Pompier-pyromane

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 21.10.20

 

Je ne me prononce pas ici sur l’opportunité sanitaire, mais désolé, une chose est sûre : nos politiques, à Genève et au niveau fédéral, sont en train, depuis ce printemps, de foutre par terre notre économie. Le grand sabordage, organisé non par un pays ennemi, ni par une Cinquième Colonne. Non, juste par le pouvoir, en place ici et maintenant !

A Genève, on a rendu la vie impossible aux bistrots. On a multiplié les consignes pour les restaurants. On a fermé des bars. On a intimé au monde de la nuit l’ordre de tout arrêter, en quelques heures. Ces gens-là, ce sont de petits entrepreneurs, ils ont pris des risques, engagé des gens, vécu la folle aventure de l’entreprise privée, et les voilà sur le carreau.

Des politiques qui, sous un prétexte que je ne juge pas, sapent eux-mêmes l’économie du pays, ou du canton, dont ils ont la responsabilité : c’est quand même, dans l’Histoire humaine, une sacrée première, vous en conviendrez !

Peut-être l’ont-ils fait pour de bonnes raisons. Et puis, peut-être pas. L’Histoire jugera. Mais ce sacré virus aura réussi l’exploit de transformer l’Etat en pompier-pyromane : un ministre ferme des entreprises où les gens ne demandent qu’à bosser ; son collègue arrive avec la pharmacie de secours, et les « aides à l’économie ». Ce modèle de gouvernance, justifié ou non par l’impératif sanitaire, restera dans l’Histoire comme l’un des plus surréalistes que Genève et la Suisse aient connus.

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 7 commentaires

Commentaires

  • Nos autorités obéissent aux ordres des instances internationales (ONU, OMS, FMI, ...) qui ont besoin de l'écroulement des économies des pays en vue du Grand Reset nous faisant entrer dans le Nouvel Ordre Mondial, un communisme planétaire. Tout a été prévu de longue date et toute la gauche s'en réjouit :
    http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=215257

  • Erreur ! La 5ème colonne est à l'oeuvre. Pourtant vous nous l'avez présentée avant les dernières votations sur l'initiative de limitation. Elle poursuit son oeuvre destructrice sous les applaudissements mêmes des victimes de ce travail de sape qui arrivent encore à la louer: good job Mr Berset et cie.

  • @ Eyes Wide Open. Donc, "l'écroulement des économies" serait nécessaire pour introduire le Nouvel Ordre Mondial, une sorte de communisme planétaire…
    C'est bien possible, mais, in fine, à qui profiterait le plus cet effondrement des économies, surtout les occidentales ?
    Probablement à la Chine, adepte d'un modèle communiste-capitaliste, qu'elle répandra à son profit ; une Chine aujourd'hui étonnamment si peu touchée par la pandémie, après en avoir été l'épicentre.

  • Et si le problème était bien plus banal et triste ? C'est le constat que nous n'avons plus d'"hommes politiques" ( homme au sens du Mensch allemand) capable de vision, de montrer un chemin, de planifier des buts, de construire les conditions pour y parvenir en accompagnant les citoyens. Nous n'avons que des gestionnaires dont l'horizon s'arrête à la prochaine élection et dont la connaissance de l'histoire ne va pas plus loin que leur propre élection passée. C'est tout le tragique : là où la tempête réclame des vrais chefs, de vrais leaders peu soucieux de plaire ni d'écouter -trop - les voix des uns et des autres.
    Nos élites ont baigné dans la facilité de situations économiques acquises à la sueur du front de nos anciens. Ils sont des guides pour excursion par beau temps et pleine lune.
    Le sacrifice honteux de l'économie, en particulier des indépendants abandonnés de tous, restera une ignominie à nulle autre pareille dont il faudra bien un jour que les décideurs rendent compte.
    Triste élite qui ne songe qu'à faire peur, à effrayer les sensibles et les faibles au lieu de leur montrer un chemin, rassurant même si difficile parfois. La facture sera lourde mais ceux qui vont payer ne sont pas - hélas- ceux qui en sont responsables par leur incurie, leur incapacité à prendre de la hauteur.
    Triste, oui, mais finalement pas si surprenant que cela !

  • Certains pensent qu'il faut parmi les victimes de la covid laisser, ce qu'ils appellent la sélection naturelle, faire son oeuvre. Bref, laisser les malades tenter de survivre à domicile.

    Mais dès qu'il s'agit d'une entreprise, il n'est plus question de laisser faire la sélection naturelle. De laisser les plus résistantes s'en sortir. De laisser ceux qui on fait le bon choix entrepreneurial triompher. De laisser ceux qui ont fait les bons investissements s'enrichir. Là, pour eux, la sélection naturelle est inadmissible.

    Les employés de ces entreprises ? On manque cruellement d'informaticiens, pour donner un seul exemple. Ils ont fait le mauvais choix ? Sélection naturelle. Ils ne pouvaient pas faire mieux ? Toujours la sélection naturelle. Et là c'est l'ignominie, je le concède, mais c'est le raisonnement des tenants de la sélection naturelle, et donc une ignominie qui est la leur : laisser crever les faibles.

    Ce n'est pas mon point de vue, ni le vôtre. Mais c'est le leur. Qu'ils l'assument.

  • @ Pierre-Alain Tissot:

    Ecoutez la vidéo postée sur ce site et vous comprendrez mieux:

    http://www.profession-gendarme.com/covid-19-letincelle-avant-le-grand-reset-pierre-hillard-politique-eco-n271-tvl/

    ou

    https://www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM&feature=emb_logo

  • "Probablement à la Chine, adepte d'un modèle communiste-capitaliste, qu'elle répandra à son profit ; une Chine aujourd'hui étonnamment si peu touchée par la pandémie, après en avoir été l'épicentre."


    "Etonnamment" dites vous ?


    Zuckerberg accusé de faire venir des chinois pour programmer les systèmes de censure de Facebook en leur obtenant des permis de travail H1-B, arguant du manque de spécialistes qualifiés étasuniens !


    Meet your (Chinese) Facebook censors
    By Sohrab AhmariOctober 20, 2020

    https://nypost.com/2020/10/20/meet-your-chinese-facebook-censors/

    Etonnant-détonnant, non ?

Les commentaires sont fermés.