La voix active

Imprimer

 

Sur le vif - Lundi 11.05.20 - 16.25h

 

Je ne parle jamais du confinement (sauf pour dire que je n'en parle jamais !), pour une raison simple : le thème du confinement m'emmerde. Il range les humains dans la catégorie des passifs. Le confiné, heureux ou non de l'être, est un humain qui subit. Joyeux de subir pour certains, déprimé pour d'autres, là n'est pas mon problème : le confiné, même tout excité à l'idée de repeindre pour la vingtième fois son appartement, conjugue sa vie à la voix passive.

Je ne dis pas que je n'aime pas le confinement. Je dis que le thème m'emmerde. Je n'ai pas envie, dans mon existence, de parler de ce que je subis. Oh, je subis plein de choses, comme tout le monde, mais je n'entends pas en parler. Das soll für mich kein Thema sein !

Je suis un homme d'action. Ce qui m'intéresse, chez les humains, ce sont leurs actes. Leur esprit critique, aussi. Par exemple, face à une autorité. Pour préciser encore : face à l'autorité qui nous impose le confinement. Ou des règles sanitaires à n'en plus finir, édictées par les fonctionnaires, à Berne ou dans les Cantons.

Pendant les deux mois qui viennent de s'écouler, j'ai multiplié éditos et débats sur la situation sociale, économique de notre pays. En mettant l'accent sur les solutions : comment s'en sortir, comment trouver des issues, comment réorganiser nos relations, entre nous ? Projections sur l'avenir, prises de responsabilités demandées aux interlocuteurs. Homme d'action, je m'adresse à des femmes et des hommes d'action. Peu importe que je sois d'accord ou non avec eux. Nous agitons nos méninges dans la voie de l'action. Nous conjuguons nos vies à la voix active.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • J'apprécie votre bel élan dynamique!
    Je perçois l'action comme issue d'une force de nature émissive - yang pour les Chinois - qui, pour agir en harmonie, doit être alliée à une force réceptive - yin -
    Le confinement relève d'une force très yang pour ceux qui l'imposent, avec du yin dans les assouplissements. En face, il y a la population qui peut répondre avec une réceptivité plutôt passive, qui subit (regarde les écrans pendant des heures, drogue ou se saoule), ou active qui ouvre tous ses sens aux informations concrètes ou subtiles qui viennent à lui. En les recevant, peuvent naître en lui des intuitions qui l'aideront à développer des potentiels latents et à créer son quotidien, voire un avenir qui lui corresponde mieux.

Les commentaires sont fermés.