L'Europe du casino et du mensonge

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 21.07.20 - 10.02h

 

Mutualiser la dette : tel est, en ce 21 juillet 2020, 63 ans après le Traité de Rome, le galvanisant objectif du projet européen. Il y a eu l'Europe du charbon et de l'acier, il y a eu l'Europe des cœurs, il y a eu (depuis trente ans) l'Europe du Marché sanctifié, voici maintenant l'Europe de la dette !

63 ans après les Pères fondateurs, voici l'Europe livrée au mensonge, au virtuel, aux croupiers. "Nous sommes tous déjà très endettés, nation par nation, mais rassurez-vous, nous allons nous endetter encore davantage. Et la nouvelle dette, bande de veinards, s'appellera Europe".

En plus de leurs impôts régionaux et nationaux, les citoyennes et citoyens des 27 auront donc, dans leur charge fiscale, à s'acquitter des intérêts (dont les taux vont très vite remonter) de la dette européenne. Parmi eux, qui ? En priorité, les classes moyennes ! Des gens honnêtes, qui bossent dur, triment toute leur vie, mais ne peuvent rien mettre de côté, parce que les tentacules des États endettés leur fauchent tout. C'est parmi ces gens-là que monte la noire colère des nations. Un jour ou l'autre, elle s'exprimera. Prochain test, grandeur nature : la France du printemps 2022. Et puis, plein d'autres, tout autour.

Cheville ouvrière de ce tour de passe-passe digne des bluffs de casino : Emmanuel Macron. On reconnaît là le grand illusionniste de la finance internationale, celle qui spécule sur les abstractions, mondialise les échanges, dilue le pouvoir des peuples et des nations au profit d'une gigantesque mathématique d'ombre.

Dans ce grand casino de prêts et d'emprunteurs, on entrevoit déjà les Staviskys, les Panamas, qui ne manqueront pas d'éclater, ici et là, sur le dos des contribuables européens mutualisés. A terme, le numéro de magicien d'aujourd'hui porte en lui les germes de l'effondrement de cette Europe-là. Les pays frugaux, ceux qui ont tant exaspéré M. Macron, et dont nos médias (notamment nos correspondants et envoyés spéciaux à Bruxelles) ont cru bon de tant se gausser, ont pris date. Cette fronde des petits contre le rouleau compresseur franco-allemand ne fait que commencer. L'Accord de l'Union porte en lui tous les ferments d'une inévitable Sécession.

 

Pascal Décaillet

 

 

 
Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • Je suis ébahie par la puissance de vos propos qui surgissent du fond de votre coeur et de votre esprit.
    Vous avez vraiment les mots d'une justesse exemplaire. J'ai retenu, entre autres :
    " spéculer sur les abstractions" ,
    " au profit d'une gigantesque mathématique d'ombre",
    " tour de passe-passe digne des bluffs de casino",
    " le grand illusionniste de la finance internationale".

    Ce qui me laisse songeuse et perplexe, c'est de constater à quel point les institutions scolaires et universitaires forment des adultes aussi éloignés de leur essence humaine, comme s'ils se sont installés dans des satellites de leurs raisons.

  • - Macron a entériné une situation : la France est un pays Clubmed.

    - L'acronyme PEFIGS est né.

    - Merkel est une fois de plus une nuisance pour les Allemands et a montré sa soumission aux idées ultralibérales.

    - Les petits pays ne peuvent que grapiller une diminution de peine, mais non changer quoique ce soit dès lors que GrossLand a décidé. Autant dire que l'argumentation de ceux pour qui la Suisse aurait plus d' influence si elle était membre de l'UE tombe à l'eau.

    - Ne pas mettre fin aux accords de libre circulation ce n'est pas rejoindre l'UE.

  • Le "pouvoir profond" a déjà laissé tomber l'URSS (dissolution : 8 décembre 1991) au profit de la plus "efficace" UE (traité de Maastricht : 7 février 1992, soit 2 mois après) dont les objectifs sont les mêmes : une étape vers le monde unique (communiste), le gouvernement mondial, que Soros d'ailleurs se verrait bien diriger (http://www.businessjeunemagazine.com/2018/07/george-soros-je-dirigerai-un.html). Le pouvoir profond (JFK lui-même a mis en garde le monde qu'une gigantesque conspiration de l'ombre était en route, voir youtube) est donc prêt à tout, à faire crever les 3/4 des gens s'il le faut, pour atteindre ses objectifs messianiques. Avec l'effarant blocaque de l'économie mondiale et ses conséquences cataclysmiques (endettement insensé notamment), force est de constater qu'il touche au but.

  • Le mot "casino"est juste. Du "qui-perd-gagne". Les joueurs sont aussi les croupiers, Le casino n'a plus rein en caisse mais continue de vendre des lingots en plastique à ses habitués.
    Les générations futures devront payer la facure.

  • "- Ne pas mettre fin aux accords de libre circulation ce n'est pas rejoindre l'UE." (CEDH)


    Cher-ère-x CEDH,

    J'ai toujours eu de la peine à apprécier les subtilités des doubles négations. Mais votre propos m'intéresse, m'intrigue et m'interroge kolossalement.

    Dites moi, M-me-mx CEDH, ou enlevez moi d'un doute ...

    Est-ce que selon vous l'on peut dire alors que:

    - Mettre fin aux accords de libre circulation, reviens alors à rejoindre l'UE ?

    ... ou ...

    - Rejoindre l'UE, reviens à mettre fin aux accords de libre circulation, puisque que de toutes les façons, y'aurait plus besoin d'accord, puisque si la Suisse rejoins l'UE, c'est ne de toutes les façons plus les suisse qui décident de *qui* a le droit de "circuler" et qui n'a pas le droit de "circuler" en Suisse ?

    J'ai aussi une question subsidiaire, est-ce qu'il existe une CSDH, pour que les lois suisses restent bien en Suisse, et remplir ce vide juridique que les lois de l'UE entendent remplir, ou est-ce que la CEDH a déjà définitivement corrompu les juges et les législateurs suisses pour qu'ils ne se donnent même plus la peine de produires des lois suisses concurrentes à celles de l'UE sur lesquelles la CEDH se permet de juger la Suisse et les suisses en Suisse ?

    Parce qu'alors il serait temps d'affirmer la suprématie des suisses en Suisse, aussi en matière des droits de l'homme suisse, en Suisse, et de renouer avec des bonnes vieilles traditions anglaises d'annulation de marriage

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Acte_de_supr%C3%A9matie

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Boleyn

    N'est-il pas ?

Les commentaires sont fermés.