Le grand commis, le petit peuple

Imprimer

 

Sur le vif - Lundi 17.10.11 - 08.19h

 

Hallucinant d'entendre l'ancien ambassadeur François Nordmann déclarer à la RSR (07.59h) que Micheline Calmy-Rey n'avait aucune compte à rendre devant la Commission des Affaires étrangères (représentante indirecte du peuple) sur l'affaire de la reconversion à l'ambassade de Washington du domestique molesté par Hannibal Kadhafi. Selon l'éminent commis (bien loin, quant à lui, du peuple), il eût été suffisant d'en dire un mot, discrètement, à la Commission de gestion. En langage diplomatique, codé?

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Ces gens risquaient une balle dans la peau, Pascal. Kadhafi leur en voulait à mort. Moins de gens savaient où ils étaient et mieux ils se portaient. Et la Suisse avec eux.

  • Bravo la Suisse. Très peu de pays auraient ainsi aidé des petites gens lors d'un conflit contre leurs "maîtres" et cela sans aucune contrepartie. Un attachement à la démocratie et aux droits de l'homme remarquable, encore Bravo!

Les commentaires sont fermés.