Parlement, gouvernement : la barbichette intégale !

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 13.05.20 - 17.06h

 

Le Parlement a été bien gentil, lors de la session qui vient de se dérouler, en adoubant bien benoîtement la gestion de crise du Conseil d'Etat. Et en écoutant bien sagement les magistrats défendre - certains avec arrogance - leurs décisions "irréprochables" de ces deux derniers mois.

Quid de la dictature sanitaire qu'on a doucement, au nom du bien commun, laissé s'imposer à Genève ? Quid des directives du médecin cantonal ? Quid de la légitimité politique, derrière ces textes ? Quid de la double casquette, Police-Santé, de Mauro Poggia, concentrant sur ce dernier à peu près tous les pouvoirs de ce temps de crise ?

Toutes ces questions, il appartenait au Parlement, enfin réuni à nouveau, de les poser. La mission de contrôle de l'exécutif est un DEVOIR du Grand Conseil, pas seulement un droit.

Seulement voilà : l'extrême perversité de notre système politique, c'est la composition plurielle de l'exécutif, incluant dans le gouvernement presque toutes les forces du Parlement. A part deux : l'UDC et Ensemble à Gauche. Résultat : la BARBICHETTE intégrale ! J'épargne ton ministre, tu épargnes le mien, on boit un verre, on se tutoie, on se répartit postes et prébendes, et tout le monde est content.

Longue vie à ce système ! La consanguinité y règne. Le Perchoir y ressemble à un arbitrage de confrérie. Longue vie aux petits copains.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.