Micheline Calmy-Rey et la Sainte Messe de l’humour

Imprimer

 

Dans l’émission « Le Grand Oral » à paraître demain soir, Micheline Calmy-Rey confirme définitivement détester le monde de l’humour et des humoristes. Elle se dit blessée par la caricature, déteste sa marionnette, ne trouve absolument pas drôle qu’on tourne en dérision les politiques, qui font tant pour la Cité. Voilà qui est dit. Voilà qui est clair.

Voilà surtout qui ne manque pas de franchise. Ni de courage. A reconnaître aussi crûment sa propre susceptibilité, on risque évidemment de s’en prendre doublement plein la poire dès les gazettes du lendemain. C’est le jeu.

Au fond, il y a trois catégories : les gens comme elle, rarissimes ; quelques autres, presque aussi rares, qui ont vraiment le coffre d’encaisser, je les tiens pour ma part pour des saints, issus de quelque limbe ; le défilé, entre ces deux extrêmes, de tous ceux qui sont blessés, mais préfèrent rire jaunes, parce que l’humoriste, un peu comme le prêtre, c’est sacré. Ils ont appris ça, dans des cours de communication, faire le dos rond. Rester souriants, cools, surtout ne pas craquer : ce serait dévastateur pour l’image.

Micheline Calmy-Rey, très simplement, reconnaît ne pas être une femme d’humour. Elle ne triche pas, ne tente pas de donner le change. Elle casse ce tabou par lequel il faudrait être en génuflexion devant l’intouchable officiant de la sacralité humoristique.

Au fond, c’est elle qui transgresse. Mais il ne faut pas le dire trop fort. Ca manquerait d’humour.

 

 

Pascal Décaillet

 

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 6 commentaires

Commentaires

  • Tant qu'elle ne fait pas préparer un projet de loi pour interdire qu'on rigole à ses dépens...

  • "Dans l’émission « Le Grand Oral » à paraître demain soir, Micheline Calmy-Rey confirme définitivement détester le monde de l’humour et des humoristes."

    Encore une chance pour elle qu'elle ne soit pas sortie des rangs de l'UDC, quand on connaît la "ligne éditoriale" de l'écrasante majorité de "nos" humoristes. Elle revient de loin !

  • En vous lisant, je me demande, quoi que je ne demande plus depuis belle lurettes, si ce n'est grâce à la médiocrité journalistique qu'on ose nous balance de tels politiciens ?

  • Rahlala, franchement quelle cloche !

    :o)

  • Merci !
    Je connais et apprécie beaucoup Mme Calmy-Rey, en tant que personne et aussi en tant que politicienne. Et je suis atterrée du traitement qu'en font les humoristes suisses, qui parfois et même souvent me font rire (mais rarement quand il s'agit d'elle).
    Au demeurant, de l'humour, elle en a...
    Bonne journée

  • Il y a des humoristes qui ne sont pas drôles, il y a des drôles qui n'ont aucun humour...

    Je reste persuadé que quiconque se prend vraiment trop au sérieux (ce qui n'a rien à voir avec faire son travail sérieusement) est non seulement sans humour mais est affublé d'un handicap. Donc, Madame MCR a un handicap sérieux... au moins à ce point de vue là.

    Et si elle... "...ne trouve absolument pas drôle qu’on tourne en dérision les politiques, qui font tant pour la Cité" Elle devrait nous cité ce qu'elle a tant fait pour la Cité!
    Je ne considère ni le port du voile, ni sa visite à Allinghi à Valence, ni les rallonges à UBS comme étant des avancée au profit de la cité, pour ne citer que ces trois cas là!
    En parlant de la Cité, fait-elle de l'humour?... Alors, involontaire, probablement!

    Mais je suis d'accord avec elle!... Sa marionette est mal faite! Pour la consoler qu'elle sache qu'elle n'est pas la seule des marionettes ratées... Et qu'il y en a qui sont grandeur nature dans son propre parti et également d'en d'autres!

Les commentaires sont fermés.