Sainte Kamala, icône

Imprimer

 
Sur le vif - Dimanche 08.11.20 - 13.57h
 
 
Et c'est parti pour la mise en icône de Kamala Harris ! Personne, en Suisse romande, ne connaît cette femme. Personne, hormis quelques spécialistes de la politique américaine, n'avait entendu parler d'elle, avant que Joe Biden ne la choisisse comme colistière.
 
Personne ne la connaît. Mais tout le monde l'adule. En raison de sa vision politique ? De ses priorités ? De sa conception du monde ? On ne les connaît pas, si ce n'est quelques vagues préjugés progressistes.
 
Non. On sanctifie Kamala Harris, comme on a sanctifié Obama en 2008, sans la connaître vraiment. Parce qu'elle est femme. Par le jeu de ses apparences, qui sécrète l'illusion qu'elle va casser la baraque, et renouveler le mythe kennedyen des Nouvelles Frontières.
 
Il y a des gens à qui on fait le procès de sale gueule. Kamala Harris, Barack Obama, c'est le contraire. On les propulse dans le firmament, par bénéfice d'image.
 
Joe la Terreur l'a bien compris, en la mettant sur sa liste. Conscient de son propre déficit de charisme, il avait besoin d'un coup marketing. Et il a transformé son essai. Sacré Joe !
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • Pour qui suit, ne serait-ce qu'un peu, la politique américaine, Kamala Harris est loin d'être une inconnue.

  • les plus forts sont ceux qui parlent de femme noire alors qu'elle est fille d'un jamaïcain et d'une indienne. Aurait-on écrit "première femme blanche" si elle avait été d'origine irlandaise ? Ceux qui la connaissent le mieux sont les californiens de la région san Francisco. Mais je partage la pertinence de votre billet.

  • @ uranus2011: aux USA, dès que quelqu'un a un "chouia" de sang noir, il est noir. C'est très surprenant, mais c'est ainsi. D'après des amis américains, cela daterait du temps de la segrégation... A mes yeux Obama était métis, et pas noir, non ?

    @ M. Décaillet: c'est possible que Kamala Harris ne soit pas très connue des Européens. Par contre, j'ai la conviction que beaucoup d'Européennes savent très bien qui elle est.

    Belle soirée

  • Laurent Ozon qui nous rappelle à qui appartient une partie de la presse suisse:

    https://twitter.com/LaurentOzon/status/1325544708366602242?s=20

  • Relevés sur les réseaux sociaux ce weekend : "Je suis fan d'elle", "Elle est magnifique", "Déjà fan"... Kamala Harris est en voie de canonisation. Une fois encore, force est de constater qu'on est dans la CROYANCE et non plus dans le raisonné et l'argumenté. Ce besoin d'adhérer affectivement à une personnalité incarnant l'axe du Bien avant même son entrée en fonction révèle l'efficacité de la décérébration entreprise en quatre ans par la médiature du cercle mondiale. Kamala Harris est forcément une bonne personne. Le débat est devenu impossible.

Les commentaires sont fermés.