Martine, Valence, la guillotine

Imprimer
guillotine030708.jpg

 

« Qu’on mette en place la procédure ! Qu’on les poursuive ! Qu’on les taxe ! Qu’on leur fasse payer des pénalités ! Et puis, qu’on saisisse les tribunaux ! ».

Elle en a du talent,  Martine Aubry, dans le registre injonctif, façon Fouquier-Tinville, non ? Elle est pas belle, la rhétorique, quand elle va puiser ses ferments dans la justice de classe, la haine revancharde du salaud de riche. Aux doigts crochus, pendant qu’on y est, ça en rajouterait dans la saveur de l’évocation.

Vous savez à quoi elle me fait penser, cette succession d’impératifs saccadée, anti-ploutocrates ? Au Congrès de Valence, 23 au 25 octobre 1981. Le régime Mitterrand-Mauroy au bout de son état de grâce, les capitaux qui s’évadent de toutes parts, et Quilès, le Robespierre aux yeux de feu, qui réclame « des têtes ». Des têtes, et encore des têtes. Je venais d’avoir 23 ans. Badinter, quinze jours plus tôt, venait de faire abolir la peine de mort, ce qui était pour moi une immense nouvelle. Et, là, tout à coup, « des têtes, encore des têtes ».

Oui, ce jour-là, nous étions quelques-uns, pourtant loin d’être hostiles à François Mitterrand (nous ne goûtions guère l'orléanisme de Giscard), à avoir un peu frémi.

C’était Valence, octobre 1981. Vous vous souvenez, Martine ?

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 9 commentaires

Commentaires

  • Vous vous êtes posé la question: Pourquoi Sarkozy tient tellement à sa croisade des fraudeurs du fisc?

    Pour frauder le fisc, il faut avoir de l'argent et même beaucoup d'argent. Qui a de l'argent en France, les petits copains de Sarkozy et de l'UMP qui habitent Neuilly et les quartiers chics. Alors pourquoi cette chasse aux sorcières!

    Ainsi sous le couvert de l'armistice fiscale, ni vu ni connu les petits copains de la République se dénonceront et ainsi ne seront pas poursuivis!

    Aux yeux du monde, de la France, de la Suisse, M. Sarkozy joue le rôle d'un chef à la réputation irréprochable. N'y a-t-il pas là anguille sous roche?

    Même Martine se laisse prendre à ce jeu, Pas très fûtée.....

  • Réclamer des « têtes » est dans la logique de l’organisation type cannibale qui date depuis des lustres et tout particulièrement après 1789 en France, qui garde encore aujourd’hui les mêmes principes. L’abolition de la peine de mort n’est que la suite de ce régime qui a d’ailleurs volontairement réussit à accroître les criminels, les incivilités pour entretenir une insécurité sociétale dans le but d’une meilleure exploitation du genre humain...

  • Mais non, cette pêche aux fraudeurs, c'est comme draguer les flots avec un filet dont les mailles laisseraient délibérément passer les gros requins, en n'attrapant que la petite poiscaille. Tout simplement, parce qu'une oligarchie n'ira jamais à l'encontre des siens (rappelons que l'actuel locataire de l'Elysée était, comme avocat, spécialisé dans l'optimisation fiscale), tandis qu'il faut bien continuer à alimenter la machine républicaine (le coût terrifiant de la "diversité", notamment, cf. Maurice Allais, prix Nobel d'économie)avec la chair financière des classes moyennes; un simple mécanisme de transfert de richesses, une sorte de vol légal, qui ne profite finalement qu'à ceux, peu nombreux, qui sont postés aux jonctions où les flux se croisent. On n'attrapera ainsi que des pharmaciens penauds, des petits entrepreneurs et des retraités moyennement cossus, mais collectivement nombreux, tandis que les "happy fews" de l'hyperclasse auront depuis longtemps sécurisé leurs biens dans ces havres opportunément oubliés par le G20 (Delaware, Israël, territoires britanniques etc...).

  • Faire un raccourci entre la demande de justice et la guillotine ca ressemble un peu à Halperin qui traite l'extrême gauche de khmer rouge ? Pourquoi renoncer à appliquer la loi commune votée librement par les représentants élus ?

    A l'opposé je suis toujours étonné que les tenants de l'ordre et de la loi soient plus prompts à utiliser leur "karcher" dans les banlieues que dans les beaux quartiers. La loi est la loi et doit s'appliquer à tous ceux qui ont l’immoralité de la violer qu'ils soient riches ou pauvres.

    A quoi bon les élus du Conseil National et du Conseil des Etats ainsi que ceux du Grand Conseil votent ils des barèmes d'impositions - parfois peut être même acceptés par le peuple- .. mais acceptent que ceux ci soient violés uniquement par les contribuables les plus aisés qui peuvent s'offrir le privilège d'une évasion fiscale en France faute d'échange automatique de données ? On ne peut plus parler de loi commune si celle-ci ne s’applique qu’à une partie de la population.

    Cordialement,

    Antoine Vielliard

  • La france s'attaque aux petits épargnants, la fille ainée de l'église, épargne les gros poissons, entre copain pas d'histoire, le message est clair.
    La france de l'auto-dénonciation renait de ses cendres, ça me rappel tous ces Juifs qui faisaient confiance à l'administration française et qui se rendaient d'eux mêmes dans les chancelleries, cette fois c'est aussi pour se faire piller dans leur propre pays, maintenant la collaboration est ordonnée par des républicains, il n'y a plus d'excuses à la délation endogène et bien franchoulliarde des pleutres qui dirigent ce beau pays !
    De toute façons les preuves ont été obtenue illégalement, merci encore à merz d'avoir signé cet accord de collaboration sans même l'avoir relut.
    Cette fois c'est sur, ça part en cou....

  • Sarkozy, lorsqu'il était en disgrâce politique, avait repris son métier d'avocat d'affaire. Il était continuellement en rapport avec un gérant de fortunes suisse, M. Jacques Heyer, et conseillait ses clients pour délocaliser leurs économies ! Ainsi, Sarkozy et Heyer ont réussi à faire placer beaucoup d'argent dans les banques suisses par des artistes ou sportifs renommés. Parmis eux, Killy, Leconte, Belmondo ont perdus beaucoup d'argent à cause de Heyer, magouilleur de première, qui avait "porte ouverte" à l'Elysée. Seul M. Wolff, époux de Petula Clark, a déposé plainte et Heyer, l'ami de Sarko à pris 2 ans de prison après que la justice lui ai prit sa Rolls, sa Ferrari, son bateau et sa propriété à St.-Tropez. Maintenant, il a payé sa dette à la société, joue au golf avec ses amis politiques ert est toujours l'ami de Sarkozy ! Celui-ci joue les vierges outragées avec les français qui fuient le fisc trop gourmand de l'hexagone.

  • Sarkozy, lorsqu'il était en disgrâce politique, avait repris son métier d'avocat d'affaire. Il était continuellement en rapport avec un gérant de fortunes suisse, M. Jacques Heyer, et conseillait ses clients pour délocaliser leurs économies ! Ainsi, Sarkozy et Heyer ont réussi à faire placer beaucoup d'argent dans les banques suisses par des artistes ou sportifs renommés. Parmis eux, Killy, Leconte, Belmondo ont perdus beaucoup d'argent à cause de Heyer, magouilleur de première, qui avait "porte ouverte" à l'Elysée. Seul M. Wolff, époux de Petula Clark, a déposé plainte et Heyer, l'ami de Sarko à pris 2 ans de prison après que la justice lui ai prit sa Rolls, sa Ferrari, son bateau et sa propriété à St.-Tropez. Maintenant, il a payé sa dette à la société, joue au golf avec ses amis politiques ert est toujours l'ami de Sarkozy ! Celui-ci joue les vierges outragées avec les français qui fuient le fisc trop gourmand de l'hexagone.

  • Dans une France exsangue, saignée à blanc par les gouvernements de droite qui la dirigent depuis 20 ans, est-ce donc si rebutant, M. Decaillet, de demander enfin un peu de justice sociale?

    Croire que dorloter, soigner, bichonner, accorder toutes les faveurs possibles et imaginables aux super riches engendre du bien-être commun est un leurre que les sbires de l'ultra-libéralisme agitent depuis 30 ans comme les fielleux serpents qu'ils sont

  • mon Fran�ais n'est pas tr�s bon,mais je peut comprendre ce que vous voulze dire ! merci beaucoup pour cet grand effort

Les commentaires sont fermés.