Le social ! Pas le sociétâââl !

Imprimer

 
Sur le vif - Dimanche 11.10.20 - 10.57h
 
 
L'hôtellerie genevoise n'est déjà plus que l'ombre de ce qu'elle fut. Dans ce secteur, comme dans la restauration, le commerce de détail, et tant d'autres, des milliers d'emplois vont disparaître à Genève ces prochains mois.
 
Des familles entières vont se retrouver sur le carreau. Par effet induit, les fournisseurs des commerçants en faillite, et les familles des fournisseurs, vont se se retrouver paupérisées, comme jamais depuis la guerre.
 
Une seule priorité à Genève : sauver l'économie ! Tout le reste vient derrière. Il appartient aux autorités, aux politiques, à nous citoyennes et citoyens, mais aussi à tous ceux qui, par leur diffusion, portent une parole publique, de s'engager pour le salut du canton.
 
S'engager, c'est pratiquer une hiérarchie des sujets qui soit responsable, concernante, en phase avec la souffrance des gens. Et non lunaire.
 
Laissons aux bobos les questions sociétâââles. Et nous, hommes et femmes responsables, empoignons avec ardeur les vraies urgences. Qui sont sociales. Oui, simplement sociales.
 
 
Pascal Décaillet
 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 25 commentaires

Commentaires

  • M. Décaillet,

    Sauver l'économie. Bien sûr. Mais alors pourquoi vous opposez-vous, par principe et non dans les modalités, aux mesures envisagées par Poggia ?

    Elles ont le mérite de ne pas nuire à l'économie.

    Elles agissent où il est nécessaire d'agir puisque c'est là qu'il y a transmission. On peut en attendre un ralentissement des contaminations et la possibilité d'être exposé aux drastiques mesures fédérales.

    Le contrôle de l'épidémie est un préalable impératif au fonctionnement de l'économie.

    Un peu de sens civique, non de bleu !

  • "Laissons aux bobos les questions sociétâââles."
    D'accord à 10000 %.

  • L'agit prop de CEDH:

    Il fait chorus avec les propos anti immigration, même excessifs. Il préconise même une politique impitoyable envers les sans papiers. Mais à condition que cela soit fait sans souveraineté de la Suisse. Il prétend que c'est possible dans le cadre des textes supranationaux qui nous ligotent.

    CEDH est un internationaliste, mais de droite. Il s'est donné pour mission de garder les mécontents à tendance poujadiste xénophobe, dans le cadre du multilatéralisme, et dans l'esprit CEDH.Il joue le serre file du mondialisme, sur le flanc droit.

    Sur un point il est fanatique. Il est à 100% pour la restriction de la liberté, l'état d'urgence, la dictature sanitaire. Et pour ça il emploie les grands mots: "sens civique", il entretient la peur avec constance. Il prétend que si on cesse tous ces abus de pouvoir et toutes ces brimades il va y avoir u ne hécatombe...

    Ha ! ha ! ha ! Laissez nous rire.

    CEDH on a compris votre technique d'enfumage. Vous appliquez le principe: il ne faut jamais laisser perdre une bonne crise. Vous avez raison là dessus. Mais vous l'appliquez à votre manière au profit de votre agenda mondialiste. La seule chose qui vous intéresse c'est la mort des souverainetés, le gouvernement mondial en fin de compte.

  • Monsieur Décaillet,

    J'aurais peut être dû préciser que cette mesure, qui est indispensable à l'économie, a aussi pour effet de permettre de prodiguer des soins individualisés (pour utiliser les termes du Professeur Pugin à la tête des soins intensifs du cantonal genevois) et ainsi de pouvoir diminuer le taux de mortalité. Cela même si certains exploitants tremblent devant cette éventualité.

    Je pars bien évidemment du principe que vous n'êtes pas prêt à sacrifier 1 % de la population suisse, soit à accepter la mort rapide de 85'000 personnes, pour ne pas avoir à fermer les maisons closes.

    Enfin, parmi les mesures économiques qu'il y a lieu de prendre, il y a des mesures de lutte contre le chômage. Il faut s'inspirer en tout humanité de la politique relative aux Gastarbeiter que la Suisse avait pratiqué suite au premier choc pétrolier. Nul européen n'a le droit inconditionnel de résider en Suisse et ces conditions doivent et devront être vérifiées scupuleusement, nul extra-européen n'a un pareil droit inconditionnel, et aussi nul "sans-papier", délinquant au terme d'un vote populaire suisse, aussi, étant précisé que tout employeur de "sans-papier" doit être sanctionné.

    Ces mesures seront indispensables et devront et pourront avoir lieu dans le cadre des traités existant, voulus par le peuple suisse, et voués à perdurer quelques années à en croire les propos de Blocher.

    Evidemment, il faut tenir compte de la longueur du séjour et de l'intégration de ces personnes. Que l'on pense à l'infirmière iranienne dont on attend avec impatience qu'elle devienne, espérons en 2021 déjà, citoyenne suisse grâce à M. Poggia.

  • 2088 décès en Suisse à ce jour selon le site coronavirus. Politologue.com . On est loin de l'enfumage de CEDH avec ces ses prévisions de 85'000 décès.
    Pour qui roule cet individu? Nous avons l'impression d'entendre le criminel Neil Ferguson de sinistre mémoire qui est la cause de la disparition du cheptel de bovins britanniques.

  • CEDH, merci de donner les preuves que si on arrête tous ces abus de pouvoir, ces brimades et toutes ces restrictions des libertés et intrusions dans l'intimité des gens, on aura 85'000 morts?

    C'est une fake news pure et simple !

    Quel culot de mentir effrontément comme ça!

    Il faut au contraire laisser les gens vivre, c'est à dire laisser le virus circuler, les gens l'attraper, se soigner, guérir, petit à petit l'ensemble de la population s'immuniser et, bien entendu, l'économie revivre.

    De toute façon on n'a pas le choix. C'est ça ou la dépression économique pire que celle de 1929, et les fantômes d'Oltramare et Nicole qui reviendront. Visiblement c'est ça le but que vous recherchez CEDH.

    CEDH, on n'accepte plus la dictature bien pensante basée sur le mensonge, la fake news et l'entretien de la peur, dont vous vous rendez complice !

  • @ Vuillomenet

    Où ai-je fais une telle prévision ? J'ai simplement rappelé que je pensais que M. Décaillet n'était pas favorable à 85'000 morts, contrairement à un blogueur qui est prêt à accepter ce nombre de décès dans le cadre de la solution qu'il préconise.

    Quelle létalité à votre avis en cas de soins optimum ? En l'absence de tels soins ?

  • Tout à fait d'accord avec G. Vuilliomenet quand il parle du ''criminel Neil Ferguson de sinistre mémoire, qui est la cause de la disparition du cheptel de bovins britanniques''.

    Il n'est d'ailleurs pas responsable que de la disparition du cheptel bovin, il est coupable aussi et surtout d'avoir influencé les gouvernements britannique, français, et suisse, qui l'ont suivi au point de ruiner les économies de leurs pays par une politique criminelle de confinement et un refus non moins criminel de soigner les malades par une thérapie connue et efficace.

    Et le pire, c'est que lui-même ne croyait pas du tout à ses propres mensonges sur la dangerosité du virus, mensonges qui causaient un tort incalculable à des millions de pauvres gens. Il n'y croyait tellement pas, que lui-même dans son propre comportement privé se moquait éperdument des précautions excessives qu'il prétendait imposer aux gens ordinaires en les menaçant de mort.

    Car priver les gens de liberté au nom d'une épidémie mensongèrement présentée comme la nouvelle peste noire, ou le choléra, pas moins, c'est une menace de mort collective faite sur un peuple entier, et relayée par les médias de propagande, ce qui est également criminel. Ce sont des crimes d'état.

    Interrompre (sur ordre de qui ?) la nouvelle étude Discovery au moment où elle commençait à démontrer l'efficacité de l'hydroxychloroquine, c'est criminel au plus haut degré, et on devrait enquêter pour identifier les instigateurs et les coupables de ce crime là.

    Le criminel Ferguson a du démissioner honteusement, mais il aurait mérité un procès public et une condamnation exemplaire.

    Et qui se rend coupable de faire circuler des fake news un peu partout, même sur ce blog ?

    Sur ce blog, quelqu'un a osé affirmer que si on cessait tous ces abus de pouvoir scandaleux et décisions anti-économiques inombrables qui plongent des milliers de familles dans la pauvreté et le désespoir, on aurait 85'000 morts en Suisse.

    Sic! ceci a été proféré, ici, en toutes lettres et noir sur blanc. Plusieurs fois même.

    Mis en demeure de prouver son affirmation insensée, l'intéressé s'est dégonflé. Silence radio.

    Evidemment, il est impossible de démontrer une fake news pareille.

    On nous prend vraiment pour des cons

  • Tout de suite, pour que ceux qui seraient impressionnés par la fake news sur les 85'000 morts qu'ont aurait en Suisse si l'on traitait les malades avec l'hydroxychloroquine, je recommande à chacun de visionner l'interview suivante du professeur Raoult.

    https://www.youtube.com/watch?v=HquG5Pk1Z3E&feature=emb_title

    La vérité, c'est que si on avait traité les gens avec ce médicament on aurait pu éviter la plupart des quelques 2'000 morts que nous déplorons en Suisse. Et on aurait pu éviter 25'000 morts inutiles à Paris qui ont été dues au refuse de soigner avec l'HCQ.

    Ceci a été démontré par le professeur Péronne dans son livre et personne n'a osé l'attaquer pour cette affirmation.

    Les fake news et l'entretien de la peur ça suffit!

    Concernant le sujet hydroxychloroquine le prof Raoult en parle à partir de la 20ème minute.

    https://www.youtube.com/watch?v=HquG5Pk1Z3E&feature=emb_title

  • @ Vuilliomenet

    J'ai retrouvé l'identité du blogueur. En effet, le dimanche 04 octobre 2020 à 18h02, j'ai écrit :

    "Selon Longeole, il suffit de laisser prospérer un virus devenu plus inoffensif, d'inonder de chloroquine les genevois, de faire comme si tout allait bien et de laisser 1 % de la population ne jamais en guérir.

    ..(..)..

    Pour en revenir au fond, Longeole veut sacrifier 1 % de la population, soit 5'000 genevois ou 86'000 suisses. Est-ce admissible que de mépriser la vie de 86'000 habitants de Suisse ?

    ..(..)..

    Quels sont les intérêts de Longeole dans le monde de la nuit et de l'alcool ? Dans le monde funéraire ? Est-ce pure égoïsme de celui qui a été atteint et se sens fort et immunisé ?"

    Depuis plus de 8 jours, il ne peut s'empêcher de me prendre systématiquement à partie. Vous pensez bien qu'il aurait protesté depuis lors si tel n'était pas le cas et que je l'avais mal lu !

  • @ Tous

    Je me dois de partir en un lieu moins infecté que Genève et vous laisse donc avec le multi-pseudo.

    Il aura d'ailleurs, sous peu, de quoi vous renfiler une argumentation erronnée en se fondant sur un argument, tordu sur mesure par je ne sais qui, et repris par l'apôtre genevois de la sciences molle du covid-19,

    N'oubliez toutefois pas :

    1) Que le nombre de morts indiqués par l'OMS est sous-estimé car de nombreux pays sous-estiment, faute de moyen ou volontairement, le nombre de décès comme cela a été démontré aux USA ou au Brésil.

    2) Le peuple genevois est plus âgé que la population mondiale et de ce fait meure plus du covid-19 que la population mondiale. Que cela soit aussi lié à des comorbidités n'y change rien, ce sont des morts.

    3) Si l'espérance de vie est de peu plus que 80 ans c'est à la naissance, alors qu'à 80 ans elle est de 10 ans (pour les femmes).

    Commentaire médical romand :

    "Dans la première publication, les auteurs montrent que l’ensemble des données à disposition ne laisse paraître aucun indice d’effet favorable de l’hydroxychloroquine sur la mortalité du COVID. En association avec l’azithromycine, elle augmente la mortalité.

    Dans la situation actuelle, ces données ne convaincront que ceux qui se laissent guider par la méthode scientifique, mais non tous les conspirationnistes, les sceptiques, les docteurs Noitall de tous poil, qui savent et sont persuadés qu’on leur ment, que le discrédit de la chloroquine est un complot de l’industrie pharmaceutique, des médecins, et en particulier de cette race de vipères de virologues qui sont corrompus et payés par je ne sais qui."

  • L'enfumage continue !

    CEDH maintient contre toute vraisemblance et sans le moindre élément de preuve que 85'000 ou 86'000 personnes doivent mourir en Suisse si on accepte enfin de cesser les mesures dictatoriales et d'autoriser le traitement à l'hydroxychloroquine et azithromyicine qui a fait des preuves.

    Il a fait ses preuves à Marseille, et dans de nombreux pays du monde, qui, contrairement à la Suisse ne sont pas sous la coupe du lobby pharma.

    C'est de la fumisterie. C'est le contraire qui est vrai. Ce traitement appliqué au stade précoce stoppera net l'épidémie de grippe corona qui est le dernier soupir d'une épidémie assez sérieuse, qui a sévi au début de l'année et qui est en train de mourir doucement. (Il n'y a plus de morts).

    CEDH vous n'êtes pas crédible. Vous êtes ridicule avec vos imprécations. Vous êtes même dangereux car vous continuez à entretenir la peur, ce qui plombe l'économie.

  • "J'ai retrouvé l'identité du blogueur. En effet, le dimanche 04 octobre 2020 à 18h02, j'ai écrit :..."

    Un lien, car on peut faire dire ce que l'on veut à un tel extrait. Vu que vous avez des contradicteurs qui doutent de votre bonne foi, il serait bien de fournir le bon lien qui permettrait de savoir pourquoi et sur quelle base JL a tenu ces propos. Tout le monde connait la chanson de l'extrait sorti de son contexte.

  • @ CEDH nous prend pour des cons alias Longeole

    Marrant ce petit jeu de pseudo. Un peu lâche et manipulateur.

    Comme cela on aura compris que vous n'assumez pas VOS écrits et VOS pronostics, que je me suis contenté de reprendre. C'est tout.

    IL FAUT ASSUMER LONGEOLE.

    Moins de morts car certaines mesures de protection fonctionnent.

    Cependant, deux personnes ont quitté les soins intensifs du mauvais côtés ce dernier week-end. Mes condoléances et respects aux familles.

  • Voici ce qu'a écrit JL le 4.10 sur le billet intitulé "Alors, combattons ! Alors, vivons !"

    " "Il faudrait commencer par dénoncer les criminels qui ont interdit de soigner les gens par le seul médicament connu et efficace. Et il faudrait encourager ce traitement (chloroquine) au grand dam du lobby pharma qui a acheté toute le classe politique de notre beau pays. Grâce à ça on laisserait le virus se répandre (il a muté, il n'est plus dangereux). Les gens s'infecteraient, se soigneraient comme de la grippe et guériraient dans 99% des cas. Et la vie reprendrait. "

    Pour quelqu'un qui se prétend amoureux des maths, j'ai un peu des doutes sur l'interprétation de texte ci-dessus. Ce n'est pas les 100% de la population qui serait atteint de la maladie, mais ce sont les 99% des gens qui l'auraient attrapé qui guériraient. Ce qui est loin d'affirmer que JL se tape du décès de 1% de la population (genevoise ou suisse) comme vous le laissez entendre de manière mesquine.

    J'écoutais hier une interview du Pr Toussaint sur Sud Radio, il parle justement de cette immunité collective à laquelle il semble croire. D'ailleurs, si cette immunité est impossible, le vaccin devrait être inutile également.

    https://youtu.be/DH164L42m3c

    D'autre part, je répond ici au lieu de le faire sur le blog de Toto Thévoz, on nous annonce depuis le mois de mai 2020 une seconde vague. Qui dit seconde vague dit qu'il faut s'y préparer, donc augmenter le nombre de lits aussi bien en unités de soin, en soins intermédiaires et soins intensifs. J'ose espérer que les HUG s'y sont préparés et ont formé des médecins et des infirmiers pour y faire face. Nous connaissons mieux cette maladie aujourd'hui qu'au mois de mars 2020.

  • @ G. Vuilliomenet

    Merci d'avoir retrouvé les écrits de Longeole et de confirmer à peu près ce que j'en avais compris.

    Vous écrivez : "Ce n'est pas les 100% de la population qui serait atteint de la maladie, mais ce sont les 99% des gens qui l'auraient attrapé qui guériraient. Ce qui est loin d'affirmer que JL se tape du décès de 1% de la population."

    Si l'on supprime toutes les mesures barrières la covid se propagera jusqu'au fin fond des EMS.
    Et en admettant qu'une immunité grégaire surgisse, cela conduit tout de même à 70 % des gens atteints et 1 % des 70 % qui décèdent, soit 0.7 % des habitants de la Suisse, c'est-à-dire 59'500 décès. Et si vous souteniez que l'immunité grégaire surgissait à 50 %, cela conduirait toujours à 42'500 morts.

    85'000 ou 59'500 ou 42'500, peu importe. C'est monstrueux.

    Je vous remercie d'avoir retrouvé le texte fondateur de John Longeole.

  • @ G.Vuilliomenet

    - "D'ailleurs, si cette immunité est impossible, le vaccin devrait être inutile également."

    Cela me semble malheureusement être possible et les résultats de Raoult sur les variants du sars-cov-2 vont dans ce sens. Cependant, il n'est peut-être pas impossible qu'un type d'anticorps et un vaccin puisse atteindre tout les variants. En tout les cas, cela laisse à penser que les vaccins en cours de recherche pourraient offrir une protection insuffisante.

    Va t'on vers la situation du vaccin contre la grippe : nouveau vaccin chaque année ? Ou alors en direction du Sida : pas de vaccin. Faut-il souhaiter la réussite de la pharma, qui y gagnerait quelque chose (en tout cas les gagnants de la courses), ou son échec, pour la punir et demeurer sans vaccin ? (et là Longeole débarque et s'exprime sur la pharma et mes liens fantasmés avec la pharma et ... bref ses obsessions).

  • @ G.Vuillomenet

    Je doute que l'on ne se retrouve pas dans une situation proche de celle du printemps si le nombre de cas devait connaître une forte croissance car il faudrait alors faire appel à du personnel qui n'est pas spécialisé en soins intensifs médicaux, que cela soit pour les médecins, pour les infirmières et toutes les autres personnes impliquées.

    En effet, avant le covid-19, il y avait 30 lits aux soins intensifs, pendant le covid on a équipé 120 ou 130 lits. Pour ce faire on a arrêté le fonctionnement normal de l'hôpital et fait appel au personnel ainsi libéré, qui fut fort dévoué.

    Je salue ici Hela, notre future concitoyenne et infirmière qui s'est aussi impliquée volontairement et remercie Poggia pour son intervention. Et je m'offusque de ce que l'on ne tienne pas compte de l'intérêt public à respecter ces personnes en ne veillant pas à sur-remplir l'hôpital. Et là mon admiration et ma rage sont profondes.

    Si j'ai rappelé cela, c'est qu'on ne peut pas multiplier le personnel spécialisé par quatre en si peu de temps. Avec pour conséquence une perte de l'individualisation du traitement, qui selon le Prof. Pugin est très importante dans la qualité des soins et est un facteur important de la baisse de mortalité. Trop de patient covid-19 c'est donc une augmentation de la létalité.

    Je ne supporte pas le mépris du personnel et le mépris des personnes atteintes de covid-19 que reflète le fait vouloir festoyer et ainsi d'augmenter la propagation du virus et de risquer une surcharge de l'hôpital.

  • Je vous voudrais rappeler au chichiteux CEDH qu'ici c'est l'Internet. On a le droit de prendre un pseudo et même d'en changer, autant qu'on veut. De toute façon chez Décaillet, on commence à se connaître. C'est devenu un jeu entre nous.

    Bon, ceci dit, chacun aura constaté que comme à son habitude CEDH esquive.

    Je lui ai demandé de documenter son assertion sur les 85'000 ou 86'000 morts qu'il nous promet si on arrête les conneries. Il est bien entendu incapable de prouver un mensonge aussi grossier qu'il doit regretter d'avoir lancé inconsidérément. Alors il esquive, il ironise, après avoir tenté une interprétation psychologique et s'être apitoyé sur ma "souffrance" (touchante sollicitude), maintenant il me taquine gentiment, sans me rentrer vraiment dans le cadre car il sait qu'il n'aura pas le dessus dans cette discussion. Il m'appelle multi pseudo, il me fait une petite leçon de morale comme si lui il ne se cachait pas derrière un pseudo, bizarre l'ailleurs : CEDH. Bref, il essaye de nous enfumer et de noyer le poisson.

    Il me dit: il faut assumer. Mais lui il n'assume puisqu'il ne donne aucun élément sérieux pour prouver ses chiffres abracadabrantesques.

    Bref il ne répond pas sur le sujet. Pas un mot.

    CEDH, tous ceux qui suivent ce fil de discussion auront compris votre manège. Ils n'adhèrent pas forcément tous à mes cinvictions, mais ils ont compris que vous êtes un fumiste avec vos 85'000 ou 86'000 morts.

    Tout le monde a compris qu'on m'en meurt pas de cette grippe. Du moins on n'en meurt plus, sauf si on a déjà toute une série d'autres maladies graves auquel le virus donne le coup de trace. Comme fait la grippe.

    Alors ça ne sert à rien de faire le mariolle CEDH.

    Pour le moment, les moutons de Panurge se soumettent encore aux brimades. Mais ils ont commencé à réfléchir. Bientôt ils vont comprendre tout à fait et alors ils vont demander des comptes. Aux politiques et aux pontes de la médecine qui ont menti et qui ont fait tout faux. Et qui sont responsables d'un désastre sur le marché du travail et l'économie en général.

  • @ Longeole

    Je crois surtout vous avoir débusqué comme cela ressort du commentaire que j'ai posté à 10h22, ce mardi 13 octobre 2020 (4 messages plus haut).
    De plus, comme déjà souligné, vous avez attendu 8 jours pour réagir alors que pendant ce temps vous m'avez agoni de vos préjugés. (16h23 - lundi 12 octobre 2020 (10 messages plus haut)).

    Cela étant, la remarque G. Vuilliomenet est fondée et vos écrits amènent à conclure que vous envisagez une solution qui conduirait au moins à 42'500 morts et non 85'000 morts.

    Admettre 85'000 morts ou 59'500 morts ou 42'500 morts, peu importe. C'est bien votre monstrueuse allégation, pas la mienne. NE M'IMPUTEZ PAS VOS TURPITUDES.

    Vous avez aussi écrit : "Tout le monde a compris qu'on m'en meurt pas de cette grippe. Du moins on n'en meurt plus, sauf si on a déjà toute une série d'autres maladies graves auquel le virus donne le coup de trace. Comme fait la grippe."

    - La grippe ne résulte pas d'un coronavirus alors que le rhume peut en découler. Vous devriez donc parler de rhume.

    - Ma foi moi quand une personne est en piteux état de santé je pense que l'on doit se donner les moyens de la secourir, indépendamment des diagnostics posés. Vous pas. Deux conceptions de l'homme.

    Bon je vous laisse la parole en dernier et ne donnerait pas suite à votre réponse. Allez-y, défoulez-vous, personne ne vous contredira.

  • Désolé, mais les pseudos calculs de CEDH ne tiennent pas la route.

    Je reprend son raisonnement foireux:

    "Si l'on supprime toutes les mesures barrières la covid se propagera jusqu'au fin fond des EMS."

    Faux ! Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas protéger spécialement certaines catégories qui sont plus à risque, comme les personnes âgées dans les EMS. J'ai dit qu'il ne fallait pas assassiner l'économie en empêchant les gens de travailler, d'aller et de venir, et en mettant en quarantaine arbitrairement tous ceux qui ont été soupçonnés à cause d'une application moucharde informatique implanté de force dans tous les iPhones des gens, d'avoir passé à 2 mètres d'une personne infectée.

    J'ai dit que des milliers de personnes attrapent le virus chaque jour. La plupart n'ont même pas de symptômes et sont pourtant immunisées. Ils ne sont même pas contagieux, dans la plupart des cas.

    Il faut donc les laisser travailler, vaquer à leurs affaires, et ainsi, lentement, il y aura une cdfertaine immunité de masse. On estime qu'à partir du moment où environ 50% de la population a été en contact avec le virus, il ne se propage plus, ou très peu et lentement. C'est ça qu'il faut viser en cessant cette propagande totalitaire visant à faire courber l'échine aux gens et les soummettre par l'entretien de la panique par tous les myoens de propagande comme la radio, télévision, etc.

    "Et en admettant qu'une immunité grégaire surgisse, cela conduit tout de même à 70 % des gens atteints et 1 % des 70 % qui décèdent, soit 0.7 % des habitants de la Suisse, c'est-à-dire 59'500 décès. Et si vous souteniez que l'immunité grégaire surgissait à 50 %, cela conduirait toujours à 42'500 morts.."

    Faux! Faux! Faux ! Archifaux ! CEDH devrait avoir honte de mentir effrontément ainsi. Mais heureusement les internautes ne sont pas idiots et ils voient bien le mensonge.

    Selon la théorie de CEDH, il y a exactement 1% de toutes les personnes infectées qui meurent. Cela serait vrai si les gens n'étaient pas soignés. Mais précisément il existe des soins, qui n'ont pas une efficacité à 100%, mais qui permettent dans la plupart des cas de réduire la charge virale à zéro en une semaine. L'un de ces médicaments est l'HCQ. Mais il y en a d'autres également. Donc, si on soigne les gens, sur ces 1% de cas symptomatiques on n'a pas 1%, mais un faible pourcentage de ce 1%, 1 ou 2 % de 1% qui développeront des symptômes sérieux. Ce ne peut donc être qu'une proportion INFINITESIMALE qui va mourir. Probablement moins que celle des gens qui meurent de la grippe chaque année.

    "Et en admettant qu'une immunité grégaire surgisse, cela conduit tout de même à 70 % des gens atteints et 1 % des 70 % qui décèdent, soit 0.7 % des habitants de la Suisse, c'est-à-dire 59'500 décès. Et si vous souteniez que l'immunité grégaire surgissait à 50 %, cela conduirait toujours à 42'500 morts."

    Faux, encore une fois, ridicule, anxiogène, malhonnête et visant à faire paniquer les gens pour les réduire en servitude ! ! !

    Je répète les chiffres corrects: Il y aura en fait moins de 1 pourmille de létalité, en étant très pessimistes, puisque sur les 1% environ infectés on soignera tout le monde au stade précoce et que dans 99% des cas ils guériront. 1% de 1% ça donne 0.01.%, soit un dixième de pourmille.

    Sur une population considérée par CEDH de 5'950'000 soit environ 70% de la population suisse, ça représente 595 personnes, c'est à dire très exactement un chiffre correspondant à la mortalité annuelle de la grippe en Suisse. Si l'on se base sur la proportion plus réaliste de 50% pour atteindre l'immunité grégaire, il ne s'agit plus que de 425 décés, soit beaucoup moins que la mortalité annuelle de la grippe en Suisse.

    On ne plonge pas tout un peuple dans la précarité pour éviter la mortalité naturelle d'une grippe saisonnière.

    CQFD

  • Sans commentaire.

  • @HCQDelirium

    L'histoire jugera. Vraiment, ce sera l'histoire étant donné le caractère historique de cette crise exploitée, si ce n'est montée de toutes pièces par les spécialistes du social engineering pour tenter (mais c'est d'ores et déjà un échec) d'instaurer au forceps une gouvernance mondiale policière sous prétexte sanitaire.

    L'histoire jugera, et son jugement sera cruel, car les mensonges intéressés de l'industrie Pharma et la propagande que nous subissons, n'auront qu'un temps. La vérité finira par se faire jour. Elle sera éclatante.

    Ne sachant pas qui est HCQDelirium je ne pense pas qu'il s'agisse d'un savant de valeur comparable à des sommités comme le professeur Raoult ou Péronne. Donc, pas de quoi s'inquiéter. Les internautes se feront leur propre opinion selon leur intelligence et éventuellement leurs préjugés.

  • Manifestement CEDH persiste dans ses élucubrations sur les propos de John Longeole.

    "Et en admettant qu'une immunité grégaire surgisse, cela conduit tout de même à 70 % des gens atteints et 1 % des 70 % qui décèdent, soit 0.7 % des habitants de la Suisse, c'est-à-dire 59'500 décès. Et si vous souteniez que l'immunité grégaire surgissait à 50 %, cela conduirait toujours à 42'500 morts." (CEDH)

    Ces chiffres sont de la pure affabulation qu'il faudrait étayer avec des données officielles. J'ai de forts doutes qu'à l'heure actuelle, en Suisse, sept résidents sur dix aient attrapé le virus. Hors aujourd'hui, le nombre de décès s'élève à environ 2'000 pour 66'000 cas, soit un taux de létalité d'environ 3%. Le taux d'infection de la population par le covid serait d'environ 0,8%, nous sommes loin des 50-70% de la population suisse.

    Hors un test, grandeur nature, a été effectué en juillet sur 11'828 recrues et on a découvert que seul 38 personnes étaient positives, soit 0,3%, c'est-à-dire que trois personnes sur mille a été atteint par le sars-cov2, nous sommes encore plus loin des 50-70%de la population suisse contaminée au mois de juillet 2020.

    https://medium.com/@charly.pache/26000-cas-corona-positifs-en-suisse-a4d60c9cbaa5

    Voici des taux de létalité qui devraient faire réfléchir (source corona.politologue.com):

    France: 4,09% (confinement excessif)
    Suisse: 3,19% (semi-confinement avec arrêt des activités économiques, mesures barrière)
    Suède: 5,86% (mesures barrière)

    Il serait bien de comparer ces taux de létalité en fonction du type de mesure prise pour faire barrage au virus. Je rappelle quand même que certains experts pense que pour lui faire barrage, il faudrait le laisser se répandre, mais comme la peur de vivre est plus forte que la peur de mourir, peu de pays se résoudront à de telles mesures. C'est assez amusant de constater que l'application du principe de précaution est à géométrie variable ;-)

  • 1. Il y a les écrits que m'impute Longeole. En ce qui me concerne, je n'ai jamais prétendu que l'on atteindrait 85'000 morts. Comment faire une telle prévision dès lors que l'on ignore ne serait-ce que les réactions sociétales ?

    2. Il y a la compréhension que j'ai du premier écrit de Longeole et les interprétations subséquentes que vous et lui-même avez formulée. La solution Longeole se fonde sur le traitement Raoult et l'efficacité de celui-ci. Si le traitement ne fonctionne pas ou n'est pas appliqué, la solution Longeole conduirait à un nombre élevé de morts. Je veus bien admettre que Longeole ne veut pas appliquer sa solution sans HCQ+AZ. Mais sa soution est irréaliste car il n'est pas possible de recourir à l'HCQ. Qu'il vitupère contre ceux qui aboutissent à la conclusion que l'HCQ est inefficace. Moi je ne sais pas s'il est exclu ou non que dans certains cas elle soit efficace.

    3. Il y a votre dernier écrit qui m'attribue l'allégation du fait que nous aurions d'ores et déjé atteint l'immunité grégaire. Ce que je n'ai cetainement pas écrit.
    J'ai écrit "Et en admettant qu'une immunité grégaire surgisse, ".
    "En admettant" = "hypothèse" et "surgisse" n'est pas à confondre avec "ait surgit".

    4. Il y a une incohérence à m'attribuer la prédiction de 85'000 morts et de m'attribuer l'allégation de ce que l'immunité grégaire est déjà atteinte.

    5. Il y a votre dernière allégation selon laquelle 0.3 % des recrues ont été atteint du coronavirus.
    Qu'en est-il ?
    "L'armée a soumis l'ensemble des jeunes et des cadres à un test Covid-19 au début de l'école de recrues d'été. Sur 11'828 tests, 38 se sont révélés positifs (0,3%), a indiqué mardi le DDPS. Les personnes concernées sont temporairement dispensées du service.
    Ces militaires ont été placés en isolement pour une période de dix jours dans les infrastructures sanitaires de l’armée, précise le Département de la défense (DDPS)."
    https://www.lfm.ch/actualite/suisse/test-covid-19-pour-les-recrues-de-larmee/

    Vous faites la confusion entre être atteint (ou porteur d'ARN dans le naso-pharynx) et avoir été atteint et, certainement encore lors de l'ER20 d'été, être immunisé et donc participant à l'immunité grégaire. Est-ce de l'ignorance ou de la mauvaise foi ? Chacun se faira son opinion.

    Pour votre gouverme, le taux de personnes sars-cov-2 positives était, fin mai et dans le canton de Genève, de10.8 %.

    6. Il y a Longeole qui s'oppose aux mesures visant à ralentir la propagation de la diffusion du coronavirus, qui ainsi veut laisser le virus se propager, qui nous dit que cela ne tue pas beaucoup et que de toutes les manières succombent les personnes âgées et/ou atteintes de comorbdités.

    7. Il y a moi qui dit que si le système sanitaire est débordé le cornavirus aura plus de chance de tuer de personnes puisque :
    1) Plus de perosnnes seront atteintes;
    2) La qualité des soins sera standardisée et diminuera.
    Dès lors nous devons aller vers l'immunité grégaire de manière contrôlée. Et pour ce faire utiliser les mesures barrières et comportementales rendues nécessaires par cette question vitale des hôpitaux. Le plus tôt sera le mieux, mais avec le moins de morts possible et les
    morts de comorbidité sont des morts.

    8. Il y a Longeole qui dit que j'instille la peur en exagérant la dangerosité du virus.

    9 . Il y a moi qui dit que Longeole instille la peur en s'opposant à mesures sérieuses et donc en favorisant le remplissage des hôpitaux

    Voilà, Cher Monsieur Vuillomenet, pour moi notre discussion est terminée.

Les commentaires sont fermés.