Celui qui vous arrache à l'indifférence

Imprimer

139946.jpeg 

Sur le vif - Jeudi 18.05.17 - 12.31h

 

"L'intellectuel Français André Malraux" - Dans les titres du 12.30h RSR, à l'instant. Étrange manière de qualifier ce félin de génie aux multiples destins. Pas fausse, mais singulièrement réductrice. Malraux était un écrivain. Il fut aussi un ministre. Un orateur, exceptionnel. Bien avant d'être un "intellectuel", même s'il l'était aussi.

 

Michel Winock, avec qui j'ai fait une Série Radio, il y a vingt ans, sur le Siècle des Intellectuels, en compagnie de mon confrère Roger Guignard, rangeait certes Malraux dans la catégorie des intellectuels. En précisant aussitôt l'immensité de ses différences avec des hommes comme Sartre, ou ses épigones.

 

Enfin, je me demande si ma consœur RSR, qui a opté pour ce mot singulier, a lu la Condition humaine.

 

Dans ce passage d'exception, la mort de Kyo :

 

" Les hommes ne sont pas mes semblables, ils sont ceux qui me regardent et me jugent, mes semblables ce sont ceux qui m'aiment et ne me regardent pas, qui m'aiment contre tout, qui m'aiment contre la déchéance, contre la bassesse, contre la trahison, moi et non ce que j'ai fait ou ferai, qui m'aimeraient tant que je m'aimerais moi-même - jusqu'au suicide, compris. "

 

Dans ce passage, donc, je n'ai jamais eu l'impression de me trouver face à un "intellectuel". Mais face à celui qui, en quelques traits de plume, vous arrache à l'indifférence de vivre.

 

Cela porte un nom, et définit un espèce aussi rare qu'usurpée : cela s'appelle un écrivain.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • oui, mais pensez-vous que les 'journalistes' de la rts/ssr connaissent Malraux ? n'ont écouté une seule fois son discours lors de la cérémonie pour Jean Moulin au Panthéon? triste époque, oui, bien triste !

Les commentaires sont fermés.