TSR : Vernier, connais pas !

Imprimer



Sur le vif – Dimanche 28.09.08 – 20.35h


Avec ses 17.812 habitants, la ville de Nyon méritait à coup sûr que le TJ Soir de la TSR lui consacrât un reportage sur l’entrée de Daniel Rossellat en son exécutif. C’est bien.

Ce qui l’est un peu moins, c’est de n’avoir pas consacré une seule seconde, ne fût-ce qu’en bref, dans la même édition, au séisme que vient de vivre le canton de Genève : l’élection du MCG Thierry Cerutti à l’exécutif de la ville de Vernier, qui compte presque deux fois plus d’habitants que Nyon.

Avec ses plus de 32.000 âmes, Vernier est la deuxième ville du canton de Genève, la sixième de Suisse romande, la dix-septième de Suisse.

Bien entendu, le fait que Rossellat soit de sensibilité rose-verte et Cerutti un simple « populiste » ne compte pour rien dans cette honorable appréciation éditoriale.

Bien entendu.

Non ?


 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 15 commentaires

Commentaires

  • Vous avez raison de faire part de votre mécontentement, mais il ne faut pas y voir un complot socialiste en vue du Grand Soir.
    Une banlieue, aussi populeuse soit-elle, est forcément moins valorisée médiatiquement qu'une ville à part entière comme Nyon.
    Ce qu'on peut en effet regretter.

  • Non, vous pouvez pas dire ça, on vit dans un pays démocratique, la presse est le cinquième pouvoir, les opinions se forment librement sans influence néfaste d'aucun groupe de pression, on nage dans la liberté.

    Pour expliquez ce que vous considérer de façon insidieuse comme un choix politique des journalistes s'explique simplement, à mon avis, par le fait que, contrairement à ce que vous avancez, il n'y a pas eu d'élection à Vernier.

  • Madame "La presse & les médias" ne parle pas de certaines choses ?
    Oh !
    C'est parce que c'est une dame vertueuse et bien-pensante, voyons !

    :o)

  • Peut-on vraiment en vouloir à la TSR de ne pas parler d'un des plus grands désastres politiques genevois de ces dernières années ( siècles ? ) ?

  • Vous avez parfaitement raison Monsieur décaillet,
    De deux choses l'une, ou bien c'est un oubli de la part de la TSR et celle-ci doit corriger le tir dès le TJ de ce soir, ou bien c'est une omission volontaire de la part de journalistes qui auraient préféré l'élection du candidat socialiste à Vernier...
    Pour mémoire et sauf erreur de ma part, l'élu Rosselat est un sympathisant Vert.

  • Je tiens à remercier tous les habitants de Vernier qui ont eu le courage le voter pour la Xième fois pour Thierry.

    MERCI pour votre confiance.

    Merci aussi à vous M. DECAILLET pour votre "soif" intarissable d'informer la population, n'en déplaise à certains partis politiques.

    En effet, si vous vous souvenez, j'avais mis un commentaire sur votre article la grande armée des muets qui disait : "la grande armée des muets ne s'arrête pas qu'aux politiques, elle comprend aussi les journalistes de Genève et environs.
    Dans cette armée là, il y a aussi des objecteurs de conscience… sélective, pour lesquels les droits et devoirs précités devraient être un élément clé. Malheureusement, dans leur cas elle a pris les champs… car il ne faut surtout pas faire du foin…"

    Je pense que tous les habitants de Vernier et les habitants de notre canton, une fois de plus, ont pu voir la démonstration de ces objecteurs de conscience…sélective.

    Une nouvelle fois, nous estimons qu'il s'agit purement et simplement d'un manque de respect envers les habitants de notre commune. Vous avez tout à fait raison : on fait un reportage sur les élections qui se sont déroulées dans la commune de Nyon, mais ne parlons surtout pas de Vernier, commune dénigrée par beaucoup.

    Je me demande jusqu'à quel point, ce soir, le sigle TSR ne signifie pas :

    Tous Sauf Respectueux …

    En tout cas, cela l'a été envers tous les habitants de notre commune, peu importe leur appartenance ou non à un parti politique.


    Je ne peux que le regretter

    Stéphane Cornut

  • Vernier n'est pas une banlieue, en tout cas sous l'angle péjoratif. Car effectivement si cette très grand commune passe pour "banlieue" aux yeux de Guillaume, il est évident que les journalistes seront plus focalisés sur une VILLE.

    Aussi, peut importe le résultat à Vernier, je pense que de toute façon on aurait pas consacré de reportage...

    Mais votre remarque est essentielle, pourquoi Nyon et pas Vernier? Question d'image, de marketing, d'impact télévisuel, l'information est aussi donnée selon l'impact dans l'audimat.

    Vernier lève-toi ;)

  • Bravo Monnsieur Decaillet

    pour votre mot empli de bon sens et très pertinent

    en déplaise à Nicolas, le MCG est un parti politique qui se bat pour les citoyens de notre canton et continura son combat contre les partis politiques prétendant défendre notre belle démocratie par la manipulation et le mensonge

    bonne soirée

  • Ce qui s'est passé à la TSR ce soir, ou plutôt ce qui ne s'est pas passé sur la commune de Vernier est grave, très grave! La TSR doit répondre devant le public sans délai!

    En tout état de cause cette attitude démontre que ce Mouvement depuis peu dérange une certaine caste de nanti et qu'une nouvelle ère de politicien fait son apparition!

    Ne trouvez-vous pas que le MCG est un parti qui monte!

    Ce qui est arrivé ce dimanche à Vernier est un séisme majeur dans la vie politique genevoise!

  • Félicitations Monsieur Décaillet, vous avez le courage de vos opinions, ce qui n'est certainement pas le cas des trop nombreux lâches qui se cachent derrière des "pseudos" pour dire leur haine du voisin comme c'est encore le cas ce matin, à lire les commentaires (notamment un)sur l'article de la TdG citant la victoire du MCGe.

  • Voir votre émission, dans l'après-midi du dimanche des élections, le 28.09.2008, semble suffisant aux yeux de la suffisance affichée de la Télévision Soviétique du Régime.

    Comme si les verniolans ne payait pas Billag au même titre que les autres.

    Voila aussi, une des raisons qui font que les Avanchets ont porté au pouvoir Thierry Cerutti, le gamin du quartier, comme se plaisent nos aînés à le dénommer.

    L'aigreur ... ah, l'aigreur ... René Longet & consorts ont le bras long, pour commander les "nouvelles neuves du monde" (expression empruntée à Moustic, journaliste du Groland), sans inclure Vernier...

    Comme vous l'avez constaté, cher Pascal, Michel Cerutti a choisi de ne pas parler de Thierry ... Cerutti.

    Dans son interview le maire d'Onex et président us PSG (nooon, pas le club de foot) se plaignait des méthodes, utilisées auparavant par cette même gauche, devenue maintenant ... pédante, suffisante, la noblesse de la gauche.

    Paraît que l'on appelle cela ... l'évolution.
    Amour du pouvoir quand nous tient ... c'est ad vitam eternam.

    Bien à vous,

  • Quand 32'000 habitants d'une ville - socialement défavorisés, faisant face à des problèmes au quotidien comme aucune autre ville près de chez nous - sont dotés d'une classe populaire incapable de contrer la montée d'une poignée d'agitateurs, c'est grave et le TJ se devait d'en parler. Il se peut, évidemment, que la TSR revienne sur le sujet plus longement. Et c'est même sûr: Vernier fournira encore longtemps les gros titres et sûrement pas pour une actualité heureuse.

  • Vernier, malgré ses 32'000 habitants, est un trou perdu. Alors que Nyon, la perle de la Côte, est le berceau de la famille Olivier!!

  • Bonjour,
    En tant qu'ancien Conseiller municipal de Vernier j'ai évidemment allumé mon téléviseur sur TSR1 dimanche soir à 19H30, même si je connaissait le résultat de l'élection au CA. J'ai eu la même désagréable surprise que vous, Monsieur Décaillet, de ne pas entendre un mot concernant ma commune et, a contrario, d'un reportage in extenso sur l'élection attendue, mais de loin pas brillante, de Monsieur Rosselat à l'exécutif nyonnais. Quelques noms d'oiseaux sont sortis de ma bouche à l'encontre de ce service public qui sert que ce qu'il veut et dont le public diminue sans cesse.
    Cet oubli, probablement volontaire, est-il le résultat du résultat sorti des urnes ? Ou pour la TSR, peu importe la rude campagne menée, peu importe le cas exeptionnel (voire unique) d'une troisième élection, peu importe le candidat élu, peu importe les 32'000 habitants, Vernier n'est-elle qu'une banlieue sordide dont on ne se soucie que lorsque que l'on peut la dénigrer ?
    Ce dédain pédant vis-à-vis de ma Commune de la part de la TSR est inexcusable.

  • A l'attention de
    Maître Michel HALPERIN
    Député au Grand Conseil
    Président du Parti libéral
    République et Canton de Genève

    --------------------------------------------------------------------------------



    Monsieur le Président,

    Je trouve les derniers communiqués du Parti libéral particuliè-
    rement affligeants...

    Personnellement, il m'est permis de douter de la capacité de
    Monsieur Pierre Ronget à terminer sa législature de conseiller
    municipal. De toute évidence, il souffre de son ego et proba-
    blement d'une sénilité précoce, voire d'un début de maladie
    d'Alzheimer... Je ne puis que me rapporter à ses propos cho-
    quants à propos de ses adversaires politiques, qui dérangent
    particulièrement mes amis avocats et médecins.

    « l’un n’ayant pas la capacité intellectuelle de gérer une
    commune, l’autre adoptant une attitude dogmatique et
    passéiste ».

    Je ne puis que vous inviter à discuter avec ce Monsieur pour
    savoir s'il ne serait pas opportun pour lui de mettre un terme
    à sa carrière politique, tant il est vrai qu'il ne représente pas
    les valeurs véhiculées par le Parti libéral et la droite tradition-
    nelle. Pour ma part, j'estime que la Section de Vernier méri-
    terait un dépoussiérage et un rajeunissement de sa représen-
    tation.

    Je vous rappelle qu'au soir de l'élection, vous déploriez l'échec
    de votre projet de pacte républicain mais que vous félicitiez
    avec élégance le gagnant du jour tout en lui souhaitant bonne
    chance pour Vernier ! Un beau geste, en vue de collabotions
    futures entre le MCG et le Parti libéral dans le domaine de
    la res publica. Monsieur Thierry Cerutti a aussitôt répondu en
    précisant qu'il pratiquerait une gouvernance collégiale, dans
    un esprit constructif et sans exigence particulière quant au
    discatère qui lui serai confié.

    J'espère que la campagne que le Parti libéral conduira en vue
    de l'élection à la constiuante aura plus d'allure et surtout qu'elle
    sera loyale.

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distin-
    guées.


    http://www.liberal-ge.ch/?option=com_content&task=view&id=33&Itemid=73&commId=165




    ns

    Revue de presse
    Agenda
    Communiqués
    Le nouveau libéral
    Discours
    Dossiers
    Newsletters parues
    Communiqués
    Voir tous

    Votez pour Pierre Ronget candidat à Vernier !

    Pierre Ronget candidat à Vernier



    La commune de Vernier a connu un séisme politique avec l’annulation, suite à des irrégularités, de l’élection du candidat MCG Thierry Cerutti au Conseil administratif. Vacant depuis juin 2007, le troisième poste à l’Exécutif sera enfin repourvu le 28 septembre prochain. En lice: le libéral Pierre Ronget.



    Conseiller municipal à Vernier depuis vingt-neuf ans, Pierre Ronget connaît sa commune mieux que quiconque. A quatre reprises, il en a présidé le législatif. En raison de son engagement sans faille en tant qu’élu, il était naturel qu’il finisse par se trouver au seuil du Conseil administratif, même si cela se produit dans des circonstances inhabituelles pour une commune. «L’annulation d’une élection, c’est en effet plutôt rarissime. A ma connaissance, cela s’est produit une fois à Genthod. Ce qui est arrivé à Vernier est effrayant en termes de violation des règles démocratiques.»



    Soutenu dans un premier temps par presque tous les partis, dont les socialistes qui défendaient eux-mêmes le bien-fondé d’une candidature libérale dans un Exécutif où domine la gauche, Pierre Ronget se trouve finalement opposé au candidat socialiste Alain Charbonnier, arrivé entre-temps dans la course par une volte-face de son parti… le troisième candidat étant toujours Thierry Cerutti, qui ne s’avoue pas vaincu.



    Le libéral sait que la compétition est rude, mais il a une longueur d’avance, non seulement par son expérience d’élu municipal, mais encore par ses compétences professionnelles en matière de gestion, actuellement au sein de l’Ecole horticole de Lullier. «Je ne cache pas que la gestion d’une commune est un défi qui m’attire. J’y défendrai un programme en trois priorités. Il s’agit d’une part de l’environnement: il nous faut un développement harmonieux, ceci dans le but d’une meilleure qualité de vie pour une commune soumise à de nombreuses nuisances. Cette vision va à l’encontre de la tendance au «tout béton» qui nous avons connue il y a quelques années. Par ailleurs, dans une commune relativement défavorisée, la question sociale est essentielle: je pense notamment à des contrats de quartier, comme ils existent déjà au Lignon ou aux Avanchets, nécessaire si nous voulons éviter que la situation se dégrade dangereusement, notamment aux Libellules. Enfin, en bon libéral, je reste très attaché à la problématique des finances.»



    Grâce au soutien des PDC, des radicaux et des Verts – avec lesquels il a déjà initié des alliances dans le domaine environnemental – le libéral Pierre Ronget garde toutes ses chances face à deux concurrents moins armés, «l’un n’ayant pas la capacité intellectuelle de gérer une commune, l’autre adoptant une attitude dogmatique et passéiste ».


    [Retour]


    Parti Libéral Genevois
    16, rue du Conseil-Général
    Case postale 5540
    1211 Genève 11
    Tél. 022.807.12.20
    Fax 022.807.12.21
    CCP : 12-1030-0
    © 2008 Parti libéral genevois / Design par Net Oxygen Sàrl. / Réalisé par Techover Sàrl.

Les commentaires sont fermés.