L'âne qui miaulait: faut-il une suite?

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 22.12.11 - 09.22h

 

Le ministre des Affaires sociales, à Genève, refuse obstinément de parler de "préférence cantonale", pour commenter sa décision d'étendre au "Grand État" (SIG, HUG, TPG, etc.) la directive enjoignant de recourir d'abord aux chômeurs, avant de demander un permis de travail (par exemple pour une personne frontalière). Montrez un âne au ministre. Il continuera de vous dire: "Ceci est un chat".

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Mais qui est donc ce Super Ministre ?
    Ce n'est tout de même pas celui qui fuit les réponses ?
    Ce n'est pas celui qui doit demander au CA Maudet comment il faut faire ?

Les commentaires sont fermés.