ou tu es né et a grandit.

    En l'occurence, on parle francais ici, et pas du francais fédéral, et étant originaire de Hongrie je crois, tu utilises abusivement le mot "autochtone".

    C'était le sens de mon intervention.

    Ensuite, de ça, tu me traites de raciste, et c'est vraiment sans fondement, je ne m'attaque pas à un groupe de personne, mais à toi ... car je suis pour l'ouverture de la suisse aux étrangers, mais quand ceux-ci sont politiquement réactionnaire ... je trouve piquant de leur indiquer que malgré leur naturalisation, et bien "Ils sont pas de chez nous".

    Ainsi, traiter quelqu'un de raciste dans un forum public relève de la calomnmie, voire de la diffamation. Je te mets en demeure de ne plus recommencer.

  • Hmm, Victor, j'aurais du te lire avant de poster.
    Quoi qu'il en soit, ne me traite plus de raciste, prermier avertissement.

  • Il en reste néanmoins le "xénophobe"...

    Blague à part..."Alors Victor, tu es originaires de suisse ???? C'est nouveau ça !"
    Les papiers d'identité sont 1 chose...j'ai expliqué mes origines...de toute manière je suis étranger partout...
    Les suisses critiquent mes ancêtres, qui ont fui la misère et la famine, les roumains me demandent ce que je suis venu chercher en Roumanie, moi, le suisse, forcément riche...les suisses me demandent encore, au sujet brûlant de l'actualité, pourquoi je suis revenu au pays de mes ancêtres...

    Quoi que je fasse je reste un étranger, je n'ai pas de "chez moi", nul part...

    Alors, quand un "Dji", vient me mettre des "cartons rouges"...cela ne me fait même plus rire, jaune, encore moins...

    Dji, simple conseil...quand "(en fait je ne sais pas trop quoi exactement)" on a meilleur temps de se taire, pour ne pas se ridiculiser...n'est-ce pas ?

  • http://www.lematin.ch/fr/actu/suisse/apres-blocher-le-chaos_9-209454

    Blocher ? un type formidable, vraiment parti de rien. Un phare dans la tempête. Bon certains lui préfèrent Ueli Leuenberger, spécialiste des migrants occupant les prisons et les tribunaux mais aussi enseignant en école ménagère, pour toutes ces femmes nulles qui viennent chez nous. Finalement l'idéal pour le CF. Programme: migration, taxes subventions. Faut pas s'étonner si la planète se réchauffe surtout au mois d'août... Ueli l'alchimique va faire sauter la planète... Décaillet est tout excusé.
    01.08.2008 - 23:46 par jamhed kafi

Les commentaires sont fermés.