Inquisition Verte

Imprimer

 

Sur le vif - Samedi 12.09.20 - 10.59h

 

Les Maires écologistes cuvée 2020, en France, censeurs et moralistes, sont en train de dévoiler le vrai visage d'une idéologie de la totalité. Elle ne revêt les apparences de la douceur que pour mieux corseter, régenter, étiqueter, condamner.

Une Congrégation pour la doctrine de la foi. Avec ses clercs, ses inquisiteurs, ses dénonciations, ses mises à l'index.

Nouvelle génération, particulièrement teigneuse. Persuadée que le nouvel ordre du monde commence avec elle. On n'est pas loin du messianisme religieux.

Le même phénomène nous attend en Suisse, là où il ne s'est pas déjà produit. Il se murmure qu'il ne serait pas totalement absent, depuis deux ans, du Grand Conseil genevois.

Mais il s'agit sans doute d'un conte. Comme au temps de nos Vertes années.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 10 commentaires

Commentaires

  • Préoccupation légitime depuis la fin des années 70, l'écologie est effectivement devenue un messianisme avec tout ce que ça implique d'illuminés, d'intolérants et de petits chefs dogmatiques prompts à allumer les bûchers virtuels pour brûler ceux qui doutent du bien fondé de leur croisade. Si je reste convaincu que tous les partis politiques devraient avoir un organisme ou un bureau réfléchissant aux questions écologiques, je n'ai jamais donné ma voix à un parti vert car la vision du monde et le projet de société des politiciens écologistes sont imprécis. Pour faire court, leur programme manque d'épaisseur réaliste et de vista transcendante.

  • Les Khmers Verts français ont eu, il y a quelques années, un élu(Noël Mamère) qui arrivait à l'assemblée nationale en vélo sorti 100 mètres avant son but final du coffre de sa bagnole !! Les Khmers Verts ne changeront jamais, ils prônent certaines idées mais ne les appliquent pas à leurs membres ! Des faux-culs comme chez nous qui nous prouvent régulièrement leurs stupidités. A Genève le Khmer Vert Hodgers avait été responsable de la sécurité lors de la manif contre le G8 d'Evian avec un résultat exemplaire : 20 millions de dégâts dans notre ville grâce à son expérience de chef de la sécurité des manifestants ! Un bel exemple d'efficacité professionnelle pour un entrepreneur qui a créer une société de livraison de CD en vélo avec 1 seul employé, lui !!! Lamentable !!

  • En France l'écologie a 2 faces, Nicolas Hulot et de l'autre, certain de ces nouveaux maires issus de la gauche radicale bobo qui prônent un fascisme rouge-vert : Censure de l'Art parce que raciste,(...). Censure de mots. etc..
    Ils sont plus anti-bourgeois, anti-mâle blanc, anti-système qu'écolo.

    C'est le défi des écologistes français. La gauche radicale qui a prit le train écologiste fera perdre ce mouvement aux présidentielles. Ceci pour le bonheur du PS, qui peut encore espérer que ce PS, puisse devenir le refuge de votants écologistes horrifiés par le totalitarisme.

    A gauche, il y a un sacré souci avec ce mouvement radicale venu des US. Il affaiblit la gauche qui croit que ce radicalisme professé redonnera des couleurs à un mouvement en pertes d'influences philosophiques.

    Face à ces nouveaux maires, c'est l'écologie, par sa politisation, qui est perdante.
    L'écologie doit être "populaire", pas bobo ou marxiste.

  • Excellent article punchy court,d'actu, synthétique M Decaillet .

    Pour l'anecdote, l'actuel maire de Grenoble, Eric Piolle ,vert avait hyper stigmatisé le Tour de France en arrivant à la mairie. Mais ensuite il mettait de l'eau dans son vin et aurait finalement bien aimé fêter le centenaire du maillot jaune donné pour la première fois à ...Grenoble un 19 juillet 1919.

    Refus catégorique de l'organisateur ASO qui avait été vilipendé par ce nouveau maire vert et gardait mémoire de cette position publique médiatisée stigmatisante contre la course cycliste.

    Comme que ce que l'on voit actuellement et que vous dénoncez comme une Inquisition toute en morgue, bêtise ( l'arbre mort...) et suffisance: du grand n'importe quoi ! Belle journée!

    Sylvie


    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/tour-france-il-y-100-ans-premier-maillot-jaune-etait-remis-grenoble-1701548.html

  • Dommage qu'on ne puisse réagir directement sur commentaire. Gédéon ne semble pas réaliser qu'il dessert sa cause avec ses approximations.
    Le G8 d'Evian a été géré, à mon avis de manière exemplaire, par Micheline Spoerri qui en a fait les frais.
    https://www.rts.ch/info/regions/geneve/4948895-il-y-a-dix-ans-les-emeutes-liees-au-g8-secouaient-geneve.html
    Sur Hodgers je m'abstiens, tant je suis conscient de mes aprioris sur le bonhomme. Faut dire que mon expérience personnelle à contribué à me décourager sur la chose politique.

  • Bonsoir,
    Effectivement, certains écologistes vont trop loin. Mais il se trouve qu'une partie des Verts français s'inquiète de la dérive de ces maires trop radicaux.
    C. Demierre

  • Comme l'écrit Motus, les questions écologiques sont effectivement l'affaire de tous les citoyens soucieux de l'avenir, une affaire populaire. Pourtant on associe encore l'écologie à la gauche, voire à l'ultra-gauche qui sait pratiquer l'entrisme chez les écolos. (Ils savent aussi habilement communiquer.) Aussi je suis heureusement surpris de lire et d'entendre depuis quelques saisons des esprits souverainistes affirmer qu'il ne faut pas laisser le terrain écologique aux "antifa" et autres mutins de Panurge. Traiter les problèmes environnementaux liés à l'activité humaine n'est pas incompatible avec les notions d'entreprise et de progrès. (Je reste un irrécupérable vieux boomer imprégné des idées de progrès et de mieux-être général.)

  • Dans le dernier billet posté sur son blog, billet intitulé “L’Histoire au pilori du passé”:

    https://deboutsurlesoleil.blog.tdg.ch/archive/2020/09/10/l-histoire-au-pilori-du-passe-308938.html

    Monsieur Oliver Perroux s’en prend à Monsieur Décaillet, car ce dernier a osé affirmer qu’au lieu de la vraie Histoire (qui dérange la pensée unique!) on en enseigne désormais la morale bienpensante dans nos écoles:

    https://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2020/09/11/le-marbre-pas-la-melasse-308971.html

    Il se trouve que Monsieur Décaillet a entièrement raison. Monsieur Perroux après avoir répondu à mon premier post en toute mauvaise foi, a visiblement décidé de ne pas poster ma réponse qui de toute évidence le dérange.

    Je permets donc de la poster sur votre blog:

    @ Olivier Perroux

    Vous nous dites:

    "si vous observez l'actuelle mode la cancel culture, vous y trouverez très peu d'historiens qui réclament le déboulonnage de statues. Tous militent pour une meilleure prise en compte du passé, quel qu'il ait pu être."

    Et encore:

    “Concernant la traite, je serai intéressé à connaître les écrits d'historiens qui sous-estiment les traites.”

    Je n'ai jamais affirmé que les historiens ne connaissaient pas le sujet des différentes traites ou sous-estimaient la traite intra-africaine et la traite arabo-musulmane dans leurs écrits.

    Bref, vous détournez le sujet et déformez mes propos.

    Comme vous le savez pertinemment, ce dont parle Pascal Décaillet ce ne sont pas des connaissances des historiens, mais de la manière biaisée dont une majorité d’entre eux transmettent leurs connaissances, comme le font en particulier les enseignants d’histoire du cycle et du collège qui, durant leurs cours, pour des raisons idéologiques, donnent souvent un vision mensongère de la réalité sur de nombreux sujets dont le diverses traites.

    Je sais parfaitement de quoi je parle, car mes enfants étudient dans deux établissements différents et quand ce sujet a été abordé, les enseignants en question se sont toujours bien gardés de mentionner la traite intra-africaine et la traite arabo-musulmane. Ce ne serait pas politiquement correct de le faire, n’est-ce pas!

    Le sujet n’est donc pas de savoir si les historiens nient ou non l’existence des traites intra-africaine et arabo-musulmane, mais de voir comment ce derniers transmettent leurs connaissances des trois traites à leurs étudiants et également au grand public.

    Pour le constater, il n’y a pas de meilleur exemple qu’une émission grand public comme, par exemple, Infrarouge:

    https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/11402095-films-rues-statues-le-grand-deboulonnage.html

    Dans cette émission, l’historien de service, l’archéologue, la militante pro-déboulonnage et le journaliste qui est censé avoir fait des recherches sur le sujet se sont aussi bien gardés de mentionner ne serait-ce que l’existence de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane, qui pourtant ont fait beaucoup plus de victimes que la traite transatlantique. Ce n’est pas en mentant par omission qu’on écrit l’histoire.

    De plus, dans cette émission, l’historien invité était, comme par hasard, bel et bien pour les déboulonnages en tout genre, raison pour laquelle il avait été selectionné par la RTS.

    Quant à tous les autres historiens qui selon vous y sont opposés, comment se fait-il donc qu’ils restent toujours si silencieux à ce sujet et qu’on ne les entende jamais ni s’opposer aux déboulonnages, ni parler de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane dans les médias (du moins en Suisse Romande)?

    Pouvez-vous me citer un historien qui dans les médias écrits de Romandie ou dans une émission de la RTS ait parlé des horreurs de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane?

    De plus cette attitude biaisée des médias et d’une majorité d’enseignants est bien connue et cela va même beaucoup plus loin:

    Des chaînes aussi renommées que la BBC en arrivent à maquiller l’histoire et à nous pondre des documentaires pour les enfants de 7 à 11 ans sur l’histoire de l’Angleterre dans lesquels on nous montre, par exemple, qu’il pouvait y avoir un forgeron noir dans un tribu celte ou un guerrier noir dans une tribu picte! Le voici:

    https://www.youtube.com/watch?v=zpDnTYYXXAY

    Le Celtes et les Pictes noirs n’ont jamais existé! Ce n’est pas du tout raciste de le dire, c’est tout simplement un fait historique.

    Bref, ce documentaire historique destiné aux enfants illustre parfaitement la tendance actuelle de réécriture de l’histoire à la sauce bienpensante qui devient en fait de la pure propagande.

    Et c’est de cette dérive dont parle Pascal Décaillet avec raison!

    Vous pouvez-bien vous moquez du fait que je renvoie les lecteurs à des liens de Wikipédia. Si je l’ai fait c'est tout simplement parce que c'est ce qu’il y a de plus accessible et de plus pratique pour le grand public. Quant aux auteurs que vous me citez, vous vous méprenez si vous imaginez que je ne les connais pas. Soit dit en passant, rédiger un article sur Wikipédia n'a absolument rien d'un exploit et j’en ai probablement rédiger plus que vous, mais dans des revues scientifiques, car, voyez-vous, il se trouve que je suis non seulement historien mais aussi linguiste.

    Bien à vous

  • M. Jenny prétend que Mme. Spoerri a très bien géré cette manif contre le G8 ! Il est vrai qu'en étant enfermée dans son bureau elle avait une vue d'ensemble sur les problèmes !! Les commerçants, dont je faisait partie, qui ont subit des vols, bris de vitrines, mise a feu de leur outils de travail, etc. apprécieront ! Hodgers était responsable de la sécurité organisée par les casseurs-manifestants-voleurs. Il dépendait des organisateurs de cette saloperie dont faisait également partie Pagani, Decarro, De Marcellus, Ducommun, Beer et cette sinistre troupe se pavanait en tête de la manif. Les flics voulaient contrôler les papiers des manifestants bloqués sur le pont du Mt.-Blanc mais Beer a interdit ce contrôle alors que Spoerri était tranquillement enfermée dans son bureau sous bonne garde !! M. Jenny il faut revoir vos notes, moi, j'ai perdu du pognon avec cette connerie !

  • Dans l'éditorial de La Revue des Deux Mondes, Valérie Toranian écrit :
    "Dans le projet écolo radical, l’ennemi est la tradition, le juge de paix le bilan carbone, la norme l’écriture inclusive élitiste. Il s’agit de fonder une nouvelle ère. Le grand soir (sans éclairage) est enfin arrivé. Pas de pitié pour l’ancien régime et ses odieux symboles."
    Les maires écolos français - mais leurs collègues suisses les serrent de près, hélas - sont les précieux ridicules !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel