Bravo les jeunes !

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - 25.03.15

 

Ils s’appellent Sophie Buchs (Carouge), Darius Azarpey (Collonge-Bellerive), Nathalie Dal Busco (Confignon), Omar Azzabi, Marie-Agnés Bertinat, David Di Rosa (Ville de Genève), Nathalie Vergain (Lancy), Pierre Zacharias (Vandoeuvres), Prisca Tischler (Vernier) : ils font partie des 164 jeunes, entre 18 et 30 ans, à se présenter dans les 45 Conseils municipaux de nos communes genevoises. Auxquels il faut ajouter trois noms : Damien Guinchard (Carouge), Adrien Genecand (Genève), Jérôme Grand (Puplinge), qui n’hésitent pas à briguer les exécutifs de leurs communes.

 

Moi, je leur dis « Chapeau ! ». Parce qu’à leur âge, on a souvent d’autres préoccupations. Eux, s’engagent. Se lancent à l’eau. Ils n’ont pas peur du risque, ils osent. J’avais dix ans en Mai 68, et déjà je détestais le discours générationnel des manifestants de l’époque. Rien de plus nul que d’ériger une classe d’âge contre une autre. Il ne s’agit donc pas d’encenser les jeunes, sous le seul prétexte qu’ils sont jeunes. Non. Mais simplement, leur dire merci de leur intérêt pour la Cité. Ils ne sont sans doute ni meilleurs, ni pires que les autres. Mais ils essayent. La République, c’est exactement cela : l’argument, le choc des idées, les visions du monde qui s’affrontent. Tenter de convaincre, sur le terrain, à la rencontre des gens. A ces 164 comme à tous les autres, tous partis confondus, toutes classes d’âge, toutes catégories sociales, je dis « Bravo » : la République, vous lui donnez sève et vie.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 1 commentaire

Commentaires

  • Que de noms connus ... peut-on parler de dynastie ... de fils ou fille de ... ?
    Au moins, comme héritage, ils reçoivent la lutte politique.

Les commentaires sont fermés.