Bal masqué

Imprimer

 

Chronique publiée dans la Tribune de Genève - Jeudi 17.06.10

 

Burqa, soutane, même combat ? Au nom du principe d’universalisme contre les corporatismes, le député radical Jean Romain répond oui, en demandant l’interdiction, dans le canton, « de tout costume religieux sur la voie publique à toute personne ayant un domicile ou une résidence dans le canton ».

 

Autrement dit : tu es porteuse de burqa, ma sœur, mais touriste, ça passe. Tu es porteur de soutane, mon frère, résidant à Tannay, ça passe encore. Tu portes la même soutane, mais tu habites Céligny, ça casse. Putains d’enclaves ! Tu es pope orthodoxe au Centre de Chambésy, ça casse. Tu es ensoutané à mort, mais résidant au Vatican et de passage pour un Congrès sur le sexe des radicaux, ça passe.

 

Tu es rabbin, mon cher cousin, t’en fais quoi de ton grand chapeau ? C’est un habit ? Et la kippa ? Tu la relègues dans ta poche ? Ben dis donc, y a du boulot pour la maréchaussée, dans la ville de Calvin ! Au début, le Verbe, et puis juste après, la verbalisation, et le bal masqué pour se changer, au violon.

 

Reste l’essentiel : a-t-on songé à inventer un habit de fonction pour radicaux anticléricaux trop zélés ? Ceux qui ne peuvent pas entendre le seul mot « religion » sans sortir leur flingue. Cet habit existe. Peu sacerdotal. Mais seyant et pratique contre la bougeotte. Ca s’appelle la camisole.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

Lien permanent Catégories : Chroniques Tribune 20 commentaires

Commentaires

  • J'aime votre article mais sur le fond M. Jean Romain a raison.
    Toutes ces religions, de Dieu à Rael, ont été inventées ou interprétées par les hommes et elles nous pourrissent la vie.
    Salutations.
    Ivan, athée grâce à Dieu

  • "de tout costume religieux sur la voie publique à toute personne ayant un domicile ou une résidence dans le canton ».

    J'ai envie de dire m.! La voie publique appartient à tout le peuple et pas seulement à ce dictateur de Jean Romain et ses compagnons! Autant je peux comprendre que le port de la burqua puisse poser un problème quant à l'identification de la personne qui la porte, autant je ne comprends pas où se trouve le problème avec la soutane?!! Je crois que le problème de Mr. Romain, c'est qu'il aimerai bannir la Religion de la surface de la terre. Si ça, ce n'est pas de la dictature, ça y ressemble drôlement!

  • Me considérant comme agnostique, je rappelle pourtant à celles et ceux qui veulent renvoyer dos-à-dos tous les religieux que nous vivons sur une vieille terre chrétienne.

  • Et pourquoi ce Romain ne parle-t-il pas des uniformes?

    - Cette interdiction permettrait d'éviter qu'à un prochain G X*** (X = nombre entier positif, donc de l'ensemble N) à Évian, les bons Genevois ne se fassent empapaouter par les forces de l'ordre d'autres cantons.

    (*** X = nombre entier positif de l'ensemble N)

    - Aux Fêtes de Genève, les fanfares ne seraient composer que de musiciens genevois. Un énorme avantage, car il est nécessaire de promouvoir la culture et les artistes locaux.

    - Même chose pour l'Armée du Salut. Il n'y auraient que des Genevois à chanter, jouer de la guitare ou de la trompette autour de "Faites Chauffer la Marmite".

    - Le plus génial! Le clown McDo, un Amerloque pur jus, devrait arrêter de faire de la pub pour la malbouffe... Mais là, le Romain va être plus ennuyé. Ce serait une atteinte à la sacro-sainte liberté du commerce et un radical contre cette liberté il est socialiste, de l'aile la plus à gauche, bien entendu.

    - Je vois même la possibilité d'éliminer le costume trois-pièces - cravatte, qui est le signe extérieur de la pire des religions, celle du fric!

  • Rendons grâce à Dieu, les radicaux sont en voie d'extinction.
    Du vrai darwinisme. Vous voyez, je suis un religieux moderne, je suis pour la sélection naturelle.
    nous arrivons gentiment dans le mur, au clash final. Nous nous rappellerons des collabos fossoyeurs, Jean Romain compris. Nous ne les oublierons pas, lui et ses semblables...

  • Mare de la politique déclamatoire des uns et des autres. On veut qu’on résolve nos problèmes, pas qu’on bichonne des symboles ! On ne voyait que Maudet, et on se disait que les radicaux échappaient à la tendance. Avec Jean Romain, les radis se mettent aussi en mode déclamatoire… Pour le concret, on s'adresse à qui ?

  • La prétendue "raison laïque" est démasquée. Sous prétexte de tolérance, on veut remettre en vigueur des lois discriminatoires. D'un Etat laïc, c'est-à-dire confessionnellement neutre, on dérive vers un Etat qui veut empêcher l'expression religieuse au sein de la société et confiner le sentiment religieux dans la sphère intime - pour ne pas dire honteuse - de l'individu.
    Outre que cette démarche révèle le naufrage de la "raison laïque" (qui n'a plus d'autre argument que l'oppression législative, et qui bafoue les droits de l'homme sous prétexte de les défendre), elle est présentée d'une façon qui manque singulièrement d'intelligence:
    - La démarche, comme la tunique de la "raison laïque" d'ailleurs, est cousue de fil blanc. A lire la TdG de ce jour, il apparaît sans détour que l'on veut réactiver envers les ordres religieux locaux (essentiellement catholiques) une loi tombée en désuétude juste pour pouvoir interdire la burqa sans tomber de manière trop flagrante dans la discrimination anti-musulmane - "tuez-les tous! Dieu reconnaîtra les siens".
    - Il est malhabile, de la part du promoteur d'une loi censée garantir la paix confessionnelle, de se laisser décrire comme "l’œil pétillant de malice, Jean Romain ne cache pas son plaisir: «Vous allez voir, ça va faire boum à Genève.»"

  • Dommage que le ridicule ne soit pas éliminatoire en politique !
    En toute objectivité, comment peut-on promulguer une règle inapplicable par définition ? Comment peut-on se déclarer politicien et avancer pareilles absurdités ?
    Je suis pour la liberté d'expression, celle-ci passe également par la liberté de se vêtir comme bon nous semble et quelle qu'en soit la raison. La limite liée à la sécurité, comme l'interdiction du voile intégral, se justifie.
    Je suis d'aucune religion, mais je respecte ceux qui le sont.
    En fait, Monsieur Romain fait de la chasse aux sorcières pour noyer le poisson !
    Le problème en Suisse ce ne sont pas les religions, mais les multinationales qui profitent de leurs collaborateurs pour satisfaire actionnaires et dirigeants. Ces gens sont pires que les religions, ils n'ont pas de scrupules et font pression sur ces autorités devenues incapables de les freiner. Ils créent crisent économiques, politiques et catastrophes écologiques. Regardez ces salaires indécents, ces bonus et parachutes dorés... c'est bien plus indécent qu'une soutane ou un foulard ! Et lorsqu'ils provoquent ces méfaits, vous décidez de puiser dans nos impôts pour y remédier... par contre vous exonérez leurs profits par des forfaits, secret bancaire, lois de complaisance, évasion et j'en passe !
    C'est là, Monsieur Romain, que l'on souhaiterait voir à l'action, vous et vos semblables...
    Mais vous préférez porter le masque de l'hypocrisie et botter en touche .... (tiens, ce masque, vous devriez le rajouter à votre liste) ...
    Radicalement vôtre !

  • On a connu Jean Romain beaucoup mieux inspiré. Il serait tellement simple de décréter l'interdiction de se masquer le visage sur la voie publique, sous réserve de quelques exceptions de bon sens (casque intégral pour motard au guidon de son engin, par exemple)...

  • Très bien si on a envie d'interdire la burqua, pour des raisons de sécurité, à cause de la loi..

    Mais nom d'une pipe, la soutane!!

  • Il faudrait interdire le costume trois-pièces au Conseil d'Etat, au Grand Conseil et à la Constituante, car cet uniforme-là serait la marque visible et compromettante d'une allégeance aux puissances d'argent et aux notables qui noyautent en sous-main notre République et Canton ...

  • Le grand vieux parti a trouvé son petit jeune (en politique)Stauffer, un effet de manche (de soutane pas de robe) et le tour de passe passe est joué.
    Tout dans la législation existante permet de résoudre le problème de la Burqa touristique ou indigène.

  • "Si l'habit ne fait le moine", ce dernier doit se promener nu...

    C'est Coluche qui disait: "les gardiens de la paix, au lieu de la garder, ils feraient mieux de nous la foutre!"... J'ose penser la même chose des gardiens de la tolérance...

    Cléricalement vôtre.

  • Juste une ou deux petites précisions.

    J’ai dit que ce projet de loi allait faire du bruit à Genève, mais je ne m’en suis pas réjoui. Ceci est une interprétation.

    A l’essentiel : en fait, avec l’évolution de l’immigration, la loi qui proscrit le « costume ecclésiastique » depuis plus de cent ans (qui est une loi en vigueur actuellement, et que seul le législateur peut abroger ou modifier) est devenue discriminatoire pour le christianisme ; la loi interdit au pope et au prêtre de porter la soutane mais ne dit rien des raéliens en toge ni des imams portant un costume spécifique, ni de celles qui portent la burqa, etc. Nous proposons de changer l'expression en « costume religieux » pour que les gens qui n’ont pas d’ecclésia, d’église, ne puissent pas se soustraire à la loi. Nous voudrions donc que la discrétion règne en matière de costume religieux sur la voie publique. (D’où l’intitulé de cette loi « sur le culte extérieur »).

    Nous pensons en plus que cette discrétion est à l’origine de la laïcité du respect qui doit remplacer la laïcité de la peur ou du combat telle qu’elle a pu s’afficher à l’époque du Kulturkampf.

  • Les Radicaux, en voie de dissolution dans le récipient libéral, entament leur champ du cygne. Ils veulent actualiser une loi de 1975 devenue obsolète, qui avait pour principal but d'interdire le port de la soutane par les curés des Communes réunies, en plein Kulturkampf.

    La réalité d'aujourd'hui est très différente car, et il faut le rappeler à ces anti-calotins d'un autre âge, les temps ont changé. Les Jésuites et autres Dominicains ne menacent plus l'ordre public, pas plus que le curé de Corsier ne résiste à l'autorité cantonale.

    Profiter de la question de la burqa pour s'en prendre à tous les religieux, catholiques ou protestants confondus, à tous les ministres du culte, bonzes et rabbins compris, revient à vouloir faire ressurgir des combats d'arrière-garde, déjà livrés, et qui n'intéressent plus que quelques historiens ou quelques ringards intégristes laïcs comme Jean Romain.

  • @M. Romain:
    La loi qui proscrit le costume ecclésiastique n'est pas "devenue discriminatoire" pour le christianisme. Elle était dès le départ - car c'était son BUT - discriminatoire pour ce qui était non-radical et non-protestant (donc, à l'époque, catholique). A tort ou à raison, l'époque se méfiait des citoyens qui pouvaient éprouver, par leur foi, une loyauté envers d'autres autorités et d'autres valeurs que celles de la Cité.
    C'est assez symptomatique qu'aujourd'hui, alors que cette loi est tombée en désuétude et même dans l'oubli, un "laïc" vienne au secours des chrétiens prétendument discriminés par cette loi "laïque" (mais qui ne se plaignent pas - cette loi étant oubliée) et tire prétexte de cette prétendue discrimination non pas pour les en libérer mais pour... renouveler l'interdiction et l'étendre à d'autres communautés (dans le but de discriminer celles-ci à leur tour, mais sous couvert de loger tout le monde à la même enseigne). C'est bien gentil, mais les catholiques, autrefois discriminés à Genève, ne veulent pas servir de prétexte à la discrimination d'autres croyants. Car enfin, personne n'est dupe. La raison invoquée ("la loi [...] est devenue discriminatoire pour le christianisme") est de toute évidence un simple prétexte.
    Quand une loi est tombée en désuétude, et que de surcroît elle était discriminatoire dès le commencement, il est plus sage de l'abroger que d'en étendre le champ d'application.

  • En écoutant parler les laïques, j'ai l'impression que je suis en face d'une religion qui veut combattre les autres religions. Ils combattent l'extrémisme, mais leur propos sont extrémistes.

    Vouloir dicter une conduite à tout le monde, quitte à inventer des idées niaises, ils sont devenus des fanatiques.

    Qu'en veuille interdire la burqa, je peux comprendre, mais il ne faut pas oublier que nous sommes dans un pays majoritairement chrétien, pleins d'églises et cathédrales et c'est tout de même le droit des prêtres de s'habiller comme ils l'entendent.

  • ... décidément, Monsieur Romain, non seulement vous faites une erreur, mais le plus grave, vous ne pouvez la reconnaître !
    Vous vous enfoncez !
    Quand on lit les remarques intelligentes de Monsieur Raphaël Baeriswyl, Pierre Loriol, etc… et naturellement celles du rédacteur du blog, Monsieur Pascal Décaillet, on ne peut que se poser des questions sur votre capacité à gérer les problèmes de la cité et, de ce fait, à remplir un mandat politique.
    Vous êtes incapable de comprendre la lettre et l’esprit que les auteurs de l'article de loi que vous déterrez voulaient atteindre (les jeunes diraient MDR) ,,, Si vous voulez ressortir cet article, vous ne pouvez le faire qu’en respectant son sens originel et non simplement le détourner à votre guise : c’est la base de notre système démocratique et laïque !!!!
    Je vous suggère de faire amende honorable et de lâcher cet os pourri.
    « .. nous voulons que la discrétion règne en matière de costume religieux sur la voie publique » En fin de compte, vous restez dans l'hypocrisie... vous vous foutez bien de ce qu'il y a derrière le costume... vous parlez des raéliens... vous n'avez aucune compassion pour les victimes de ces sectes et autres religions extrémistes avec leurs implications.. la seule chose qui vous intéresse, c'est que le paraître soit lisse !!! Je vous conseil in peeling intellectuel ! Sans compter, et c’est tellement risible, que votre discrétion ne touche que les genevois.

    Je pense que l'on devrait prier pour toi !

  • Il faut user du mépris avec parcimonie, car le nombre de nécessiteux est grand (Beaumarchais).

  • @santo Capon
    Au Grand Conseil costume cravate et tailleur obligatoires comme le demande le projet de loi de M.Renaud Gautier.....et écharpe rouge et jaune pour le président Mettan, 1er citoyen du canton. Suis 100% favorable.
    p.losio
    député "non inféodé aux puissances de l'argent"

Les commentaires sont fermés.