Amis Néerlandais, je vous salue !

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 21.07.20 - 15.52h

 

En 2005, je suis allé à La Haye, pour présenter un Forum spécial sur le référendum néerlandais à propos du Traité européen.

Ce fut NON, comme on sait. Comme en France, juste avant. Et je nous vois encore, à La Haye, scruter l'immense carte des Pays-Bas, région par région, commune par commune, avec des pointes de NON dans la Frise (dont j'ai enfin fait la connaissance l'an dernier, en revenant d'Allemagne du Nord, sublime région).

Eh bien nos chers médias de Suisse romande parlaient de ce NON néerlandais avec la même condescendance qu'ils affichent aujourd'hui, face à ce petit pays courageux qui a osé défier le couple franco-allemand à Bruxelles.

Et les Pays-Bas, c'est un PAYS FONDATEUR, en 1957, de la construction européenne !

Citoyen suisse, je leur adresse mon salut.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Ce qu'ils ont fait, c'est du marketing. Les citoyens de ce pays n'ont pas envie de payer. Un consensus rapide aurait été mal perçu.

    Mais il y a une donnée importante, l'Allemagne. L'Allemagne a besoin des pays du sud pour son industrie d'exportation à un moment où la guerre commerciale est engagée avec Trump. De même, la Chine, en se dévoilant comme dictature assumée, n'est plus l'eldorado. Et il y a une grande incertitude avec un gros partenaire commercial : L'Angleterre.

    Que de soucis pour les allemands. Une Allemagne qui tousse, et c'est l'Europe qui est malade.

    Les frugaux ont bien joué la montre, mais cela semblait joué d'avance. A la crise actuelle, rajouter une crise allemande, ce n'était pas raisonnable. La Suisse peut aussi souffler, elle qui commerce avec l'Allemagne.

    Pour les frugaux, mieux vaut 4 jours de suspens et revenir en héros, plutôt qu'un jour et se faire démonter.

  • Hier soir le Président français indiquait attendre septembre pour mettre dans les caisses de l'Etat 40 millions d'Euro ... pour relancer la France et qu'il attendait cette décision depuis trois ans ...

    Quant au remboursement, ses explications étaient peu claires ...

    Si mes souvenirs sont bons, lorsque Feu Jacques Chirac était devenu Président, les caisses de l'Etat étaient - paraît-il - vides ...

  • Pas pour rien que les membres de l`UE qui ne sont plus vraiment des États de droit et ou la corruption politique est institutionnalisée tiennent le gvt hollandais pour leur bete noire pour avoir osé contesté leur droit aux subventions européennes.

Les commentaires sont fermés.