Alors, allons-y pour le peuple !

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 22.07.20 - 22.46h

 

La Suisse doit mettre fin à la libre circulation multilatérale. Et passer, en fonction de ses besoins, des accords sectoriels avec les pays qu'elle souhaite avoir pour partenaires. Sur la base de quotas, de contingents. En tenant le couteau par le manche. Et en faisant systématiquement ratifier par le peuple, entendez le suffrage universel, chacun des accords signés, pays par pays.

Reprendre le contrôle de la politique migratoire exige cette quadruple posture : fin du multilatéralisme, accords avec des pays choisis, détermination souveraine des flux, décision du corps des citoyennes et citoyens sur chaque accord.

La Suisse est une démocratie. Ce sont les citoyens qui décident. Pas les hauts-fonctionnaires à Berne. Ni le patronat. Ni les syndicats. Ni les partis politiques. Ni les groupes de pression. Ni les professeurs de droit. Ni les corps intermédiaires.

La démocratie, c'est le pouvoir au peuple. Alors, osons ! Allons-y pour le peuple !

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • Il serait intéressant d'avoir des statistiques sur les populations migrantes : quelle proportion représente un apport positif, c-à-d un gain par des personnes qui travaillent et contribuent à la société (impôts, AVS etc); quelle proportion contribue en coulisses (personnel domestique et dans la restauration) sans payer d'impôts ni AVS; enfin quelle est la proportion qui représente un coût pour la société (délinquants et criminels).

    On nous dit que nous avons besoin de migration pour faire tourner l'économie et financer l'AVS, mais ce calcul fonctionne-t-il vraiment ou la situation actuelle est-elle en train de nous entraîner au fond d'un gouffre ?

  • Monsieur Decaillet,

    Je ne suis pas connu pour être très favorable à l'organisation internationale qui nous encercle. Cependant lorque vous écrivez :

    "Et passer, en fonction de ses besoins, des accords sectoriels avec les pays qu'elle souhaite avoir pour partenaires. Sur la base de quotas, de contingents. "

    Je me demande avec quels pays la Suisse passerait de tels accords ?

    Meilleures salutations.

  • Très juste.

  • Mr Decaillet,

    Je vous félicite pour votre prise de position bien marquée sur le sujet ( tabou ) de l'immigration. C'est très courageux et risqué, pour un homme en vue tel que vous.
    Nous allons assister à la répétition des campagnes médiatique massives de nos médias de monopole qui vont nous menacer des pires représailles en cas de vote positif.

    J'espère que votre voix pourra se faire entendre au bon moment.

    Le crise du virus nous montre que le monde réel, c'est celui du chacun pour soi, quand les enjeux sont important.

    Il faut aussi se débarrasser de cette clause guillotine, infâme contrat qui nous lie pour le futur, sorte de blanc-seing paralysant.

    Continuez et bon courage,


    P. Haubrechts

Les commentaires sont fermés.