Salaud de peuple

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 15.06.10 - 12.53h


« Le show politique se poursuit » : étrange titre pour qualifier un débat politique démocratique, sous la Coupole fédérale ! Ce titre, c’est pourtant celui d’un communiqué de presse du parti libéral-radical, tombé en fin de matinée, où les très sages, très cérébraux, très raisonnables responsables du Grand Vieux Parti qui a fait la Suisse et leurs néo-cousins patriciens paniquent totalement à l’idée que l’Accord Suisse – Etats-Unis sur l’UBS puisse être soumis au référendum facultatif.

 

C’est vrai, le peuple, c’est sale. Et ça pue. Ca vient vous foutre en l’air votre si belle ouvrage parlementaire. Vos navettes. Vos nuances. Vos conférences de conciliation. Vos négociations secrètes avec les milieux bancaires. Avec l’Oncle Sam.

 

De fait, l’idée même que le souverain ultime de ce pays puisse être amené à se prononcer sur un compost aux essences si munichoises, ne manquerait pas d’un certain sel. Le sel qui vient d’en bas. Le sel noir de la colère. Celui qui amène le peuple, un certain dimanche, à oser le mot que tant de corps intermédiaires ont oublié : le mot non.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • c'est marrant cher Monsieur, mais "Salaud de peuple" est une sorte de référence à "Salaud de pauvres" dit par Gabin, dans la traversée de Parie,

    vous devriez plutôt dire

    "Salaud de peuple pauvre" alors, c'est vraiment d'actualité un peu partout!

    Vuvuzelas! vuvuzelas! vuvuzelas! vuvuzelas!, les jeux du cirque et après, BONGGGGGGG?

  • Bref, percutant, et juste, ô combien! Un bon coup de balai s'imposera en 2011.

Les commentaires sont fermés.