Viva la pampa !

Imprimer

 

Chronique publiée dans la Tribune de Genève - Jeudi 21.01.10

 

Il est joufflu, joyeux, jovial, il aime la vie. Il est fils de pleine lune et de soleil brûlant, il aime la nuit. Mais ne nous laissons pas prendre : sous le masque étoilé d’une soirée argentine, il y a une précise connaissance de la politique genevoise. Oui, Michel Chevrolet, dans son rêve d’exécutif de la Ville, est crédible. Et peut-être même, si son parti le désigne, éligible.

Il a pour lui un avantage majeur : il en a envie. Et n’a pas peur de le dire. A l’époque des pisse-froid et des culs-serrés, des atrophiés du désir et des Tartuffes de l’aveu reporté, il est le candidat qui fonce, celui qui chante et qui danse. Si la politique était porcelaine, il serait volontiers son pachyderme, juste un peu ailé, comme le poids moqueur du destin.

Si le PDC le désigne, alors banco ! Va pour une campagne à l’américaine, avec pom-pom girls, pom-pom boys, poudre de perlimpinpin, steaks T-bone, gorges chaudes, Tinto, nuits câlines, tango. Et le doux cliquetis des casseroles, comme sur les voitures des mariés.

Si le PDC le désigne, les chroniques politiques pourraient bien se faire en chanson, la campagne deviendrait une grande comédie musicale, un peu de joie de vivre et de Rio del Plata dans le cours grisâtre de notre ordinaire. Un peu de couleur. Juste pour tuer l’ennui. Et, face à la gauche, le goût salé de la Reconquista. Viva la pampa !

 

Pascal Décaillet

 

 

 

Lien permanent Catégories : Chroniques Tribune 1 commentaire

Commentaires

  • Et oui, pourquoi pas Michel Chevrolet, personnage plus haut en couleurs et bien
    au fait de la vie politique genevoise, plutôt que Monsieur anti-tabac,
    personne fade et insipide dont en entend très peu parler à Berne où il est
    sensé reprérenter les intérêts de notre canton.
    J'ajoute que je suis non fumeur...

Les commentaires sont fermés.