L'homme du strapontin

Imprimer

 

Sur le vif - Lundi 28.11.11 - 10.37h

 

Si ses adversaires politiques, et les jaloux de tout poil, s'imaginent qu'ils vont neutraliser Mauro Poggia, à Berne, sous le prétexte qu'il devra siéger sur le "strapontin maudit", sur l'estrade, ils en seront bien vite pour leurs frais. La connaissance des dossiers de ce nouvel élu, notamment dans la défense des assurés maladie face aux pieuvres des caisses, sa capacité de travail, sa rapidité de synthèse, en feront très vite l'un des hommes avec lesquels on a envie de travailler. C'est valable à Berne aujourd'hui. Ce sera valable à Genève, dans les années qui viennent.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Je rêve de voir M. Mauro Poggia clouer au tapis le maillon faible du Conseil fédéral le Neuchâtelois Burkhalter qui aussi lisse qu'une anguille ne gouverne que par décret n’osant pas affronter ouvertement le peuple suisse.

    Cet officier "spécialisé" aux cheveux gominés sentant le Brylcreem à longueur de matinée. Lors de chaque sortie officielle il se croit à l’école enfantine en tenant par la main son épouse de souche autrichienne. A quand la distribution de viennoiseries et de Mozart Kugeln (tête de Mozart faite d’un mélange de chocolat et de pâte d'amandes).

    Quel pauvre hère sans envergure que le trompettiste de Sumiswald village de l'Emmenthal dont il est originaire et où se trouve l’unique fabrique d’instruments de musique en cuivre de Suisse.

Les commentaires sont fermés.