Label Aellen

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 15.02.11 - 16.12h

 

Un conseiller d’Etat face à la tempête. Certains des siens qui cherchent à lui nuire. Des fuites qui pour une fois pourraient bien ne par surgir des sources habituelles. A Vernier, la chevauchée fantastique d’un libéral faisant alliance avec la gauche. Les temps, vous l’aurez noté, sont un peu difficiles pour les libéraux genevois.

 

Dans ce maelström, un homme garde la tête froide. Cyril Aellen, le jeune président du parti, ne se laisse pas démonter par les quarantièmes rugissants. D’autres, déjà, auraient cédé. Lui, analyse, soupèse, décide. Au besoin, corrige. Exactement son rôle.

 

A l’heure où, dans les exécutifs – ou les prétentions à certains exécutifs – les libéraux n’ont pas toujours opéré les choix les plus performants, à l’heure où resurgissent les vieux clans et les plus venimeuses des chapelles, un homme surnage avec talent. Un tempérament politique est né. Il aura sans doute, dans l’avenir, l’occasion de rendre des services signalés.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • C'est pour quand le mariage entre libéraux et radicaux dans notre canton ?

  • Sympa, le titre du billet.

  • Très fin le jeu de mots je n'avais pas tout de suite percuté. Un de mes desserts favori.

  • Qui sont ces rois barbus qui s'avancent, bus qui s'avancent, bus qui s'avencent ...

Les commentaires sont fermés.