Serge Dal Busco : en progrès !

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 16.10.19 - 09.49h

 

Les mesures annoncées par Serge Dal Busco sur la "mobilité douce" (je mets toujours des guillemets autour de la novlangue que veulent imposer les Verts) vont dans le bon sens.

Elles favorisent les pistes cyclables, ce qui est très bien. Pour autant, elles ne bannissent pas un trafic motorisé privé qui a parfaitement le droit à l'existence, et a été avalisé par le libre choix du mode de transport, voté par la population.

Là, le ministre des Transports fait juste. Il me plaît de le relever, les signaux de ces derniers mois ayant été très inquiétants, tant ils donnaient de gages à certains ayatollahs anti-voiture, et tant ils donnaient l'impression de trahir les engagements historiques de l'Entente en termes de mobilité.

Surtout, il émane de ces mesures un bon sens, une modération, une prise en compte du concret et des besoins réels des usagers, qui tranchent avec la guerre de religion dans laquelle les ayatollahs, justement, voudraient tant enfermer la classe politique.

M. Dal Busco, cette fois, votre ductilité aura été utile au bien commun.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Quel beau mot que «ductibilité»; l’or et le verre peuvent être étirés artistiquement ou travaillés sans se rompre. Ce qui n’est pas l’état physique de la pastèque! Qui rappelle la citation de Châteaubriand, dans «Mémoires d’Outre-Tombe»: «Lui, Napoléon, possédait les deux facultés (de monter et de descendre): comme l’ange rebelle, il pouvait raccourcir sa taille incommensurable (!) pour la renfermer dans un espace mesuré; sa ductibilité lui fournissait des moyens de salut et de renaissance; avec lui, tout n’était pas fini quand il semblait avoir fini.»

Les commentaires sont fermés.