Les voyous de la voyelle

Imprimer

224px-Voyelles.jpg

Sur le vif - Vendredi 02.07.10 - 17.08h

 

On savait Jean-Pierre Jobin, président de Genève Tourisme, gaga des logos. La dernière nouvelle, fracassante, tombée (mâtin, quelle chute !) sur les téléscripteurs, confirme. Tenez-vous bien, ça déménage, fasten your belt, no smoking, âmes sensibles s’abstenir : « Genève Tourisme & Bureau des Congrès » s’appellera désormais, après dévastateur remue-méninges, « Genève Tourisme & Congrès » !!!

 

Ca vous en bouche un coin, hein ? Eh oui, Sire, une Révolution. Une nouvelle ère, de ce jour et de ce lieu. Une de ces nouvelles qui s’en viennent miroiter dans vos prunelles incrédules comme mille moulins de Valmy. Manhattan et le poudreux oubli de ses plus hautes tours. Hiroshima. Oui, mon amour : Hiroshima.

 

J’ai toujours pensé que Jean-Pierre Jobin était un être atomique. Entendez inséparable. De lui-même. Inimitable dans l’art de mettre des points sur les i, comme dans celui de coter en bourse chaque chips d’un apéro de départ. Tenez, le communiqué de Genève Tourisme (y Congressos, señores) précise que désormais, le nouveau logo « met en exergue le « i » de Tourisme ».

 

Tu vois, ami lecteur, c’est là qu’on voit qu’on est des rigolos, toi et moi. Ce génie rimbaldien de la voyelle, ponctuée jusqu’au plus extrême Finistère de la jouissance littorale. Là où l’Amère, sur le sable, viendrait doucement mourir. Des génies comme ça, ça vaut des millions.

 

Bon, je vous laisse. J’ai un petit apéro de départ. Je suis responsable de peindre en rouge la lettre « Y ». Coincée entre le bleu immaculé de deux « O ». Non, je n’ai pas dit « comme dans VOYOU »… Non, non, je n’ai rien dit du tout. D’ailleurs, je m’en vais.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Ji Pi Jojo et ses logos pas rigolos. Lorsque le génie s'en mêle, je mets en exergue le "i de... aie"

  • Je vous souhaite de belles vacances.

Les commentaires sont fermés.