Isabel Rochat "ne connaît pas" les revendications des policiers!

Imprimer

 

Sur le vif - Lundi 09.10.12 - 12.38h

 

"Ces revendications, je ne les connais pas": déclare à l'instant Isabel Rochat à la RSR. Davantage d'effectifs, un allègement des tâches administratives: le syndicat de la police, à Genève, n'a jamais tenu un autre discours. Madame Rochat a le droit de ne pas être d'accord, d'estimer qu'ils vont trop loin, tout ce qu'on voudra. Mais prétendre ne pas connaître la teneur des revendications!

 

"Chaque fois qu'il y a un problème, et qu'il m'est adressé, il est immédiatement adressé aux groupes techniques qui s'en occupent". C'est sans doute très bien. Mais le syndicat a droit à un dialogue direct avec la magistrate élue. Les policiers ont besoin d'être écoutés. Cette écoute, aujourd'hui, n'existe pas.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • "Chaque fois qu'il y a un problème [...] il est immédiatement adressé aux groupes techniques qui s'en occupent"

    En somme, elle vient de faire aveu d'inutilité, car enfin, si son rôle n'est que d'assurer la circulation des dossiers, une secrétaire à mi-temps suffirait.

  • "Ecouter c'est bien, entendre c'est mieux"

    Minet

  • J'ai écouté l'entretien. On dirait une marionnette des Guignols.

    N'y-a-t-il personne au sein de la très charitable confrérie des spécialistes en relations publiques pour lui proposer un coaching médias?

    Et n'y a-t-il personne dans les assemblées générales des partis gouvernementaux pour dire aux candidats issus des (petites) communes, où les joutes politiques se terminent à 22h45, dernier ballon de Côtes ou thé chaud compris, que les tâches qu'ils auront à remplir au Conseil d'Etat sont d'une toute autre ampleur?

    Meilleurs voeux.

  • @ Walter Schlechten: "Ecouter c'est bien, entendre c'est mieux".
    Ne serait-ce pas plutôt le contraire qui devrait être appliqué?

    car selon moi:
    "J'entends une revendication et j'écoute attentivement mon interlocuteur".

    alors qu'elle, c'est:
    "j'écoute la radio et j'entends des gens protester".

Les commentaires sont fermés.