Doux empire

Imprimer

 

Chronique publiée dans la Tribune de Genève - Jeudi 04.03.10

 

Ces jours, à Genève, à l’arrière des trams, des bus, en prélude à tous les films, dans les salles de cinéma, la pub des partisans de la loi sur l’énergie. Elle est agréable, rafraîchissante, bien faite : elle préfigure un monde plus doux, plus vert, moins réchauffé, moins imprégné par Marx, Jaurès, le sang des hommes, le tragique de l’Histoire.

Il serait intéressant de savoir un jour combien les milieux financiers, patronaux, ceux qui représentent les entreprises du bâtiment, ont investi dans cette machine de propagande. Car c’en est une. Omniprésente. Avec, en sus, le soutien d’une coalition de partis politiques où on retrouve les Verts avec la droite. Le cartel des bien pensants, ceux qui tiennent Genève et ont la ferme intention d’y faire, entre eux, de bonnes affaires.

Rarement disproportion entre les moyens de campagne des uns et des autres n’aura été aussi flagrante. Les Genevois jugeront, dimanche, s’il est aussi impérieux que cela de se mettre à isoler des centaines d’immeubles. Puissent-ils prendre leur décision en conscience, et non sous le doux empire du Nirvana Vert, ce mythe d’une humanité qui sortirait de l’Histoire pour entrer dans un monde meilleur, enfin propre.

Propagande ? Oui. Alliance de circonstance entre les forces de l’argent et l’onirisme verdâtre. Isolons-nous, citoyens : non du froid, mais des obligations de pensée. Ca revigore.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Chroniques Tribune 5 commentaires

Commentaires

  • Bien que cela n'ait pas à faire avec votre blog, je me permets de mettre le lien qui suit.

    SAMEDI les Musulmans de Suisse manifestent à BERNE suite à l'appel au djihad de Khadafi.

    http://regardsdefemmesmusulmanes.blog.tdg.ch/archive/2010/03/04/touche-pas-a-mon-pays.html

  • Que l'écologie et l'économie puisse s'allier n'a rien d'étonnant. La diminution du gaspillage énergétique à l'approche du pic pétrolier est tout simplement raisonnable.
    On peut à juste titre critiquer l'alarmisme lié aux conséquences de l'augmentation du CO2 (les incertitudes sont très élevées), mais pas ignorer la venue du pic pétrolier prochain (5, 10, 25 ans ?) et ses graves conséquences prévisibles sur l'économie.

  • Nouvelle mythologie genevoise cryptée :
    "Triste temps isole du froid", comme dirait le vague nerf de la guerre ...

  • Ca doit être un concours de propaganande alors ! Que dire en effet de celle des milieux de gauche sur le même sujet ?

    "Non aux hausses de loyer"

    Comme si c'était ça le sujet !

    Dans le genre démagogie à deux balles, difficile de faire mieux !

  • Et si nous nous posions la même question avec blocher et autres candidats ayant permis à la confédération de fermer autant les robinets de l'économie, ceci aussi loin que je m'en rappel !
    En Suisse, pays des lobbys et des banques, le citoyen ne vote jamais avec logique, on lui demande de baisser les impôts, il vote contre, on lui demande si les banques doivent payer plus d'impôts, il vote contre aussi, à ce demander si les élections ne sont pas truquées !
    Alors revenir sur ce phénomène traditionnel à ce pays, n'est pas vouloir faire croire que les choses pourraient se dérouler autrement ?
    Il n'y a pas de contre pouvoir, ce contre pouvoir ne pourrait fonctionner qu'avec dérision et humour, car pour annuler cette morosité dépressive chronique, il n'y a que le rire, ce qui reste totalement absent de notre arène médiatique.
    Le pays, ses politiciens et sa presse sont tristes, déprimant et pathologique au point de voter pour celui qui propose la solution la plus triste, déprimante et pathologique !

Les commentaires sont fermés.