Bon vent à une femme courageuse

Imprimer

 

Annoncée ce matin 07.20h par Eric Stauffer sur Radio Cité, confirmée deux heures plus tard par la Chancellerie, la nouvelle est maintenant connue : la libérale Isabel Rochat reprend le dicastère délicat de la police, à Genève. La dénomination « Département des Institutions », qui n’a jamais rien voulu dire, disparaît. Place au « Département de la sécurité, de la police et de l’environnement ». Cherchez l’intrus.

Il faut d’abord rendre hommage à cette femme courageuse. Le défi est difficile, elle le sait, le précédent Spoerri n’est pas particulièrement encourageant. On sait aussi à quel point le titulaire de cette fonction-là, qui n’est ni Fouché ni Cambacérès, peut parfois se sentir seul, lorsque ses chers collègues, y compris de parti, le lâchent.

On donnera acte à l’Entente, tout de même, d’avoir assumé, après sa campagne hallucinante, en plein cœur de l’été, sur l’insécurité, de reprendre la charge. Toute autre décision eût été scandaleuse. On notera juste qu’un certain effort de persuasion a dû être opéré sur Madame Rochat : invitée du 7-8 de Radio Cité, le mardi 17 novembre 2009, surlendemain de l’élection, Isabel Rochat estimait que la police devait échoir à « un sortant, de droite ».

Le collège lui aura donné raison. A moitié.

Bon vent, Madame Rochat. La population vous respecte, elle sait à quel point votre tâche sera difficile. Elle espère que vos collègues, dans les moments difficiles, auront l’élégance de vous soutenir.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • La campagne de l'Entente sur la sécurité n'a pas été hallucinante. Elle a mis le doigt sur une difficulté certaine.

    L'Entente, par l'entremise de Mme Rochat, a donc tenu ses engagements implicites. Elle n'a pas "tout de même" assumé sa campagne ; elle l'a assumée. Point. Cette politique se fait sur le terrain et dans les collèges exécutifs, pas dans les médias friands parfois de scoops.

    C'est maintenant à l'Entende à se mettre derrière Mme Rochat, à la soutenir, et pas au seul parti libéral.

  • On ne peut que lui souhaiter bonne chance et surtout bon courage !

  • Une fois de plus, la campagne de l'Entente et des Radicaux dans le domaine de la sécurité n'a pas été "hallucinante" ni même centrée sur ce thème (on nous a assez reproché d'abandonner ce domaine à d'autres). Elle a été équilibrée, faite de propositions dans plusieurs domaines, y compris la sécurité, mais pas uniquement.

    A l'Entente dans son ensemble de soutenir ces propositions et l'action de nos quatre conseillers d'Etat pour tenir les engagements et répondre aux attentes.

Les commentaires sont fermés.