Politique : où est passée la confiance ?

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 16.12.20

 

Au cœur de notre pays, la Suisse, il y a la confiance. Sans elle, rien de ce que nous avons construit, nous et nos ancêtres, n’existerait. La confiance entre nous tous, citoyennes et citoyens, hommes et femmes libres, adultes, responsables. La confiance envers nos autorités, celles que nous avons élues pour qu’elles accomplissent une mission. La confiance entre régions du pays, au-delà de nos différences, bien réelles. La confiance entre les habitants, Suisses, étrangers, nomades, sédentaires. La confiance entre les gens des villes et ceux de la montagne, les Suisses de la plaine et ceux de la montagne. La confiance entre les religions. La confiance entre ceux qui se réclament d’une adhésion spirituelle, et ceux qui ne s’en réclament pas. La confiance entre conservateurs et progressistes : visions différentes, mais surgies d’une même souche. Racines communes, branches éparses.

 

Devant notre chalet valaisan, dans mon enfance, je me souviens de ces années soixante, où jamais mon père, me semble-t-il, ne fermait sa voiture à clef. Et même la clef du chalet, nous la laissions, comme des grands, quand nous sortions, sur la première poutre que n’importe cambrioleur amateur aurait immédiatement choisie pour aller la dénicher. Nostalgie, je crois, de ces années d’insouciance.

 

Aujourd’hui, la confiance est à rude épreuve. La crise sanitaire n’a pas arrangé les choses. Le discours de l’autorité est mis en cause, ce qui est d’ailleurs parfaitement légitime de la part d’un peuple qui n’aime pas s’en laisser conter. La parole d’en haut a perdu de son crédit. Trop d’apparitions des dirigeants, trop de mots, « trop de notes », comme le hasardait l’Empereur au jeune Mozart, dans le film de Forman. Et puis, de perpétuels changements de position, un jour on ouvre, un jour on ferme, un jour on confine, un jour on libère. La parole de Berne, celle de Genève, la voix des Cantons, celle des Romands, celle des Alémaniques, celle de Macron, celle de Merkel. On gouverne par la valeur d’une seule parole, pas par la polyphonie.

 

Ma position sur la démocratie représentative, vous la connaissez. Nous sommes, je crois, à la fin d’un processus, entamé au début du dix-neuvième siècle, au temps des diligences, où le peuple délègue ses pouvoirs à des émissaires, qui s’en vont siéger, pour des « Diètes » de plusieurs semaines, dans des Parlements nationaux. A Berne, à Paris, à Berlin. Je suis, vous le savez, partisan d’une démocratie totale, en tout cas une démocratie directe plus accomplie encore que celle d’aujourd’hui, où le suffrage universel participerait davantage aux grandes décisions. Parce que ma confiance dans le système électif n’est pas illimitée. Et c’est bien cela que nous devons sauvegarder, si nous voulons que la Suisse vive : la confiance ! Je suis le premier, je l’avoue, à ne l’accorder qu’avec parcimonie, chacun fait ce qu’il peut. Mais conservons, entre nous, ce trésor : il nous unit, là où le verbiage nous disperse. Excellente semaine à tous !

 

Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 7 commentaires

Commentaires

  • Trop tard.

    Un sociologue de gauche (pléonasme) américain, mais un sociologue intellectuellement honnête (exception) Robert Putnam a bien expliqué ce paradigme, à savoir que plus une société devient "diverse", moins le capital social général subsiste...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bowling_Alone

    https://www.amazon.fr/Bowling-Alone-Collapse-American-Community/dp/0743203046/ref=sr_1_1?dchild=1&hvadid=5361034308&hvbmt=be&hvdev=c&hvqmt=e&keywords=bowling+alone&qid=1608124104&sr=8-1&tag=hydfrmsn-21

    En clair, plus de communauté possible, mais seulement des individus repliés sur eux-même. Le plus tragique, au plan identitaire, c'est que ce mouvement n'entraîne même pas selon Putnam une "accrétion" réactive de la communauté indigène attaquée, mais également son atomisation.

    Quant à la solution de la démocratie directe totale, c'est un mirage, car dans une société (ethniquement) diverse, le vote perd son statut d'acte politique, mais devient un simple comptage communautaire.

  • Monsieur Décaillet, ce que vous écrivez est toujours intelligent et bien argumenté. Mais réalisez-vous que votre vision du monde ne correspond plus à rien de réel? En marchant un peu dans les rues de Genève, on devrait pourtant réaliser que plus rien de "politique" n'est possible. Rien de politique n'est possible quand plus rien d'organique n'existe, quand plus rien de ce qui préexiste à un discours n'existe.
    Vous faites partie de ces générations qui croient encore possible de restaurer et d'entretenir le foyer, alors que la seule chose à faire (pour l'heure), c'est de sauver quelques braises et de fuir avec elles.

  • En démocratie la culture politique et la culture des gens sont sœurs jumelles, en changeant l'adn de l'une on change aussi l'adn de l'autre.

  • @Un_OursIl. ne s’agit pas de diversité mais de culture! Et c’est bien à ce que nous assistons actuellement!

    Monsieur Décaillet! Si vous aviez vécu dans certains pays vous sauriez que la confiance se donnait à de minuscules doses car souvent trahie.

  • Jusqu'en 2019, ma confiance en les politiciens était très très limitée. Celle envers les journalistes (Pascal Décaillet étant une exception, qui confirme la règle !) proche de zéro. En revanche, ma confiance envers la médecine suisse était relativement élevée.
    Aujourd'hui, ma confiance en la médecine s'est totalement effondrée ! Depuis que tout le système, médical inclus, ait menti de manière évidente et éhontée à propos de l'Hydroxychloroquine ! Pourquoi refuse-t-on de prescrire cette molécule bon marché, à l'effet démontré dans 166 études (dès 2005 pour les coronavirus de type Sars-Cov), et inoffensive, lors des symptômes Covid ? Ce qui aurait, au pire, un effet placebo (effet qui peut être très puissant comme le sait tout médecin). Les hôpitaux ne seraient pas engorgés et les confinements généralisés inutiles. Lorsque j'en ai parlé à mon médecin de famille, sa seule réponse a été de fustiger cetaines personnalités qui défendent cette molécule sans aucun argument médical !! Je suis consterné et n'ai absolument plus confiance en la médecine !

  • Oui. Très bonne question.

    Remontons à un lieu ... et à un évènement ... qui bouleversa la confiance de nombreux de ses habitants.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9forme_anglaise


    Je crois effectivement que nous sommes ballotés au milieu d'un schisme politique et qu'il faut lui donner un nom.

    Appelons le, ... le Schisme Coronaviral, ... ou si vous préférez le Schisme Corona-vautrien.

  • La confiance? Parlons-en!

    Comme les médias ne font plus leur travail d'information depuis longtemps (en particulier la RTS), voici les dernières vraies nouvelles sur ce qui se passe en ce moment aux USA:

    1) Le rapport des services secrets US confirme l'ingérence étrangère dans les élections: Chine, Iran, Russie. Confirmé hier soir (16 décembre, 2020) sur CBS News. Ceci pourrait provoquer une ouverture vers l'Executive Order signé par Trump en 2018 comme quoi toute ingérence étrangère sera jugée non pas par la Cour Suprême mais par un Tribunal militaire:

    https://twitter.com/BrandonBeckham_/status/1339298459585634304

    2) Comme on pouvait s'y attendre, les médias parlent très peu ou pas du tout du rapport à venir du chef de la sécurité John Ratcliffe sur l'ingérence de la Chine lors des élections US, mais voici encore une très courte vidéo sur le sujet. Allez sur Fox News (car il n'y pas de lien direct vers la vidéo):

    https://www.foxnews.com/

    puis cherchez dans la colonne de gauche la vidéo intitulée:

    "McFarland: Intel assessment delay suggests 'explosive' findings"

    où vous apprendrez que K. T. McFarland (former deputy national adviser) pense que le retard dans la publication du rapport suggère qu'il contient des découvertes explosives.

    3) Cependant, comme on le voit ci-après, il y a de toute évidence des traîtres qui essayent de minimiser l'ingérence de la Chine:

    https://www.foxnews.com/politics/intel-community-assessment-delayed-amid-dispute-over-whether-china-sought-to-influence-2020-election

    4) Trump vient de déclassifer des documents importants démontrant l'implication d'Hillary Clinton et des démocrates dans la fausse enquête sur la "collusion russe" qui n' a abouti à rien, mais qui a coûté 48 millions aux contribuables américains (il faut bien descendre sur le site pour voir toutes des copies des documents originaux):

    https://thefederalist.com/2020/10/06/breaking-dni-declassifies-handwritten-notes-from-john-brennan-2016-cia-referral-on-clinton-campaigns-collusion-operation/#.X9lmQzMHZno.twitter

    que l'on peut aussi télécharger ici:

    https://www.scribd.com/document/478958658/Formal-CIA-Referral-To-FBI-To-Investigate-Clinton-Campaign#download&from_embed

    5) Pour plus d'information, notamment sur le nouveau dossier de piratage Solarwind, je recommande à tous d'écouter en direct le Web journal d'Alexis Cossette ce soir (17 décembre, 2020) à 22h30 (heure suisse) sur ce site, ou de le regarder plus tard. Que ceux qui préfèrent les mensonges de la RTS s'abstiennent:

    https://odysee.com/@Radio-Quebec:a

    ou

    https://twitter.com/Alexis_Cossette

Les commentaires sont fermés.