Des méthodes d’Etats voyous

Imprimer

 

Paris et Berlin se seraient-ils donné le mot pour faire exploser l’UDC, en octobre 2011, bien au-delà de la barre des 30% ? Ces deux capitales seraient payées directement par Christoph Blocher, elles ne s’y prendraient pas autrement. L’insupportable arrogance avec laquelle nos deux grands voisins (et, jusqu’à nouvel ordre, amis, mais ça ne se voit pas beaucoup, ces temps) traitent notre petit pays, dans l’affaire dite des données volées, a pour résultat immédiat, dans la majeure partie de la population, de développer le vieux réflexe de cohésion nationale face aux grands ensembles qui entourent la Suisse. Même ceux qui ne sont pas d’ardents défenseurs du secret bancaire en viennent, par lassitude, à en avoir assez des pressions et des tonalités suzeraines de la France et de l’Allemagne.

 

Les Suisses, dans leur grande majorité, ne sont pas des idiots. Ni des naïfs. Ni des idéalistes. Enfants d’un petit pays, sans grandes ressources naturelles, ne devant sa prospérité qu’à la seconde moitié du vingtième siècle, ils savent d’instinct ce que sont les rapports de force, les vrais raisons derrière les paravents de la morale : ils ne sont pas dupes. Ils savent, les Suisses, à quel point les fiscalités de la France et de l’Allemagne sont confiscatoires, à quel point les collectivités publiques de ces deux pays sont gourmandes, les Etats dépensiers, sous prétexte ici de jacobinisme, là d’héritage bismarckien, en effet fondateur des assurances sociales en Europe, à la fin du dix-neuvième siècle. Ils savent, les Suisses, que la France et l’Allemagne sont aujourd’hui des géants endettés, aux abois, donc prêts à aller chasser l’argent là où il est, à n’importe quel prix. Là sont les vraies raisons, elles n’ont rien à voir avec la morale.

 

Payer officiellement des informateurs, c’est une méthode d’Etat voyou, il n’y a pas d’autre mot. Dans ces conditions, le président du PDC suisse, Christophe Darbellay, a raison d’exiger le gel des discussions sur l’accord de double imposition avec l’Allemagne, tant que la question n’est pas réglée. La Suisse n’a aucune raison de se laisser impressionner par ces deux chers voisins, dix fois plus grands qu’elle, dix fois plus puissants, mais dont les systèmes fiscaux, la gestion de la dette publique, sont tout simplement moins bons. Nous sommes dans un état de concurrence aiguë, il faut savoir serrer les coudes, dissocier l’intimidation de la morale. Bref, garder son sang-froid. Comme notre pays, finalement et malgré les sarcasmes, a toujours très bien su le faire lorsque sont survenues, par le passé, des crises majeures.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 16 commentaires

Commentaires

  • Des méthodes d'Etats voyous, ou lorsque le recel est élevé au rang de vertu nationale ...

    Cette dérive fréquente dans l'opinion publique, qui consiste à transformer de facto un idéal (le sien) politique en ordre légal est extrêmement préoccupante !

    En d'autres termes, ce n'est pas parce la soustraction fiscale est illégale et condamnable, que l'on doive se sentir autoriser à transgresser la loi en se faisant receleur, surtout lorsque ce receleur est précisément l'Etat, lui le garant de l'ordre légal !

    C'est indigne !

  • M. Décaillet, ne pensez-vous pas que l'Etat voyou n'est pas plutôt celui qui protège des fraudeurs cherchant à se soustraire à leurs obligations fiscales, obligations définies par des autorités démocratiquement élues, ce qui, soit dit en passant, permet auxdits contribuables de profiter des prestations publiques de leur pays sans y contribuer (ce qui s'appelle un abus)?

    Quant à considérer les fiscalités française ou allemande comme "confiscatoires" vous allez trop loin. Prélever des impôts plus élevés qu'en Suisse n'est pas synonyme de "confiscation", qui signifie prise de contrôle sans contrepartie. Et, là encore, rappelez-vous que ces fiscalité sont le fait d'autorités démocratiquement élues.

  • Voilà qui serait un beau combat libéral : militer, au plan mondial, pour que soit rajouté à la Déclaration des Droits de l'homme un paragraphe stipulant qu'au-delà d'un certain pourcentage des revenus (disons 20%) l'impôt deviendrait de fait confiscatoire et donc contraire au droit légitime de chaque individu de bénéficier du fruit de son travail. Libéraux de tous les pays, unissez-vous ! ;-)))

  • Je ne peux qu'être d'accord avec vous. la suisse ne doit pas se laisser faire et doit riposter fermement.

    je ne peux pas le cacher, j'ai un peu de peine avec la politique française. Cette France qui a envie de dicter au Monde entier la façon correcte de gérer leur propre bien.

    De plus, ce n'est pas digne d'un pays de se procurer des données confidentielles de cette manière, effectivement, ce sont des Etats voyous.

    Afin que la suisse s'en sorte fortement, le peuple et la population Suisse doivent la soutenir.

    Mon message concerne plus MES CHERS AMIS LES MEDIAS.

  • Qu'il n'en déplaise à certains pseudos hommes et femmes politiques, le moment est venu pour la Suisse de montrer les dents. Préférence à l'identité nationale dans le choix des personnes engagées dans les entreprises sises sur le territoire helvète, refus de signer les CDI dans l'état actuel des choses. Le seul problème : nos guignols du CF auront-ils enfin du courage ??? J'en doute, tous des lâches.

  • Encore une fois, l'homme est un loup pour l'homme. Celles et ceux qui ont une autre conception de ce que pourrait être un homo sapiens en sont pour leurs frais de naïveté ou d'idéal. Est-ce qu'on a le droit de se retirer du monde quand peu à peu le dégoût l'emporte sur le désir de vivre avec le monde? C'est ce que font déjà pas mal d'artistes écorchés vifs et de religieux. Hélas, s'échapper de ce monde ne rendra jamais l'humanité meilleure. Triste constat qui va nous mener à la fin des démocraties qui seront remplacés par des régimes populistes qui nous mèneront à la guerre finale. Chapeau bas Messieurs les Cyniques. Vous êtes Champion du Monde de la Violence et de la destruction du monde.

  • @Paul Bär: Je partage entièrement votre idée. De plus, comme je le propose, on devrait "donner" la nationalité suisse à tous les persecuté du fisc allemand et francais.

    @Pachakmac. Pour aller vers un monde meilleure, il est necessaire de faire avec la situation actuelle. C'est illusoire de faire comme le parti socialiste qui considère que tout le monde est égaux et tout le monde pareil (et encore, ce n'est pas vrai). De faire en sorte d'aller dans cette direction oui, mais de mettre en place des choses comme si nous y étions deja, NON!

  • Ces crises ont l'avantage de montrer le comportement de nos soi-disant voisins "amis". Or l'UDC a été quasiment le seul parti à montrer les risques d'une ouverture irréfléchie vis-à-vis de ceux-ci alors que "tout" allait bien.

    Il ne faut pas se leurrer, quoiqu'en dise une clique auto-proclamée de biens-pensants, les autres partis gouvernementaux portent des responsabilités majeures dans ce qui arrive à la Suisse. Et l'une d'elles est clairement leur obstination à décrédibiliser et à exclure l'UDC du débat public. A quand un bilan et une remise en question de la plupart de nos élus, et de ceux qui les ont porté au pouvoir?

  • DdDnews. Oh oui! Ce serait si dynamique de voir les gens tirer à la même corde pour améliorer l'état du monde. Mais nos intérêts privés et collectifs sont trop souvent privilégiés en rapport à l'intérêt global. On l'a vu avec "notre secret bancaire qui n'était pas négociable", une terminologie utilisée même par notre Conseillère fédérale, Madame Micheline Calmy-Rey. On aurait pu, ces vingt dernières années, sentir le coup porté aujourd'hui à notre place bancaire. Mais Blocher était trop puissant, il est d'ailleurs toujours plus puissant malgré son éviction. Et pourquoi cela? Parce que l'être humain vit dans la nostalgie. Il a toujours peur de se retrouver cocu et d'être lâché par tout le monde. Alors il prend des décisions défensives plutôt qu'offensives et innovatrices. Ce n'est pas propre à la Suisse. C'est propre à l'être humain. Maintenant, être offensif peu aussi conduire à être traité d'illuminé, de grand dadet, ou d'imbécile heureux. Il y a trente ans, quand on parlait d'énergie solaire pour le futur, on riait au nez à la personne qui osait avancer ça. Bonne journée

  • "On aurait pu, ces vingt dernières années,"

    Avec des "si" on mettrait Paris dans une bouteille. Il y'a 20 ans le parti socialiste aurait pu penser éviter la votation sur les minarets s'ils ne s'étaient pas obstiné à traiter de con tous ceux qui ne pensait pas comme eux.

    "Mais Blocher était trop puissant"
    Les grands responsables de la puissance de Blocher c'est la gauche et une partie du parti radical qui se prenaient tellement plus intelligent que tout le monde ont tout fait pour éviter que la population dise sont maux et encore moins de ceux de paysan. Tout leur copain diplomé et universitaire seront bien mieux placé eux, pour choisir l'avenir du pays. Les experts n'ont pas besoin de l'avis d'autre personne.

    A vouloir éviter de parler de problème et évitant de régler des problème, ils ont laissé pourrir la situation, de toute façon ces cons de "paysan" qui ne font pas l'UNI n'ont rien à dire. Et dire qu'après ils critiquent la Chine parce que les paysan ont un passeport qui ne leur permet pas de rentrer dans les villes... Super!

    Du coup, à force d'insulte, d'ignorance, de rabaissement et cela, au nom de la paix dans le monde, je crois que beaucoup de membre de l'UDC disent à tout ce monde, si j'interprète bien leur dire : "on vous emmerde!"

    C'est ce que l'élite intellectuelle a gagné. Super... La montée de l'UDC est encore une fois, une belle réussite de la gauche (et d'une aile du parti radical).


    "Ce serait si dynamique de voir les gens tirer à la même corde pour améliorer l'état du monde."

    La question est: "amléioration pour qui ?"
    Pour être égaux il faut emp^cher ceux qui veulent avancer d'avancer, pour être égaux il faut éviter que ceux qui veulent être independant des autres le soient. Pour être égaux il faut dire à ceux qui courent le plus vite, de ralentir.

    Le seul moyen d'un monde de paix c'est éventuellement que des fanatiques bousille tout le reste de ceux qui ne pensent pas comme eux pour qu'ils puissent rester ensemble.
    Après pour ma part, ca fait parti de la société et quand il y'a conflit sur des idée on départage en faisant un vote populaire que l'autre partie est tenue, dans l'optique de la paix des ménages, de respecter l'avis majoritaire. Hors la gauche a de réels problème de se coté là, tant dis que le parti radical excel sur ce point (c'est la raison pour laquelle il s'est fait bouffer par la gauche pendant 15 ans...).

    "Alors il prend des décisions défensives plutôt qu'offensives et innovatrices"
    Encore une fois, quand on agi de manière offensive (euh innovatrice dépend pour qui...) il y'a toujours une réaction défensive et l'expérience fait que suite à ca, on n'est toujours plus sur la défensive.

    D'ailleurs la gauche aime lancer des "combat", elle a toujours besoin de se mettre en position de conflit, de combat et doit trouver un adversaire. Cela résume assez bien ce parti. Par contre de faire les choses de manière constructive et de faire parfois des compromis, c'est pas dans sa faculté.

    Excellente journée à vous aussi ;-)

  • Vous savez, DdDnews, je pense être plus censuré à gauche qu'à droite de l'échiquier. Disons que je suis un libéral anarchosocialiste. C'est assez original comme définition et assez marginal pour ne pas trouver une majorité de pouvoir. Vous ne trouvez pas? :)

  • on oublie que le secret bancaire a été crée à la base pour protéger des allemands sous tonton adolf... je souris jaune quant je vois l'allemagne traiter tous les suisses de voleurs quant celle-ci envoie des hommes en irak (pour le petrole)a tué 6 millions de juifs, est responsable de 2 guerres mondiales (80 millions de morts + 50ans de communismes en europe).

    les banques ne font que suivrent les lois en suisse, c'est a dire que c'est la responsabilité du client de declaré ses comptes.

  • Pachakmak, en parlant de la gauche, je ne vous mettais pas dans ce lot là ;-)

    Cela dit votre définition me plait bien ;-)

  • "Les grands responsables de la puissance de Blocher c'est la gauche"

    La gauche? Quelle gauche? L'UDC n'a-t-elle pas transformé les habitants de ce pays, et en particulier les politiques, en moutons?

    Je fume du thé je reste éveillé, le cauchemar continue.

    Oussama Babeuf

  • "L'UDC n'a-t-elle pas transformé les habitants de ce pays, et en particulier les politiques, en moutons?"

    Non c'est la gauche qui a transformé les habitants de ce pays à force de les avoir muselé pendant 15 ans. Maintenant le bouchon a pété. Ce qui démontre à quelle point la "force intellectuelle" de la gauche n'a pas été en mesure de prédire la réaction du peuple fasse à ses agissements.

    (fume pas trop c'est pas bon pour la santé ;-) )

  • Oussama Babeuf

    J'ai ôté le voile des illusions et je me tiens droite dans mes bottes.

Les commentaires sont fermés.