Bureaucratie sanitaire : une Commission d'enquête, vite !

Imprimer

 
Sur le vif - Samedi 21.11.20 - 11.34h
 
 
Depuis ce printemps, je dénonce la délégation pure et simple de tous les pouvoirs à une bureaucratie sanitaire, omnipotente à Genève.
 
Qui est responsable de cette délégation ? Réponse : le pouvoir exécutif élu, le Conseil d'Etat. Dans notre démocratie suisse, c'est lui qui prend les décisions, pas une "Commission sanitaire", invoquée par la Présidente du Conseil d'Etat il y a dix jours, en conférence de presse.
 
Qui sont ces bureaucrates sanitaires ? On aimerait le savoir ! Avec précision. Avec des noms. Des responsables. L'Histoire, le moins tard possible, aura pour mission de reconstituer cette chaîne de commandement, totalement dépourvue de légitimité démocratique.
 
Nous, les citoyennes et citoyens, faisons confiance à nos médecins, traitants et spécialistes. Aux HUG, dans leur ensemble, ils ne sont pas en cause. Nous sommes pleins de gratitude envers le personnel médical. Mais nous voulons connaître l'enchaînement de délégations de pouvoir qui, dès ce printemps, a donné tant de puissance à cette bureaucratie sanitaire.
 
Nous, les citoyennes et citoyens, nous voulons connaître, nommément, l'auteur, oui le triste scribe, de la circulaire de mise en isolement, dont j'ai dénoncé, ici et ailleurs, les scandaleuses tonalités.
 
Quant au Parlement, après des mois de crise, après des promesses et des gesticulations, il n'a toujours rien entrepris de concret. Cette évanescence, en pleine tempête, de la démocratie représentative, est plus éloquente que tous les discours sur l'urgence d'installer un primat de la démocratie directe, renforcée, comme voix efficace du peuple, dans notre pays.
 
La bureaucratie sanitaire, que je dénonce depuis ce printemps, doit faire d'urgence l'objet d'une Commission d'enquête parlementaire, ou d'une Commission ad hoc, constituée d'enquêteurs motivés, dégagés des contingences de barbichettes, courageux, libres d'esprit, indépendants.
 
Ces enquêteurs devront faire toute la lumière sur le chemin d'abandon qui a amené l'autorité politique, dès ce printemps, à se dessaisir de tous les pouvoirs au profit de la bureaucratie sanitaire.
 
Les quelques lignes que vous venez de lire résument l'essentiel du problème politique posé, à Genève, par la crise sanitaire. Il constitue un abandon de pouvoir du politique. Profitez d'en prendre connaissance ici. Vous ne les trouverez guère ailleurs, dans une Genève où la connivence avec le pouvoir est omniprésente.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Vous ne pensez pas qu'il faudrait plutôt faire comme les californiens, acheter un ticket de bâteau pour l'Alaska ou la Nouvelle-Zélande, et laisser Genève aux tailleurs d'allumettes et aux bourreurs de pipes ?

    Voyez comment les Googoleurs, les Touitteurs, les Facebouqueurs ont réglé leurs problèmes de bureaucratie avant de laisser la Nature décider du reste ...

    https://www.fr24news.com/fr/a/2020/09/plus-de-personnes-quittent-la-californie-que-jamais-en-raison-des-incendies-de-foret-des-couts-eleves-et-de-la-politique.html

  • D'accord avec vous à 100%. Il faut faire de la transparence.
    Comment on en arrive là, qu'une petite commission (Task Force et des gens nommés on ne sait sur quelle base) ait concentré tous les pouvoirs de la république, qu'elle instrumentalise notre exécutif cantonal et qu'elle se serve de la police et de la justice sans qu'aucun député n'ait réagi. On n'a encore jamais vue cela dans aucune démocratie.

    Entre autres mauvaises nouvelles (je les ai lues quelque part, je vais rechercher les liens et les sources), des témoignages arrivent. On commence, hélas, à comptabiliser tous les jours des suicides de très jeunes entrepreneurs, femmes et hommes, désespérés. Ils sont condamnés à mourir avec leur entreprise avant même que de pouvoir amortir leurs économies investies ou des fonds empruntés.

    Toujours à propos de Covid, ici, les juges Portugais nous redonnent un peu d'espoir ( nous, petits péquins- lambda, citoyens payeurs d'impôts)
    https://lilianeheldkhawam.com/2020/11/21/covid-19-encadree-par-une-strategie-sinistre-sanctionnee-par-les-juges-portugais/

    " It’s politics playing medicine and that’s a very dangerous game."

    Lire la transcription ci-dessous. Je ne suis pas sûre que la transcription se trouve sur le site. Toutefois, le voici in extenso. L'intégral du discours.
    https://www.globalresearch.ca/leading-canadian-health-expert-outraged-government-response-covid/5729887
    Va-t-on dire que ce professeur émérite est un vulgaire complotiste? Complotisme, une arme qui tue de manière foudroyante tout individu qu'il soit une sommité ou pas, dès lors qu'il se montre critique et qu'il questionne les faits qui se déroulent sous ses yeux. Sous nos yeux à nous tous: le défaut d'intelligibilité dans les alertes et les mesures sème confusion, colère, aveuglement et anxiété inutile.

    Transcription de la vidéo
    Here’s the transcript of Hodkinson’s testimony:

    This is Dr. Hodkinson, I just wanted to let you know I’m standing by.

    OK, well we would love to hear from you, the floor is yours.

    Thank you very much. I do appreciate the opportunity to address you on this very important matter. What I’m going to say is lay language, and blunt. It is counter-narrative, and so you don’t immediately think I’m a quack, I’m going to briefly outline my credentials so that you can understand where I’m coming from in terms of knowledge base in all of this.

    I’m a medical specialist in pathology which includes virology. I trained at Cambridge University in the UK. I’m the ex-president of the pathology section of the Medical Association. I was previously an assistant professor in the Faculty of Medicine doing a lot of teaching. I was the chairman of the Royal College of Physicians of Canada Examination Committee and Pathology in Ottawa, but more to the point I’m currently the chairman of a biotechnology company in North Carolina selling the COVID-19 test.

    And [inaudible] you might say I know a little bit about all of this. The bottom line is simply this: There is utterly unfounded public hysteria driven by the media and politicians. It’s outrageous. This is the greatest hoax ever perpetrated on an unsuspecting public. There is absolutely nothing that can be done to contain this virus. Other than protecting older, more vulnerable people. It should be thought of as nothing more than a bad flu season. This is not Ebola. It’s not SARS. It’s politics playing medicine and that’s a very dangerous game.

    There is no action of any kind needed other than what happened last year when we felt unwell. We stayed home, we took chicken noodle soup, we didn’t visit granny and we decided when we would return to work. We didn’t need anyone to tell us.

    Masks are utterly useless. There is no evidence base for their effectiveness whatsoever. Paper masks and fabric masks are simply virtue-signaling. They’re not even worn effectively most of the time. It’s utterly ridiculous. Seeing these unfortunate, uneducated people — I’m not saying that in a pejorative sense — seeing these people walking around like lemmings, obeying without any knowledge base, to put the mask on their face.

    Social distancing is also useless because COVID is spread by aerosols which travel 30 meters or so before landing. Enclosures have had such terrible unintended consequences. Everywhere should be opened tomorrow as well as was stated in the Great Barrington Declaration that I circulated prior to this meeting.

    And a word on testing: I do want to emphasize that I’m in the business of testing for COVID. I do want to emphasize that positive test results do not, underlined in neon, mean a clinical infection. It’s simply driving public hysteria and all testing should stop. Unless you’re presenting to the hospital with some respiratory problem.

    All that should be done is to protect the vulnerable and to give them all in the nursing homes that are under your control, give them all 3,000 to 5,000 international units of vitamin D every day which has been shown to radically reduce the likelihood of Infection.

    And I would remind you all that using the province’s own statistics, the risk of death under 65 in this province is one in 300,000. One in 300,000. You’ve got to get a grip on this.

    The scale of the response that you are undertaking with no evidence for it is utterly ridiculous given the consequences of acting in a way that you’re proposing. All kinds of suicides, business closures, funerals, weddings etc. It’s simply outrageous! It’s just another bad flu and you’ve got to get your minds around that.

    Let people make their own decisions. You should be totally out of the business of medicine. You’re being led down the garden path by the chief medical officer of health for this province. I am absolutely outraged that this has reached this level. It should all stop tomorrow.

    Thank you very much.

  • Concerne : Réente communication sous le pseudo "Marlène Dupraz"
    --------------------------------------------------------------------------------------

    "I’m a medical specialist in pathology which includes virology", aurait allégué le Dr. Hodkinson nous rapporte Marlène Dupraz.

    "Je suis un spécialiste en pathologie médicale ce qui inclus la virologie." Voilà qui ne peut qu'amener à faire sursauter qui n'ignore pas tout de la médecine. En effet, un spécialiste en pathologie est un médecin qui examine sous un microscope des tranches de tissus humains, obtenues en tranchant à l'aide d'un microtome des tissus prélevés par biopsie. Parfois, il procède à l'examen d'organes, voire d'un corps entier. A l'opposé, certains peuvent être qualifiés en cytopathologie, et examinent alors certaines cellules comme telles. Bref, un pathologue n'est pas un virologue.

    Celui-ci aurait-il une double qualification, me suis-je dit ?

    Et bien non, le Collège royal des médecin canadiens a récemment précisé que cet individu avait obtenu une qualification en pathologie générale, il y a 44 ans. Rien d'autre.

    "We can confirm that Dr. Roger Hodkinson was certified by the Royal College of Physicians and Surgeons of Canada as a general pathologist in 1976."

    https://newsroom.royalcollege.ca/clarification-on-statements-made-regarding-covid-19-by-dr-roger-hodkinson/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel