Mektoub, tralala

Imprimer

 

Chronique publiée dans la Tribune de Genève - Jeudi 04.02.10


Deux partis pour un même fonds de commerce, c’est un de trop. Qu’on s’appelle Eric Stauffer ou Eric Leyvraz, point n’est besoin d’avoir fait Polytechnique pour le comprendre. L’un de ces deux partis, le MCG, s’apprête donc à dévorer l’autre tout cru, c’est écrit, mon ami, c’est le destin, et Mektoub et tralala, Stauffer c’est le milan, l’UDC genevoise, c’est la palombe.

Et puis quoi, une OPA sur un parti concurrent, quand on a connu les fièvres prétoriennes des renversements de régime dans l’Océan Indien, c’est juste une promenade de santé, disons la descente de la Treille en chasse-neige.

Donc, mon frère, moi, si j’étais Blocher (tu me pardonneras la déraison de cette hypothèse), je descendrais à Genève, histoire de secouer un peu les troupes. Tournées de popotes, bretelles à remonter, inspection du matériel, lustrage des gamaches, la routine.

Je leur dirais : « Mais battez-vous, que diable ! Arrêtez de vous laisser marcher dessus par un type à qui on n’achèterait même pas un tracteur d’occasion. Bougez-vous. Existez. Ou alors, mourez. Mais au moins avec classe. Avec délicatesse. Avec panache. Soyez le loup de Vigny, face à la meute. Soyez comme ces sublimes animaux, dont je suis l’avocat. Soyez le dernier carré. Mourez, mais avec au moins le mot de Cambronne. Soyez Genevois, quoi. »

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Chroniques Tribune 6 commentaires

Commentaires

  • Oui il est grand temps que la direction de l'UDC Genève réagisse, car je pense qu'une alliance avec le MCG n'est pas pensable même si depuis Zurich on le pense... un peu!!!!!
    Genève, n'est pas Zurich, les mentalités ne sont pas les mêmes..... On va certainement arriver à une solution ce soir.... et il va falloir s'y tenir.....

    l'UDC premier parti de Suisse, ne peut faire alliance avec le MCG aux pratiques quelques peu téméraires ....

  • Le jour ou les caciques du MCG oseront dire ouvertement ce qu'il pensent du vendeur de "tracteur d'occasion",le dialogue sera possible.Le fait de se disputer le même électorat, montre
    que la différence entre UDC et MCG ne se situe pas au niveau idéologique.C'est la manière
    d'exprimer les revendications politiques, les incompatibilités de caractère de certains qui nous séparent.
    Porter l'uniforme UDC ou MCG perd son importance si les deux forces arrivent à identifier
    l'adversaire politique et à s'entendre sur la stratégie.
    Marcher séparément -se battre ensemble, pourquoi pas?

    Ludwig Muller
    élu UDC à la Constituante

  • @ Ludwig Muller: j'ose espérer vénérable constituant que vos propos n'engagent que vous... un rapprochement avec le MCG serait l'abandon de ce qui faisait un tant soit peu l'originalité de la section genevoise au regard du reste de l'udc à l'image du cher Oskar... la modération...

    le rapprochement avec le mcg idéologique j'entends serai votre perte, l'association de votre parti avec celui de la démagogie à outrance, de la francophobie et surtout du populisme ce à quoi la section genevoise avait tenté d'échapper...

    enfin et surtout, l'objectif strictement électoraliste d'un tel rapprochement ne manquerait pas de sauter aux yeux de vos électeurs lesquels s'en sentiront personnellement blessés... allons n'écouter pas les sirènes et tracez votre propre route...

  • "...l'UDC premier parti de Suisse, ne peut faire alliance avec le MCG aux pratiques quelques peu téméraires ..."

    Il faut bien voir aussi que le MCG est un phénomène typiquement et exclusivement genevois - autant pour ceux qui nient l'existence des identités -,à savoir une formation politique s'articulant tout entière autour d'une grande gueule.

    Une telle formule n'a aucune chance ni aucun avenir ailleurs que dans la Cité de Calvin (un précurseur, dans le genre).

  • « Il faut bien voir aussi que le MCG est un phénomène typiquement et exclusivement genevois - autant pour ceux qui nient l'existence des identités -, à savoir une formation politique s'articulant tout entière autour d'une grande gueule.
    Une telle formule n'a aucune chance ni aucun avenir ailleurs que dans la Cité de Calvin (un précurseur, dans le genre). »

    Pour une fois, je suis plutôt d’accord avec Scipion, à la nuance prêt que le MCG n’est pas un phénomène mais bien un épiphénomène qui ne devrait durer que le temps (ça ne devrait pas être long) de démontrer que la démagogie crasse et la désignation de boucs émissaires ça ne suffit heureusement pas pour exister durablement.
    Du coup sa seule chance de survie à long terme est peut-être, effectivement, sa dilution dans l’UDC. Et ce même si paradoxalement aujourd’hui le MCG apparait beaucoup plus fort que l’UDC.

  • En anglais on dit:"FORGET IT"!, Je ne vois pas de meilleure expression en Français qui puisse vraiment donnée la connotation exact de ces deux mots.
    Bon on dirait, "oublions", franchement je ne vois pas comment cela serait possible, car il faudra bien qu'un partie disparaîsse, au profit de l'autre, dans le cas d'espèce sur Genève. Qui voyez-vous de l'un ou de l'autre, que ce soit Monsieur Stauffer ou "Herrn" Blocher qui cède la place à l'autre....j'hallucine...! Le premier parti de Suisse qui va cèder sa place au plus petit parti....!
    À bon entendeur!
    Esmé

Les commentaires sont fermés.