Un absolu scandale en Ville de Genève

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 25.02.21 - 10.15h
 
 
Si vraiment la Ville de Genève a puisé près d'un million, dans un fonds voué exclusivement aux personnes âgées, pour l'attribuer à des requérants, alors non, nous ne passerons pas cet absolu scandale sous silence.
 
Nous, citoyens et contribuables de la Ville, attendons des instances de contrôle qu'elles fassent toute la lumière sur cette affaire. M. Apothéloz, à juste titre, a remis la Ville à l'ordre. Mais cela ne suffit pas : comment un tel détournement - car c'en est un - a-t-il été possible ?
 
Surtout, comment l'autorité politique élue peut-elle, dans la période de crise que nous traversons, priver nos aînés d'aides dont ils ont tant besoin, pour satisfaire à la traditionnelle idéologie de gauche, qui préfère, encore et toujours, se soucier de l'altérité lointaine plutôt que de la souffrance des nôtres ?
 
Nous voulons la lumière sur cette affaire. Nous irons jusqu'au bout. Parce que le 25, rue du Stand, en comparaison, c'était une aimable péripétie.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • L'idéologie de gauche a toujours raison, elle peut tout car elle représente le camp du bien ! Si cette affaire est confirmée cela sera un vrai scandal. Mais au-delà du fait, de son côté inqualifiable, verra-t-on une démission se pointer ? verra-t-on l'ombre du début de l'aveu d'une faute ? Bien sûr que non, le camp du bien a toujours raison, il peut tout, il est Le Bien.
    Triste mais hélas pas unique constat du monde contemporain et ce n'est pas fini !

  • "Parce que le 25, rue du Stand, en comparaison, c'était une aimable péripétie."

    Je crois savoir que c'était surtout, déjà à l'époque, une cabale politique contre Ferrazino.

  • Le migrant est le nouveau héros de la gauche qui crée. Il a remplacé le prolétaire devenu trop réactionnaire à ses yeux. On ne compte plus les documentaires, fictions, pièces de théâtre, romans, récits et même installations artistiques dont il est le personnage central. Si en plus il appartient à une minorité sexuelle, c'est le Graal ! Ce fond détourné à son profit ne m'étonne pas.

  • Je suis aussi extrêmement choqué. Et je suis étonné que ça ne soulève pas plus de révolte dans la population.
    Ce scandale est-il dû à des priorités idéologiques ? Si ce n'est pas le cas, pour quelles raisons peut-on tomber si bas ? Nous savons tous que l'exception a tendance à vite se transformer en habitude. Et s'en prendre à ce fond, c'est odieux.

Les commentaires sont fermés.