Le corporatisme par le sexe

Imprimer

 

Sur le vif - Samedi 25.05.13 - 18.29h

 

Ca rime à quoi, les "Femmes PLR" ? Les "Femmes socialistes" ? Les "Femmes PDC" ? Depuis quand, en République, l'identité d'un parti doit-elle se fractionner en fonction du sexe ? Que diraient-elles, ces dames, si s'érigeaient des sections d'"Hommes PLR", Hommes socialistes", "Hommes PDC" ? Je vais vous le dire: elles hurleraient.


C'est gênant, ce que j'écris là ? Ca n'est pas dans l'air du temps ? Si vous saviez, amis lecteurs, à quel point je m'en fous.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 12 commentaires

Commentaires

  • C'est exactement cela. Ce corporatisme s'étale sans aucune pudeur ni conscience de ce que cela a de méprisant pour les femmes d'avoir besoin d'être ainsi traitée à part. Des décennies de féminisme pour aboutir à cela: des positions réactionnaires et copies conforme du plus crasse des machismes.

    "Ce qui prime, c’est la solidarité entre femmes." Cesla Amarelle, vice-présidente des femmes socialistes suisses.

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2013/03/19/la-section-femmes-du-plr-sera-t-elle-balayee.html

  • Alors là, franchement, je ne peux pas vous donner tort !

  • J'aime bien quand vous vous lâchez !

  • A l'époque où les mariages gays sont admis, pourquoi pas des partis unisexistes?

  • Vous avez raison : je trouve ces partis de "femmes" ridicules !

  • Il est heureux que Dieu fit une femme avec la côte d'un homme "Adam" et non avec son cerveau! la Pensée du jour.

    Bon dimanche.

  • La suite logique est qu'il devrait y avoir des chiens PS, PLR, MCG, UDC, PDC.

    Imaginez: les teckels PLR, les dobermans MCG, les chihuahuas UDC, les caniches PDC, les bergers appenzellois PS et, pourquoi pas, les labradors Verts'Lib...

    Cela ne changerait rien au concert d'aboiements auquel assistent les citoyens médusés par tant d'opportunisme et de médiocrité.

  • Il n'y avait pas une section "homo" à l'UDC Zurich ? On n'est pas sorti de l'auberge...

  • Par contre, on attend avec impatience votre billet élogieux sur le jeune Nantermod, qui s'en est remarquablement bien sorti face aux tonnes de mauvaise foi de la mauvaise émission de la mauvaise Dugland-Mallade (selon leur propre expression, j'oserais pas, bien sûr...).

  • Pour une rare fois je suis d'accord avec vous.En quarante ans d'engagement politique je n'ai jamais adhéré à un groupe féminin, J'ai toujours trouvé cela ridicule

  • Si je me souviens bien n'y avait-il pas une liste uniquement de femmes pour la constituante?

    Elle n'a même pas réussi un quorum minimal de 3%, voilà qui en dit long sur la pertinence de telles aberrations.

    Kunzler est un autre belle exemple de ce genre de dérive paritaire. Pour certain mieux vaut une personne nullissime du "bon" sexe qu'une compétente du "mauvais".

    C'est précisément grâce à ce genre de monstruosité de la pensée que la cause des femmes capables recule ce qui n'est pas pardonnable.

    Au contraire des hommes, les femmes ont largement de quoi démontrer que leurs capacités n'ont rien à envier à celles des hommes.

    Ce militantisme aveugle est aussi utile que le changement de réseau TPG. Ca fout le bronx et ça ne fait pas avancer la cause

  • A un moment où les genres (homme, femme) sont dénoncés comme d'affreuses réminiscences de la société patriarcale - il paraît que nous ne somme que des "êtres unisexes" (?) -, ce retour est assez croquignolet.

Les commentaires sont fermés.